laertes 18 mars 15:49

@l’auteur : je ne vais pas être gentil mais tant pis. Travaillant personnellement dans ce domaine spécifique (l’intelligence) mon expérience me fait dire que dire que"les surdoués perçoivent des signes que les autres ne perçoivent pas" est un non sens. On pourrait dire de la même manière que "les autres" (sous-entendu ceux qui ne sont pas surdoués) perçoivent des signes que les surdoués ne perçoivent pas. Ce serait aussi ridicule. Oliver Sachs a écrit un livre très excitant sur certaines manifestations hors norme de l’intelligence : "l’homme qui prenait sa femme pour un chapeau". Quant à l’intelligence dite "intuitive" elle est aussi abstraite et conceptuelle que le QI. Cela fait plusieurs dizaines d’années que des chercheurs multiples et variés se penchent sur le fonctionnement de l’intelligence. On en est encore à la préhistoire.. désolé !
Catégoriser les gens en surdoués et non surdoués (AKS normaux) est pour moi une ineptie... On peut améliorer ou détériorer son intelligence et cela dans les centaines de facteurs qu’il faudrait prendre en compte. J’ai connu de nombreux estampillés surdoués qui étaient des benêts et des arriérés dans des domaines intuitifs ou/et relationnels. On pourrait multiplier les exemples à l’infini. La catégorisation des humains en "surdoués", "normaux" et "déficients" (hors traumatisme bien sûr) est purement idéologique et culturelle pour la simple raison que l’on ne sait toujours pas définir avec succès l’intelligence. On en est encore aux balbutiements en ce qui concerne l’autisme.... alors l’intelligence, je ne vous dis pas !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe