manu manu 19 mars 13:52

Le peuple veut un rebelle, la finance leur offre un "rebelle".


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe