chantecler 19 mars 06:36

Très belle intervention .

Une remarque : ce qui se passe actuellement dans notre pays (les privatisations ...) est ce qui a été imposé par le FMI depuis 50 ans dans le monde via le FMI qui a toujours été "libéral" :

on avance parfois sans contrôle des masses d’argent à un pays ,parfois à un dictateur corrompu , ensuite le pays endetté , qui n’a résolu aucun problème structurel , de croissance, est mis à la diète pour rembourser , et mis à la découpe ou sous la houlette des grandes entreprises internationales , qui s’approprient naturellement les bénéfices de leurs implantations .

Donc je suis d’accord avec JLM sur les nécessaires planifications et sur le contrôle des productions au moins stratégiques et vitales : énergie , eau , acier etc ....

Sur l’autogestion (coopératives ) pour beaucoup de PME en difficulté ou à créer ...

Ce qui m’interroge c’est le concept de "planification écologique" , qui me semble réducteur et dangereux .

Car tout est idéologique .

Je suis fondamentalement attaché à l’écologie ,mais je considère que cette écologie ne doit pas être l’unique finalité et surtout pas "punitive".

Car quand j’entends par exemple que la nécessaire "lutte pour l’environnement" se transformer en lutte "contre le réchauffement forcément anthropique" et "sauver la planète" je crains que toutes les exagérations soient au rendez-vous .(cf l’ambigüité des porte paroles et médias sur ce sujet ...)

Avec les discours apocalyptiques à la clé .

Car au nom du "sauver la planète" quelles contributions va t’il falloir faire avaler et payer par la population ?

Le C0 2 en est un exemple . Et un contre exemple ...

Combien faut il payer pour réduire le CO2 dans notre pays désindustrialisé ?

Nous en avons une idée dans nos factures liées à nos dépenses de base .

Et ces augmentations , ces taxes , alimentent- elles les efforts pour soigner notre planète ?

Si peu .

...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe