dimanche 9 mai - par Conférençovore

Zemmour : il y va (tribune libre)

Zemmour : il y va

 

J'avais déjà développé la question (ici : https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/qui-va-torpiller-la-candidature-88701) en abordant les problèmes mais aussi les arguments plaidant en faveur d'une candidature Zemmour mais il est temps de se positionner et prendre le risque de le dire : Oui, il va y aller. Les signes avant-coureurs se multiplient en ce sens comme je vais tenter de le développer ici. D'abord il y a sa présence depuis quelques semaines sur les réseaux sociaux (tik tok, twitter...) d'où il a toujours été absent et dont il s'est toujours déclaré indifférent pour ne pas dire hostile. Deuxièmement son nouvel intérêt pour l'économie qui en est un autre tout aussi fort. Mais il y en a d'autres comme nous allons le voir ci-après...

Ceci est donc un article d'anticipation : Zemmour sera candidat en 2022 et nous allons essayer d'examiner ici les conséquences de cela. Mais d'abord faisons un état des lieux de la situation qui se profile. D'abord, voici la liste de ceux qui ont déjà annoncé qu'ils se présenteraient en 2022 ou dont il paraît évident qu'ils se présenteront eu égard à la tradition de leur parti politique. Par exemple Lutte Ouvrière a toujours présenté un candidat, non pas pour l'emporter – c'est un parti qui prône la révolution du prolétariat... autant dire qu'ils ne croient absolument pas dans les processus électoraux et ceux-ci ne leurs servent que comme tremplins de recrutements de nouveaux militants qu'ils forment pendant des années, en attendant des jours meilleurs . Pour d'autres formations, eu égard à leur poids politique, ils mettent un candidat systématiquement car les Présidentielles sont les plus importantes élections pour une formation politique française. Je les ai classé en partant de l'extrême-gauche à l'extrême-droite.

 

  • Le candidat de Lutte Ouvrière donc, vraissemblablement sa porte-parole Nathalie Artaud mais pour ce parti que le grand public ne connaît quasiment pas, la personne n'a strictement aucune importance en soi. Cela pourrait être aussi bien Jean-Pierre Mercier mais ce ne sera jamais une des têtes pensantes de ce réseau.

  • Un candidat NPA.

  • Un candidat EELV (que je nomme LS, voir plus loin), Yannick Jadot vraisemblablement...

  • Côté LR (que je nomme également LS) : Xavier Bertrand : Le président des Hauts-de-France a annoncé sa volonté de se porter candidat à la présidentielle 2022, sans passer par une primaire de la droite. "Oui je serai candidat", a-t-il annoncé le 24 mars 2021 au journal Le Point s'affirmant "totalement déterminé". Cela vaut ce que cela vaut bien entendu mais que ce soit lui, Valérie Pécresse, François Baroin ou Wauquiez, la droite dite républicaine présentera un candidat

  • Macron ou un.e autre (LREM = LS) : le chef de l'Etat n'a jamais indiqué qu'il se contenterait d'un seul mandat et ses proches ont même été sensibilisés à la manière de préparer le terrain pour lancer une nouvelle campagne pour 2022. Il y a de fortes chances qu'il se représente, d'autant que l'oligarchie n'a pas vraiment de nouvelle figure. Ici j'utiliserai l'acronyme LS (Le Système) pour qualifier Macron tant sa personne importe peu au fond. Ce sera lui ou un autre mais cela ne changera rien

  • Un candidat LFI, vraisemblablement Jean-Luc Mélenchon

  • Marine Le Pen dont Jacques Attali annonce déjà l'élection...

  • Nicolas Dupont-Aignan

  • Eric Zemmour

 

Voilà pour les principaux. Nous passons sur tous les autres candidats eu égard à leurs scores et notoriétés confidentiels (les Cheminade, Asselineau et autres), sur celui éventuel du P.S. dont tout le monde se moque et sur les candidats exotiques qui s'invitent traditionnellement à l'élection. J'ai placé NDA plus à droite que MLP (ce qui n'est pas dur vu que MLP est économiquement de gauche et sur la question de l'immigration ou de l'UE clairement bien plus... conciliante) mais avec Zemmour et sur les question régaliennes, ils sont peu ou prou sur la même ligne et nous allons voir que c'est un véritable problème et sans doute même la stratégie de LS.

Maintenant, observons un peu les possibilités et les publics visés. Voici la répartition de la population française :

 

Groupes d'âges (2020)

âge

millions

%

% femmes

65+

13,45

20,7

56,9

20-64

36,05

55,6

50,9

<20

15,39

Publicité

23,7

48,8

Total

64,9

100

51,6

Avec environ 800 000 individus nés chaque année, dans 1 an, nous aurons 2,4 millions d'individus de moins de 20 ans en âge de voter et fraîchement sortis du moule à gauche (si vous me permettez ce petit jeu de mot) qu'est l'Education Nationale.

Maintenant la première problématique que la candidature Zemmour pose est que nous allons donc nous retrouver avec 4 candidats à « droite » dont 3 très proches sur un même créneau. Nous allons nous baser sur les données de 2017, car elles sont objectives et permettent de cartographier l'électorat et les tendances assez claire selon cinq grandes dimensions :

1/ D'abord la CSP des votants, un paramètre essentiel. L'électorat varie fortement en fonction des catégories socio-professionnelles. En 2017, le monde ouvrier s'est ainsi largement tourné vers M. Le Pen (MLP), qui a réalisé un score de 37%, loin devant Jean-Luc Mélenchon (JLM) (24%), catégorie dans laquelle Macron (EM) n'a guère séduit (16%). À l'inverse, le leader "En Marche !" a été majoritairement plébiscité chez les professions intermédiaires (26%) et surtout chez les cadres (33%) distançant largement François Fillon (FF) (20%), JLM (19%) et MLP (14%). EM a dominé chez les foyers gagnants entre 2.000 et 3.000 euros (25%) et encore plus chez les foyers gagnant plus de 3.000 euros (32%) alors que JLM et MLP ont été largement en tête chez les foyers gagnant moins de 1.250 euros (respectivement 25% et 32%) et EM troisième à seulement 14%. Si l'on fait un peu de projection, avec l'appauvrissement d'une partie grandissante des Français, cette polarisation par CSP devrait logiquement s'amplifier. C'est, entre autres, elle qui explique que MLP soit à la limite d'être donnée gagnante au second tour pour 2022. Et cela est sans compter la grogne sur les retraites, les GJ, la révolte feutrée des Généraux, le ras-le-bol de plus en plus grand du phénomène 3IT (Immigration-Islam-Insécurité-Terreur) sans même parler de la crise éco consécutive à la sanitaire.
 

2/ Le deuxième paramètre est l'âge : Ainsi, en 2017, les jeunes de 18-24 ans se sont, en grande majorité, tournés vers JLM (30%). Ce n'est en rien un hasard si l'âge des primo-votants n'a eu de cesse d'être baissé et que certains politiques ont même évoqué l'idée de le fixer à 16 ans. La présidente de ce qu'était alors le Front National, deuxième, n'a obtenu que 21% des voix. Mais avec l'âge, cela change. Selon Opinionway, les 18/34 ans ont été 25,7% à avoir voté pour MLP contre 24,6% pour JLM et 21,6% pour EM. Ipsos a donné des chiffres légèrement différents mais du même ordre (30% JLM chez les 18-24 ans devant MLP 21% et Macron 18%). A noter aussi qu'avec 12%, Benoît Hamon, le pourtant fantomatique candidat du PS avait obtenu son meilleur score chez les 18/24 ans. En clair, les jeunes sont formatés à être de gauche et comme la démographie évolue (cf. 4ième facteur), ceci va probablement s'accentuer. À l'inverse, chez les plus de 60 ans, la population a majoritairement voté en faveur de FF. D'une courte tête chez les 60-69 ans mais très largement chez les 70 ans et plus, 45% des personnes ont choisi l'ancien premier ministre, 27% EM et seulement 10% pour MLP et 9% JLM. 41% des 65 ans et plus ont voté en 2017 pour l'ancien premier ministre selon BVA et OpinionWay, devant EM à 27%. Ipsos a également relevé que les plus de 70 ans sont 45% à avoir glissé un bulletin Fillon.

On le constate : à la première fracture qui est celle du pouvoir d'achat s'en superpose une seconde qui est générationnelle (et il se trouve qu'en général, plus on est jeune et moins on est à l'aise financièrement). Je pense que LS (comprendre LREM-LR-PS-Pastèques) mise clairement sur cet électorat urbanisé, âgé et aisé ou, à tout le moins confortable mais également sur les 2 autres qui suivent

 

3/ Le troisième paramètre est la taille des villes concernées. Là aussi les résultats diffèrent en fonction des zones d'habitation. Le monde rural a ainsi davantage plébiscité MLP (23%) devant EM (21%), FF (19%) et JLM (18%) et le constat était similaire dans les villes de moins de 20.000 habitants et tout laisse penser que cette tendance sera accentuée en 2022 tant c'est le monde rural qui paye le plus lourd prix de cette gestion de crise calamiteuse. La crise des GJ a du également laisser des traces... En revanche, en 2017, le rapport de force s'inversait dans les communes de plus de 20.000 habitants. EM (26%) y dépassait la fille de Jean-Marie (24%) et ce court écart se creusait encore davantage à mesure que nous allions vers des métropoles. En agglomération parisienne où la présidente du FN a même été relayée en quatrième position, derrière EM (29%), FF (25%) et JLM (19%). A Paris, un cas particulier, certes elle a même fait un score minable (7% de mémoire). Mais l'on constate que les autres métropoles (Grenoble, Nantes, Lyon, Lille, etc) sont elles aussi bien souvent aux mains d'écolos, socialistes ou de droite dite républicaine, bref, des gens qui sont bien ancrés dans le système et que les populations de ces aires urbaines plébiscitent.

 

4/ Le quatrième paramètre et à mon sens le plus crucial et tabou est... le vote en fonction de la religion :

En 2017, 54,9% des catholiques "réguliers" ont choisi FF selon Opinionway (51% chez Ipsos) mais ce chiffre important (qui ne représente pas la masse des personnes qui se disent catholiques) tombait à 37,8% chez les catholiques moins pratiquants (28% chez Ipsos). Il faut aussi signaler que l'ancien premier ministre était soutenu en 2017 par Sens commun, collectif issu de la Manif pour tous. Or en 2022, le candidat LR n'aura pas ce passif mais, on le voit nettement : les catholiques votent pour des catholiques (ou du moins des gens qui prétendent l'être ou affichent leur attachement à la France catholique et EZ l'a bien compris...). C'est également un vote conservateur sur le plan des valeurs, ce qu'un juif comme EZ incarne tout autant. Je pense qu'EZ va récolter cet électorat en bonne partie. Le vote juif est résiduel mais globalement assez conforme au reste de la population. Je ne le développe pas ici car nous parlons ici de 500 000 individus et de probablement environ 400 000 personnes en âge de voter donc... de pas grand monde.

Plus intéressant encore est le vote musulman. Pour la présidentielle de 2012, selon le site MuslimPostles, les « Franco-musulmans » (on appréciera au passage la mise sur le même plan de la nationalité et de la religion...) réclamaient « la tête de Sarkozy » et... ils l’ont eue. Selon une étude du corps électoral OpinionWay et Fiducial, sur 10 000 votants musulmans, 93 % auraient glissé un bulletin François Hollande dans leur enveloppe afin de « nettoyer au Kärcher » celui qui était jugé hostile aux musulmans. Le PS a pu aussi s’en rendre compte aux municipales à Marseille, comme l’explique Jérôme Fourquet directeur á l’IFOP. Une « évaporation massive » du Parti socialiste qui s’observe principalement là où la population franco-musulmane est nombreuse. Le directeur de l’institut de sondages conclut : « C’est donc bien cette clientèle électorale-là qui a lâché le PS aux municipales à Marseille » faisant ainsi gagner la droite. En 2017, les conseillers du candidat Macron ne s'y sont pas trompés : sa sortie (immonde de traîtrise) à Alger où il a qualifié l’époque coloniale de « crime contre l’humanité » a clairement rallié le soutien du pouvoir algérien et soulevé en France des promesses de votes inespérées : il a ainsi obtenu 92% des suffrages exprimés par les pratiquants musulmans au second tour alors que 67% des suffrages exprimés par les protestants et 62% pour les catholiques l'auraient plébiscité. Nul doute qu'il va multiplier les appels du pied à cette communauté très homogène dans son positionnement politique, à savoir voter pour le plus islamo-compatible.

 

 

Alors que tirer de tout cela ?

 

D'abord, je réaffirme que Zemmour va y aller. Et il le dit quasiment lui-même dans ce débat à la minute 54'30'' : « Ce que JE VEUX, c'est retirer les droits... ». Il le redit vers la 63ième minute avec ce "je souhaite que...", soit un pur discours de candidat. Il affirme aussi un « il y a aussi d'autres thèmes... » et il paraît absolument évident que les quatre mots absents de ce segment de phrase sont « de la campagne présidentielle ». En clair Zemmour est bel et bien en campagne et à mon sens, il ne fait plus aucun doute (ou presque) qu'il va y aller.

 

 

Une deuxième remarque : ceux qui estiment que « MLP fait partie du système » se trompent et confondent en réalité la manière dont LS utilise MLP et MLP elle-même. Le fait est que depuis plusieurs décennies, le FN/RN a bien été utilisé par LS pour, à la fois torpiller le camp souverainiste de droite et à la fois pour se maintenir par la suite avec une alternance droite/gauche bidon qui a aboutit sur l'arnaque En Marche. Il (RN), elle (Marine) le seront probablement encore en 2022. Dupont-Morretti a par exemple indiqué récemment qu'il se présentait localement pour « chasser le RN ». C'est un exemple parmi des dizaines d'autres de ce qui est à la fois une obsession (battre le RN, « faire barrage »... parce que certains membres de LS sont convaincus sincèrement que MLP et les idées du RN sont dangereux. Ces gens le pensent vraiment.) et à la fois une stratégie électorale : LS compte bel et bien encore sur la présence d'une candidate MLP, d'autant plus qu'ils savent ce qu'elle vaut, notamment en débat et sont cnscients de l'atout incroyable qu'il y a à se retrouver en face d'elle, même si les choses ont un peu évolué. Et c'est là qu'intervient pour eux la nécessité d'une candidature EZ.

Avec lui, nous allons nous retrouver avec 3 candidats positionnés sur un même créneau. NDA devra donc probablement renoncer ou s'allier avec EZ car face à deux poids lourds, ses 6-7% n'auront plus beaucoup de sens, bien qu'il soit objectivement le candidat le plus calibré pour le poste de par son expérience, ses compétences, ses capacités de rassembler au 2nd tour. Il n'est pas impossible non plus qu'EZ se rapproche de DLF pour disposer d'une structure pour sa campagne même si, cela aussi est un changement qu'à très bien illustré Macron : les partis politiques ne sont plus aussi fondamentaux que par le passé et surtout pour les Présidentielles. 

Maintenant, même si EZ et MLP se maintiennent tous les deux, le risque de dispersion demeurera et c'est, à mon sens, ce que veut par-dessus tout LS selon la bonne vieille stratégie mitterandienne des années 80. Une partie de l'électorat qui vote au 1er tour et par défaut pour MLP se reportera sur EZ qui bénéficiera en plus d'un électorat de droite LR (surtout face à des X. Bertrand, Pécresse et autres insignifiants). Il ne prendra probablement pas beaucoup de voix à MLP chez les classes populaires, électeurs traditionnels du RN mais, côté droite conservatrice, il va se régaler.

Maintenant, il y a tout de même quelques problèmes dont LS est parfaitement conscient (raison pour laquelle il est mis en avant). D'abord l'image de EZ (et l'on sait à quel point cela compte). Perçu comme un phallocrate pour ne pas dire misogyne, EZ sera probablement boudé massivement par ces dames. Et c'est la cinquième fracture dont je n'ai pas traité précédemment mais qui est toute aussi évidente : femmes / hommes. Si le paramètre du sexe ne fût pas spécialement déterminant en 2017 même si, sans surprise, Macron a davantage séduit l'électorat féminin (25%) en 2017 que FF (21%) ou MLP (20%), avec tout le contexte des années 2017-2022 (MeToo, Balance Ton Porc, les afro-féministes, les fameux "féminicides", etc) un EZ déjà perçu négativement par le deuxième sexe va probablement contribuer à accentuer cette fracture. En outre, EZ est littéralement détesté par une écrasante majorité des membres de la « minorité » afro-musulmane et immigrée et l'on a vu à quel point cette "communauté" vote de manière quasi homogène. Cela sera d'ailleurs un de ces axes de campagne à travailler (comment gratter un peu de cet électorat si tant est que cela soit possible ?). Enfin, comme on l'a vu, le boomer est un conservateur ultra frilleux : il se fout assez largement que le pays devienne invivable puisque lui y échappe. Tant qu'on ne touche pas à sa retraite, pas trop à son Europe et surtout pas à son porte-feuille, il remet sa pièce pour LS (ce que d'autres appellent aussi « centre-droit » et qui est un mondialisme). Donc ce sera également un électorat à aller chercher, électorat qui est tout de même largement plus à droite qu'à gauche, même si une bonne partie de cette génération semble politiquement perdue pour toujours. Quant aux jeunes, il paraît évident que la démographie aidant (en clair une augmentation de la population d'origine immigrée) et le formatage à gauche des jeunes aidant encore moins, EZ ne récoltera probablement pas grand chose chez les 18-22 ans mais sans doute davantage chez les 22-35 ans. Son arrivée sur les réseaux sociaux n'est en rien un hasard...

Bref, il reste deux possibilité.

La première est un duel LS-MLP, avec cette dernière trop affaiblie (par la candidature EZ) au 1er tour pour l'emporter. Une campagne électorale est également un parcours du combattant et MLP n'a sans doute plus l'entourage qu'il faut pour prendre les bonnes décisions. En outre elle sera défiée sur un terrain qu'elle a en réalité abandonné depuis des années (le terrain initial du FN : l'insécurité, l'immigration, le fiscalisme, etc). Car là pourrait bien se jouer l'élection (comme les précédentes d'ailleurs : Hollande a battu Sarkö ainsi et Macron MLP de même). C'est l'énorme tabou en France mais les chiffres déjà énoncés sont sans appel. MLP semble avoir compris que contrairement aux autres religions, le vote musulman est ultra polarisé en fonction du discours et des avancées pour l'islam que propose le candidat. Voilà sans doute pourquoi elle clame depuis plusieurs mois que l'islam est parfaitement compatible avec « la République ». Il y a néanmoins peu de chances que cela suffise, le nom Le Pen étant dans l'inconscient collectif extra-continental et islamique associé à « hostilité anti-immigrés /islam », « guerre d'Algérie », « torture », « colonisation », etc. Elle pourrait se convertir que cela n'y changerait probablement quasi rien. Et pour EZ, c'est encore pire puisqu'il n'a jamais mâché ses mots sur l'incompatibilité de l'islam avec la France et l'Occident en général et la problématique de l'immigration. Autant dire que LS raflera une fois de plus la mise de cet électorat qui a mécaniquement augmenté entre 2017 et 2022, notamment avec pas mal de jeunes (même si ces derniers votent peu...). Dans l'hypothèse d'un second tour LS-MLP avec un EZ au premier tour, LS a plus de chances de l'emporter (même avec un ralliement d'EZ à MLP entre les deux tours) pour toutes ces raisons : frilosité des boomers, rejet des « minorités », barrage républicain, etc, LS l'emportera et c'est très probablement le pari etleur stratégie. Le roublard Attali le sait très bien...

La seconde est un duel LS-EZ. En effet, et c'est avis personnel, je ne pense pas qu'EZ soit dans LS (ni MLP d'ailleurs, colmme déjà dit) ni que tout cela soit un jeu dans lequel il agirait consciemment pour torpiller l'élection de MLP. EZ connaît parfaitement les rapports de force de ce milieu, les appuis qu'il faut avoir (et il en a un de poids avec Bolloré). Je pense également qu'il existe une véritable opposition entre le souverainiste qu'il est et les globalistes d'en face, même s'ils peuvent parfois sortir de la même crèmerie. Bref, sachant qu'EZ aura 0% ou presque du vote musulman, très peu d'adhésion chez les jeunes, peu chez les femmes et minorités de part son discours (et probablement les affaires d'agressions sexuelles que LS commence à sortir... ça aussi peutêtre interprété comme un signe : LS a besoin de lui mais il a besoin aussi qu'il ne soitpas trop fort) et sachant aussi qu'il pourrait récolter l'intégralité des opposants et cocus de la macronie (moins une partie de la gauche), la victoire d'EZ serait donc possible et même probable. C'est probablement ce que lui ont expliqué ses conseillers et c'est aussi une raison de poids qui explique qu'il va y aller.

 

Mon hypothèse est donc que LS cherche bien à faire monter EZ selon la même méthode (gagnante) de Mitterrand avec le FN consistant à torpiller la droite en la divisant et en empêchant de s'unir... sauf que là, ce n'est plus la droite qui a déjà ralliée le parti unique en bonne partie mais "l'extrême-droite" qu'il faut tuer. Mais encore une fois, il est une erreur que de croire que ce que désire LS implique que les acteurs de ce théâtre soient nécessairement acquis à ce même système. 

Le hic est que les deux candidats ont des faiblesses de taille. EZ n'a aucune expérience politique (pas même un mandat de conseiller municipal). Toute sa vie il n'a été qu'un journaliste, polémiste et essayiste/ Par contre l'on peut clairement observer le virage qu'il tente d'entreprendre : Dans son débat récent avec Attali et de plus en plus, il tente se positionne sur les questions économiques afin de refaire son retard. Il indique aussi clairement que la sortie de l'€/UE serait un « pire désastre » que le maintien pour rassurer tout ce pan de l'électorat très actif que sont les boomers et mondialistes urbains. Cet intérêt nouveau pour l'économie (et un positionnement clairement anti-étatiste au sens bureaucratique, technocratique et favorable à un libéralisme raisonnable) sont également des éléments qui confirment qu'il va se présenter. Il a très bien compris que le sujet €/Europe était clivant et donc l'évacue. Bref, EZ a bien commencé à faire de la politique politicienne. Deuxième gros problème d'EZ : c'est un personnage public ultra clivant avec, d'un côté des gens qui l'apprécient parce que lui peut dire ce qui est interdit à d'autres, et d'autres qui le détestent. Le problème est qu'un Président, en France, pour le Français moyen et même si ce dernier a changé de visage ces dernières décennies, se doit d'être « rassembleur » afin de rassurer à la fois les « marchés » (comprendre ceux qui dirigent vraiment et qui sont tous mondialistes), les normies, boomers, jeunes, femmes et « minorités ». Tel semble être un de ses principaux objectifs depuis « la convention de la droite » : se déradicaliser tout en gardant ses idées et son sens du tragique.

La seconde, MLP, est en situation d'échec en terme de gestion de son propre parti, parti qui s'est vidé de nombreux militants et cadres depuis des années. Elle a même annoncé qu'elle allait prochainement le quitter... Même au sein de la patriotosphère, nombreuses sont les voix qui affirment en avoir soupé avec la famille Le Pen.

Quel est l'intérêt de LS ? Résolument que les deux y aillent. Quel est celui des Français ? Qu'ils s'allient et qu'un seul y aille. 

 



87 réactions


  • Norman Bates Norman Bates 9 mai 12:18

    Comparé aux pontes industrielles du joufflu incontinent textuel mac-hac, ou celles de Sa Nombrilissime Suffisance qui se contente du replay TNT sans valeur ajoutée, il y a ici un vrai travail rédactionnel bien étayé avec l’expression d’une opinion...

    Je déplore juste l’absence d’une donnée fondamentale dans cette analyse, à savoir ma candidature, mais peu importe...

    La tambouille électoraliste n’est qu’un jeu d’artifices pour ceux qui ne sont pas encore vaccinés face à cette pitrerie "démocratique" et "républicaine"...

    Il apparaît clairement que Moïse (de l’écurie Bolloré-Rothschild) est la roue de secours du poulain Macron (écurie Rothschild) face au "danger" (défense de rire.. !) de la pouliche Marine (écurie Le Pen dédiabolisée jusqu’à l’os..)

    Si on part du postulat que le clivage "droite/gauche" (avec ses "extrêmes") est de la poudre aux yeux destiné à leurrer le mouton votant et que le vrai clivage se situe entre l’extrême-mondialisme et le nationalisme, ce dernier étant débarrassé de ses clichés style guerre, haine, mais porté par une dynamique de rassemblement...où peut-on placer Moïse.. ? en habile stratège nationaliste (ou "patriote", mais ce n’est pas pareil, hein..) capable de duper ses employeurs et sponsors.. ?

    Bolloré, Rothschild et toute la clique repue allaitent celui qui va scier la branche sur laquelle ils s’engraissent tranquillou.. ? croire en la candeur d’autrui n’est pas sans péril...

    Je vais plus loin : pourquoi la sphère natio, ou "dissidente", réellement attachée à l’idéal d’une France libre et souveraine, perd t-elle tous ses combats.. ?

    Réponse : parce qu’elle est bête à bouffer du foin, à bouffer n’importe quel bout de gras envoyé dans sa gamelle, à se laisser gruger avec une régularité de métronome...Moïse n’est ni le premier ni le dernier exemple d’infiltration, de dévoiement, de manipulation qui divise et enraye la machine...un discours virulent, quelques flatteries sur des symboles bien identifiés, la désignation d’un ennemi à abattre, et voilà l’ami de Netanyahou adopté...il est des nôôôôôtres.. !!!

    Les médias aux ordres, naguère, en firent des tonnes sur le "double discours" prêté à Tariq Ramadan...pourquoi sont-ils d’une discrétion de violette sur celui, carrément flagrant, de Moïse.. ? pourquoi n’est-il jamais soumis à ces questions dérangeantes qui demeurent dans la confidentialité de quelques auteurs et activistes boycottés par ces mêmes médias.. ?

    Très sincèrement, et sans nul esprit polémique, j’hallucine de constater à quel point cette stratégie grosse comme une maison fonctionne dans "nos" milieux où, heureusement, il existe une frange conséquente de gens lucides pour qui ceux qui succombent à l’imposture Moïse sont des imbéciles ou des complices...

    Ce n’est même plus une machine à perdre, c’est une machine à ne pas exister, à ne plus avoir voix au chapitre sur l’avenir et le destin de la France, rôle que "nous" déléguons à ceux qui combattent la France...


    • Norman Bates Norman Bates 9 mai 12:32

      De toute manière la prochaine pantalonnade présidentielle sera cristallisée sur la somme de toutes les peurs et je dirais même la confusion des peurs...
      La partition est écrite, l’orchestre commence à jouer en sourdine...un air de déjà entendu, mais tant que ça marche, hein...il serait bête de s’en priver... smiley

      Et puis cette fois-ci c’est une construction plus sophistiquée qu’à l’accoutumée, avec des variants et des inconnus...
      L’important c’est de gober...et ça va gober massivement...


    • medialter medialter 9 mai 13:08

      @Norman Bates
      Je partage totalement cette analyse de mon confrère psychopathe. Déjà, en premier lieu, ce qui devrait interpeller le premier analyste un minimum sérieux, c’est l’omniprésence de Moïse sur radio caca (entendre les merdias). A la base, c’est le premier marqueur d’allégeance et de complicité à l’oligarchie dominante, le premier marqueur qui devrait allumer d’un coup les 9 premiers voyants rouges sur les 10 prévus. Quant au 10ème voyant, c’est la ferveur avec laquelle il agite le chiffon rouge dans lequel vont s’écraser tête baissée tous les identitaires cornus. Un chiffon rouge dans lequel il est facile de discerner une politique de longue date destinée à faire en sorte que les ovins se trompent de cibles en termes d’envahisseurs


    • Conférençovore Conférençovore 9 mai 13:22

      @Norman Bates
      "Je déplore juste l’absence d’une donnée fondamentale dans cette analyse, à savoir ma candidature, mais peu importe..."

      Pas du tout. J’ai évoqué les "candidats exotiques" et je pensais également tout naturellement à un certain aubergiste mais... si je puis me permettre, surtout parce qu’il y aurait une certaine continuité entre the fist lady actuelle et la momie-mum. Je l’ai juste omis parce que pour les 500 signatures (excusez du peu)

      "où peut-on placer Moïse.. ? en habile stratège nationaliste (ou "patriote", mais ce n’est pas pareil, hein..) capable de duper ses employeurs et sponsors.. ?"

      Moïse est un second prénom. Il appartient à chacun de juger s’il est si important que cela pourvu de considérer avant tout le parcours idéologique de l’individu. Me concernant la question est tranchée : Je pense qu’Eric privilégie la dimension tragique de sa nouvelle Rome plutôt que celle de ses aspirants destructeurs.

      Tariq Ramadan n’a jamais rééllement eu de double-discours : il a toujours été un islamiste (comme on dit chez nous). Et récemment, avec son slam où il appelle clairement à la razzia de la population d’un continent qui a permis à sa famille d’échapper à l’indigence de son pays d’origine, il n’y a plus aucun doute. Ramadan exige la capitation de nous autres en état d’humiliation, exactement comme une racaille moderne, un barbaresque ou un qoraïch. L’Occident a eu l’outrecuidance de demander des comptes à ce noble membre "de la meilleure communauté" (cf. charte islamique des droits de l’homme) et tout ça pour des histoires de counasses, il doit payer l’affront.

      Sinon, "nos milieux", cela ne veut rien dire. "Milieu" de quoi ? Tu estimes faire partie du même milieu que des soralo-shariatiques, complotards délirants et autres autistes. Comme tu le lis, j’ai (enfin non, même pas : ce sont les données elles-mêmes qui le font) compartimenté la population par CSP/revenu, par âge, religion, lieu d’habitation, sexe. A titre personnel je n’appartiens pas à un milieu "dissident" mais éventuellement à un milieu d’observateurs/acteurs de la vie et du débat public mais je vois ce que tu dénonces : la "valeuractualisation" des milieux souveraino-contestataires mais ne partage pas cette ligne. D’abord parce que contester pour contester est aussi efficace que de mettre 1 million de gens dans la rue pour dénoncer un mariage pour tous. Deuxièmement si EZ était aussi siouniss que cela, il n’irait même plus faire ses courses au Monoprix d’une rue du 16ième au risque de se faire planter par une racaille prête à risquer 6 ans et demi de taule dont 4 avec sursis pour un coup de shlass dans le coeur, mais il partirait direct s’installer à Eilat avec toute sa famille, histoire de couler des jours heureux sur les rivages de la mer Rouge.
      Soyons un peu sérieux deux minutes. Juif ou non, il existe des gens capables d’aller un peu au-delà de leur seule personne, des gens conscient du sens du tragique au-delà d’une rente. Zemmour est déjà millionnaire. La "République " ne le rendra pas milliardaire. 


      "Réponse : parce qu’elle est bête à bouffer du foin, à bouffer n’importe quel bout de gras envoyé dans sa gamelle, à se laisser gruger avec une régularité de métronome..."

      La "sphère natio" n’est ni bête ni "idiote utile" : elle tente de survivre dans un contexte mondialiste accepté très largement par une majorité d’Occidentaux. Elle fait ce qu’elle peut, avec ses maigres moyens. Et la mépriser (sans rien n’amener en alternative) n’amènera rien. Son tort principal est de ne pas avoir réussi à hisser des poids lourds économiques mais le système qui permet d’en être est précisément anti-natio.


    • Conférençovore Conférençovore 9 mai 13:28

      " ce qui devrait interpeller le premier analyste un minimum sérieux, c’est l’omniprésence de Moïse sur radio caca (entendre les merdias)"

      Audience de BolloréTélé : 1 million/j.
      Audience de TFOuan, ORTF et cie cumulée : 15

      Pure bêtise.


    • medialter medialter 9 mai 14:47

      @Conférençovore
      Moïse vs livreur de pantalon, c’était déjà sur la 2 en 2014, et rien que sur YT 1,5 millions de vues. La mascarade, c’est pas hier qu’elle a commencé. En plus, Moïse n’a pas besoin d’une audience de JT, s’il est candidat, l’objectif sera toujours le même, fractionner le gradient des veautants pour assurer une statistique de répartition qui permettra un second tour prévu d’avance, afin de couronner le candidat lui aussi prévu d’avance (et généralement connu du livreur). Les intrus à cette autre mascarade républicaine que sont les élections ont toujours été priés d’aller voir ailleurs (à la manière forte avec Coluche, à la manière soft avec Hulot). Les élections, ça n’a jamais rien été d’autre qu’une ingénierie sociale avec des outils mathématiques de base de projection statistique, destinée à faire passer un candidat de l’oligarchie, désigné d’avance par l’oligarchie, pour obtenir l’aval de la poupoulace, au sein d’un clivage bidon droite/gauche, et ça fonctionne comme sur des roulettes depuis De Gaulle


    • Conférençovore Conférençovore 9 mai 15:16

      @medialter
      Ok, silijouif, j’ai compris, te casse pas. Et puis en quoi ça te concerne au juste ?


    • Conférençovore Conférençovore 9 mai 15:18

      1,5 millions de vues sur YT vs 66,5 millions de gens qui s’en cognent...


    • medialter medialter 9 mai 16:24

      @Conférençovore
      "Ok, silijouif, j’ai compris"
      *
      Oui je sais, t’as un grand écart à défendre, donc te casse pas, cilimilon, j’ai bon ?


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 9 mai 19:29

      Pendant ce temps, la police canadienne a arrêté le pasteur Artur Pawlowski sur l’autoroute.

       

      Le Goulag 2.0 s’installe en Amérique du Nord !!!

       


    • Conférençovore Conférençovore 9 mai 20:02

      @Christiane
      Je repose la question : en, quoi tout cela te concerne-t-il ? D’ailleurs, selon tes prévisions, nous devrions en être à 100 millions de morts depuis 1 mois et le net ne devrait même plus exister... C’était "tout vu"... Enfin presque et c’était avant cette fameuse prédiction d’une clairvoyance impressionante : 


      medialter 17 mars 2020 13:32 :

      "C’est tout vu. Le monde va juste continuer comme avant. Dans 2 mois, toute cette mascarade sera terminée. Dans 1 an, tout le monde l’aura oublié, comme pour le H5N1, le zombie moyen est un poisson rouge."


        


      En qq mots, une description fidèle : https://www.agoravox.tv/commentaire13031574


      Non, tu ne sais rien ma grande.


    • medialter medialter 9 mai 22:03

      @Conférençovore
      Je t’ai déjà répondu à ça, la pissotière, et surtout ne parle pas de ce que tu ne connais pas. Contente toi de ce que tu sais très bien faire, cuver ton vin de péquenaud, faire la pute à NDA et ta caillera du 93. Oui, oui, je sais, jivitiviridiago, jiviticassilagoule, jivilicrireliscript smiley


    • Conférençovore Conférençovore 10 mai 07:13

      Ca l’emmerde ce petit rappel des propos de demeuré et cette constance dans la connerie et le temps ? Bah c’est le même prix petite merde. Ah sinon, j’ai oublié de te féliciter pour cette énième brillante analyse. Ah si si si, là je dois admettre que c’est brillantisme : ce silingénirisocial-di-jouif est de toute beauté et puis tellement original... quelle claque ! smiley


    • Norman Bates Norman Bates 10 mai 13:13

      @Conférençovore

      C’est assez infamant d’être qualifié de "candidat exotique" alors qu’il reste juste une minime dose de suspense sur le fait de savoir si je vais subir ou pas l’humiliation de devoir passer par un second tour pour être plébiscité...bref, glissons...
      "Moïse" est un prénom de synagogue tout mignon, moins moche que Moshé...quelque part il en impose, quand même...nous avons aussi un ministre de l’Intérieur prénommé Moussa...cela témoigne de la belle diversité de la "république"...
      Entre nous, tu ne serais pas contrarié par l’élection d’un président de confession musulmane, alors pourquoi devrais-je mégoter si "l’élu" est d’obédience judaïque.. ?
      Mouloud président n’imposerait pas forcément le tapis de prière dans le véhicule présidentiel, et tous les juifs ne sont pas comme DSK qui contemple son érection matinale en songeant aux bienfaits qu’il peut apporter à Israheil...
      Le problème avec Moïse réside dans ses convictions, son idée de la France, ses sponsors, je ne vais pas y revenir...sa religion je m’en fiche, et d’ailleurs je pense exactement la même chose du général de Villiers que certains ont voulu pousser vers la voie présidentielle...quelques clics suffisent pour cerner l’environnement de l’individu...et ses allégeances...
      Tu fais bien de souligner ta non appartenance à la sphère "dissidente", il peut m’arriver d’amalgamer hâtivement et sans discernement...tu gardes foi en la mascarade électorale alors qu’à mes yeux ce n’est que du théâtre...l’urne est funéraire, tombeau des espérances mortes-nées...
      Vois le spectacle en PACA, ou mieux, les épousailles en Bourgogne entre LR et...DLF...si les convictions de NDA que tu tiens en haute estime se dissolvent dans la première combinaison électorale venue cela devrait t’interroger...
      "Le football est un jeu qui se joue à onze contre onze et à la fin ce sont les allemands qui gagnent" disait l’ancien footballeur Gary Lineker...la "démocratie républicaine" est du même tonneau, des dizaines de millions d’électeurs sont conviés aux urnes et à la fin c’est le candidat mondialiste qui gagne...ils possèdent les médias qui font l’opinion (coucou Moïse) et même quand ils perdent ils gagnent (référendum 2005)...
      Pourquoi jouer au casino "républicain" avec ces dés pipés.. ? la banque gagne à chaque fois...l’ennemi c’est ce "système"...les moyens termes sont moyens ternes, y a un moment faut aller au mastic...
      "Cilijouif" ? je pense que ni mon éminent confrère psychopathe ni moi-même ne nageons dans cette définition pour le moins simpliste destinée, encore une fois, à masquer les véritables enjeux, les véritables ennemis et leurs méthodes...il y a une idéologie sioniste qu’il est aisé de montrer et démontrer et qui s’avère être une composante de la pieuvre extrême-mondialiste...dénoncer le mondialisme sans démonter l’ensemble de ses mécanismes et disséquer sa composition c’est ne pas faire son travail, ou ne pas être en capacité de le faire puisque cette démonstration, elle, ne se fera jamais avec l’aval des médias aux ordres de quelques milliardaires qui etc etc...
      ’Cilislam" ? oui, cette rhétorique a l’avantage d’être moins dérangeante, elle permet de ne pas lever le voile sur les compagnons de route de cette idéologie et lorsque ça va saigner les coupables seront à l’abri de la bataille...
      L’Histoire est un éternel recommencement... smiley


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 13:31

      @Norman Bates

      "C’est assez infamant d’être qualifié de "candidat exotique""

      C’est vrai, ça ! Pourquoi pas "candidat ananas", pendant qu’on y est !

    • Conférençovore Conférençovore 10 mai 14:52

      @Norman Bates
      " alors pourquoi devrais-je mégoter si "l’élu" est d’obédience judaïque.. ?"

      Juif, musulman ou autre, perso, crois-le ou non, mais cela ne compte pas. Est-ce qu’EZ promet la mise en place du samedi en lieu et place du congé dominical ? A-t-il déjà promis de faire fermer les magasins à la la tombée de la nuit le vendredi soir ? A-t-il déjà proposé la mise en place de menus cashers pour tous ?

      Cette polémique n’a pas lieu d’être. 

      "Le problème avec Moïse réside dans ses convictions, son idée de la France, ses sponsors, je ne vais pas y revenir...sa religion je m’en fiche,"

      Désolé mais ce n’est pas aussi évident...

      ".tu gardes foi en la mascarade électorale alors qu’à mes yeux ce n’est que du théâtre...l’urne est funéraire, tombeau des espérances mortes-nées..."

      Non, je n’ai pas foi en cela. Je souligne juste qu’en attendant qu’il y ait mieux (et tu n’as rien à proposer de concret, soyons clairs, juste de la rigolade et c’est ok... mais politiquement c’est sans intérêt : certains proposent autre chose, par exemple Mecqu’allah. Nobstant les différents qui nous séparent, l’islamo-pute et moi-même, je lui reconnais une cohérence politique), en attendant qu’il y ait mieux, je le vois comme un minimum syndical. Evidemment, certains le voient comme une sorte d’adulation de la République et du système mais si les mêmes ne sont pas capables de faire preuve d’un minimum de subtilité, je n’y peux rien. 

      "Vois le spectacle en PACA, ou mieux, les épousailles en Bourgogne entre LR et...DLF...si les convictions de NDA que tu tiens en haute estime se dissolvent dans la première combinaison électorale venue cela devrait t’interroger..."

      Allons, allons. NDA est juste, à mes yeux (ça vaut ce que ça vaut) le moins pire des candidats et j’assume (contrairement à quasi tout le monde) ce positionnement. a part une petite merde qui poste sous 100% de mes articles, personne ne fait chier avec ça. Inutile là encore de caricaturer mon positionnement. Encore une fois as-tu mieux au-delà de la blague du toi-même (un "vaurien matricide selon certaines sources proches du dossier" comme on dit dans le milieu) ? Affaire réglée.

      ""Cilijouif" ? je pense que ni mon éminent confrère psychopathe ni moi-même ne nageons dans cette définition"

      Je pense le contraire, surtout pour l’autre merde. Elle s’est un peu calmée la Christiane mais ça n’a pas changé depuis 6-7 ans (et je ne suis pas le seul à l’avoir remarqué). Là aussi, je pense que vous manquez de subtilité et il est un peu mesquin de me renvoyer en miroir la supposée mienne alors qu’il n’en est rien.C’est assez grotesque d’autant que vous vous retrouvez à être adoubés par des agents du fascisme vert, soraliens à QI à deux chiffres. Bon, c’est pas grave... après tout, si cela vous permet d’avoir une explication à tous les malheurs du monde.
      Quant à moi, je pense que l’islam est incompatible avec les valeurs occidentales (au-delà même des françaises) mais tout autant que le judaïsme qui est un tribalisme. Maintenant quand je vois 100 musulmans "qui n’ont rien à voir avec l’islam", cela va sans dire, commettre les mêmes attentats contre les mêmes cibles avec la même revendication, le même parcours, le même profil, tout pareil, bah mon réflexe premier n’est pas de me dire "mmmm... ça doit encore être un coup de qui-l’on-sait....".
      Désolé si cela ne matche pas avec les vues d’une partie des gens de ce site mais je te le dis sans agressivité ni concession non plus : j’en ai rien à battre. La rhétorique soralienne, pour moi, est très largement une dinguerie. Et s’il faut adhérer à cette dinguerie pour être un "dissident" (de quoi ? vous proposez quoi les mecs ? un "dissident" ça a des idées en principes), bah désolé, mais j’en suis pas. Ce n’est pas une question de facilité comme tu le pointes abusivement en prétendant qu’il serait facile de pointer la terreur islamique tout en feignant d’ignorer la nocence de certains membres d’une autre communauté (au fait, tu penses quoi des cathos* qui font des ponts d’or à certains migrants de l’amour et de la paix et qui finissent par planter Jocelyne ?). Pour moi, la facilité est d’exonérer les responsables de leurs actes et, la dinguerie, de supposer par défaut et malgré les centaines d’occurrences d’actes de terreur islamique en 5 ans (j’ai bien écrit "les centaines"... j’ai fait le boulot à ce sujet) qu’il y aurait un nez crochu dissimulé sous une barbe chariatique. C’est même du grand n’importe quoi. 
      Après, évidemment, on a le droit de croire qu’EZ est un fourbe qui agit au nom de... Pas de soucis. Je ne le pense pas perso mais admets volontiers que je puisse me tromper. On verra bien...

      * Je suis à l’aise avec ça puisque c’est ma tradition (catholique de culture)


    • Conférençovore Conférençovore 10 mai 15:01

      J’ai tapé vite sanas relire, correction :

      "C’est assez grotesque d’autant que vous vous retrouvez à être adoubés par des agents du fascisme vert, *des soraliens à QI à deux chiffres avides d’explications simplistes et dédouanant leurs potes des exactions commises."


    • Norman Bates Norman Bates 10 mai 18:44

      @Conférençovore

      Si j’affirmais que je n’ai jamais de ma vie glissé un bulletin dans une urne je mentirais, par conséquent je ne vais pas revêtir la panoplie du donneur de leçons sur ce sujet...
      Tu te positionnes dans le "Sam’ suffit" qui consiste à composer avec le "moins pire" d’entre eux dans l’espoir aléatoire de combattre le "système"...avec cependant les armes du "système" et ce bulletin de vote qui s’assimile à une aumône généreusement accordée par ce "système" sous emballage cadeau de "démocratie" en carton...avec l’assurance tout risques que rien ne va fondamentalement bouger, c’est la continuité dans la continuité...nous aurons le même échange dans 50 berges...
      Je ne caricature pas tes convictions pro NDA, je suis juste en désaccord sur le tracé de la frontière entre le "système" et ce qu’on peut appeler la "dissidence"...
      Solution : j’en ai une...si si...mais comble de l’ironie elle ne me convient pas...une solution à moyen voire long terme...trop long...l’idée c’est d’utiliser les méthodes de l’ennemi et d’infiltrer et noyauter un paquebot à fort potentiel électoral...faire du RN une espèce de cheval de Troie d’une puissance réellement émancipatrice...
      Il existe d’autres solutions, des solutions qui ne se claironnent pas mais qui se font...
      Dans l’urgence il faut parfois ne pas être trop pointilleux sur certaines solutions et leurs inconvénients, et sans doute n’avons-nous pas la même approche de cette "urgence" et de la toile d’araignée tissée par le "système" sur nos libertés les plus élémentaires...une simple "rigolade" potache peut exciter de très, très inattendues curiosités...cette dictature rampante se manifeste de manière de plus en plus flagrante...
      Caricature, suite, cette fois à mes dépens...je ne pense pas être un soralien à QI de mollusque qui se focalise sur une seule communauté pour expliquer tous les malheurs du monde...j’avais une position radicale naguère avant de faire mon taf de recherches, de recoupements...j’ai mis de l’eau dans mon vin, crois-moi, et tu serais sans doute surpris de la pluralité des sources que je peux consulter, j’y inclus les sources dites ennemies...le recensement des nuisibles ne laisse pas apparaître un tableau clinique monocausal, loin de là, ni "monocommunautaire", et c’est la raison pour laquelle je ne désigne l’ennemi qu’en fonction de ses idées sans nourrir de préjugé sur d’autres éléments...il y a des mouvances parasitaires en France qui se mettent à l’abri sous certaines étiquettes qui valent impunité et silence, mais rien n’empêche un catho d’en être complice et rien n’empêche un musulman ou un juif d’être des alliés dans le combat contre ce "système"...
      Je ne consulte pas la bible, le coran, le talmud pour nourrir le jugement de l’individu que j’ai en face de moi et pour jauger sa sincérité...la communautarisation des esprits c’est comme le bulletin de vote, c’est une arme de l’ennemi...
      Pour finir, les attentats et attaques attribués à l’islamisme et que de mauvais esprits attribuent à "qui l’on sait"...je vais faire un gros effort et feindre de croire que cela n’a jamais existé...


    • Conférençovore Conférençovore 11 mai 10:18

      @Norman Bates
      "Tu te positionnes dans le "Sam’ suffit" qui consiste à composer avec le "moins pire" d’entre eux dans l’espoir aléatoire de combattre le "système"..."

      Ce que tu observes ici et uniquement ici (donc pas grand chose) est par définition limité à ici.

      "avec cependant les armes du "système" et ce bulletin de vote qui s’assimile à une aumône généreusement accordée par ce "système" sous emballage cadeau de "démocratie" en carton...avec l’assurance tout risques que rien ne va fondamentalement bouger"

      A quelles autre armes alternatives penses-tu au juste ? Un peu d’ironie ? Ok, c’est amusant mais... A des manifs façon GJ ? J’ai soutenu et participé chez moi en province où ça a bougé mais pas effectué le transfert à la Capitale dont le résultat net et avec bavures a été celui qu’on connaît : peuple de France éborgné, gauchiasses qui ont récupéré, BB qui ont torpillé, BFMerde qui a pipeauté pour changer poil au nez.
      Aux armes ? Je ne donnerai pas de conseils à ce niveau mais juste qu’il appartient à chacun de faire en sorte d’au moins pouvoir être en capacité d’éviter de se faire nanardiser à domicile. Là c’est pas un minimum syndical mais juste vital : l’Etat français n’est pas plus notre ami que les prédateurs qu’il cajole à nos frais. 
      Non, tu (et moi non plus) donc je vais dire, "nous" n’en avons aucune autre d’arme. Nous ne sommes pas dans Koh Lanta avec Denis Crevard qui aurait planqué des "armes secrètes" sur notre île de France. Et nous n’avons pas non plus de collier d’immunité, comme tu le sais. Le FDS ou FDB patriote qui existe, même s’il n’est pas majoritaire (en attestent les scores de dictateur rappelés plus haut qu’obtiennent certains grâce à une certaine communauté) n’a aucun collier et, il est en plus entouré de nihilistes grincheux et autres blasés.
      Après tu peux toujours aller avec l’isl’ami mecq’allah participer à un ou deux de ses ateliers constituants chariatiques. Je plaisante, c’est une expérience intéressante et le dis sans troller, mais ça ne va nulle part.

      "une solution à moyen voire long terme...trop long...l’idée c’est d’utiliser les méthodes de l’ennemi et d’infiltrer et noyauter un paquebot à fort potentiel électoral...faire du RN une espèce de cheval de Troie d’une puissance réellement émancipatrice..."

      Je l’ai un peu fait dans un autre mais c’est bcp d’énergie. Par contre on peut influer un peu et faire passer des messages à des gens qui ont une voix qui porte un peu plus et c’est ainsi que l’on arrive parfois à en entendre certains parler de "colonisation". Et puis le "long terme", c’est loin... très loin et avec ce que nous allons prendre entre temps, ça risque d’être très compliqué.
      Perso je fais le minimum syndical : qq participations à des réunions de temps en temps (ça fait longtemps ceci dit), aux rassemblements et puis un bulletin pour les moins pires. Si l’on était un peu plus, nous aurions peut-être une chance mais je ne me fais aucune illusion : il faudra surtout des gens de notre cause et qui pèsent économiquement. Il faudra aussi arrêter de faire le jeu du système et pour moi, faire le jeu c’est aussi bouder à la maison en pensant que cela va le faire trembler. Ma voisine qui trouve Macron compétent et juge qu’il a très bien géré cette crise et aime bcp son accent anglais, elle, ne boude pas son plaisir de se faire toute pimpante pour aller au bureau de vote et plébisciter le Richard Clayderman de la politique. elle est loin d’être la seule...


      "Il existe d’autres solutions, des solutions qui ne se claironnent pas mais qui se font..."

      Je vois ce que tu as quoi tu penses mais... qui fait ça au juste ? Personne. 

      "je ne pense pas être un soralien à QI de mollusque qui se focalise sur une seule communauté pour expliquer tous les malheurs du monde..."

      Je n’ai pas écrit cela non plus. Tu as été emporté par une déferlante qiqisiène... Navré, mais je pensais plus au combo nihilisto-islamo-complattardés issus de cette mouvance qui, si elle n’a pas été inutile loin s’en faut, a aussi fait bcp de dégâts.

      "Pour finir, les attentats et attaques attribués à l’islamisme et que de mauvais esprits attribuent à "qui l’on sait"...je vais faire un gros effort et feindre de croire que cela n’a jamais existé..."

      Je n’ai jamais prétendu non plus que cela n’existait pas. Cela concerne éventuellement qq grands événements mais dans les centaines d’autres, ceux du quotidien, la réalité est simple et il n’y a rien de simpliste à le reconnaître. Ce n’est pas davantage une concession à l’ennemi. C’est juste reste les pieds sur Terre. Alors bon, je sais bien que pour l’autre demeuré et ses 100 millions de macchabées en avril et son net qui aurait dû disparaître il y a 1 mois, c’est un peu compliqué... bref.

      Une question pour finir (et promis, ça reste entre nous). Si jamais "il" y allait, oui, je parle bien de Rico, ok Moïse si tu préfères, s’il y allait et qu’il n’y avait rien d’autre à se mettre sous la dent, irais-tu quand même glisser un chti bulletin pour lui ou bien t’abstiendrais-tu au prétexte que la noblesse d’un combat pur de disssidence/résistance ne saurait être entachée par la potentielle occupation de l’Elysée par l’individu en question (au risque garanti à 100% de voir une merde à sa place) ?


    • Norman Bates Norman Bates 11 mai 20:09

      @Conférençovore

      "Je vois ce que tu as quoi tu penses mais... qui fait ça au juste ? Personne"
      Ah ça...je ne suis au courant de rien, je le jure...mais bon... smiley

      Je vais répondre à ta question finale dont la réponse, tu t’en doutes, n’est pas enveloppée d’un suspense insoutenable...
      Nous avons buté, nous butons, et nous buterons sur les contours du "système" que nous dénonçons de concert sans en avoir la même définition...
      Tu accuses ceux qui ont quitté la table de jeu d’être responsables de la situation, mais as-tu envisagé le revers de la médaille, à savoir que ce sont ceux qui persistent à jouer (et à alimenter le "système") d’être responsables.. ?
      J’ai bien compris, et cela n’est pas un jugement de ma part, qu’une éventuelle alliance victorieuse MLP-NDA-Moïse ferait ta joie...en quoi, concrètement, cette alliance sonnerait le glas du "système".. ? elle libèrerait la France occupée par la pieuvre occupante... ? pardon, je glousse...
      Toute proportion gardée, il faut l’équivalent d’un Poutine pour faire le ménage, et encore...lui, les oligarques véreux, il leur a fait comprendre comment ça marche...mais, hélas, la France de 2021 est à un stade de soumission comateuse bien plus avancé...il n’y a plus grand chose de français dans la France...
      Si tu passes les "zones sensibles" au napalm cela ne changerait rien à ce triste constat...les pires parasites sont ailleurs...
      Dans ce contexte, voter Moïse c’est accentuer l’intensité de l’orgasme du rav Touitou et de ses suiveurs...en nombre, une paille, mais une influence démesurée...c’est se tirer une balle dans la tête...
      Je vois les échanges houleux sur d’autres modules en ce moment, peut-être suis-je le "chainon manquant" entre mon éminent confrère psychopathe, MaQ, et toi, je ne dis pas qu’il ne se passe rien dans certaines zones...il est abusif de dire qu’il n’y a rien et abusif de dire que nous sommes déjà en guerre civile...
      A titre perso j’ai conscience de qui veut cette guerre et en tirer profits...je m’égosille à dire qu’il est impératif d’analyser les causes et les effets, et que si un ménage doit se faire il est impérieux qu’il soit général..."système" inclus...surtout "système" qui nous a foutu dans la merde...


    • Conférençovore Conférençovore 11 mai 21:07

      @Norman Bates
      "J’ai bien compris, et cela n’est pas un jugement de ma part, qu’une éventuelle alliance victorieuse MLP-NDA-Moïse ferait ta joie...en quoi, concrètement, cette alliance sonnerait le glas du "système".. ?"

      Pardonne-moi mais, non, tu n’a rien "compris". Le "système" mon ami, c’est toi et me met dedans : après tout malgré ma relative autonomie, je paie encore un FAI, cotise chez Total pour faire le plein de ma Renault, alimnente Véolia... j’en suis aussi même si je fais des efforts. En outre, je ne crois pas au renversement magique du système. Tu as envie de te renverser toi-même ? Abandonner ton peti t confort ? Et ai-je dit que le chevalier Florian ou Nico-le-magnifique allaient sauver la France éternelle ? 

      "Toute proportion gardée, il faut l’équivalent d’un Poutine pour faire le ménage,"

      Non, ça c’est un fantasme. Le simple fait de proposer de mettre les taulards en taule fait frémir certains. Et le simple fait de dire "on vire les criminels étrangers" et probablement que toi-même viendrait dénoncer l’’inhumanité d’une telle mesure (tu as compris j’espère que je ne parlais pas de toi en personne mais de ton et notre inconscient collectif d’humaniste). 

      "Dans ce contexte, voter Moïse c’est accentuer l’intensité de l’orgasme du rav Touitou et de ses suiveurs..."

      Voilà une fois de plus que tu pars dans ces abstractions. Personne n’en a rien à foutre des orgasmes du rav à 5K abonnés.

      Pour le reste, et ton inutile (merci quand même) rôle d’entremetteur entre nous autres, je décline ta sympathique invitation. Ton pote "M. 100 millions de morts début avril" est un débile mental profond et mon collègue mecq’allah, au mieux une petite merde d’islamiste élevée au grain chez nous et qui n’a même pas les couilles d’assumer mais encore plus probablement un déchet occidental complexé et nostalgique d’une bestialité perdue (comme le premier d’ailleurs, c’est leur point commun). En toute amitié, reste à ta place d’amuseur l’aubergiste et laisse-moi faire le boulot d’équarrissage de ces carcasses idéologiques. Qiqi est là pour ça gros wesh smiley 


    • Conférençovore Conférençovore 11 mai 21:20

      @Norman Bates
      "Je vais répondre à ta question finale(..)"

      Suivi d’un pilpoul monumental Monsieur Batesnianovitchostein smiley


    • Norman Bates Norman Bates 11 mai 23:56

      @Conférençovore

      Entremetteur non mais un poil rassembleur lorsque j’enfile ma panoplie de présidentiable...le Bates simple agoravoxien n’est évidemment ni outré ni choqué quand les échanges virent à l’écarlate, et puis c’est souvent alerte et amusant...âpre aussi, hein...un forum pouet-pouet où ça s’écharpe en sourdine avec des mots châtiés m’horripilerait...
      Je n’ai hélas pas le temps de suivre toutes les discussions, mais je me demande pourquoi parfois ça monte dans les tours...et parfois pas...entre les tempérances caractérielles et la déformation réceptive de l’écrit il y a peut-être des choses qui relèvent de l’inexplicable, ou de l’instinctif...

      "Voilà une fois de plus que tu pars dans ces abstractions. Personne n’en a rien à foutre des orgasmes du rav à 5K abonnés."
      Je suppose que tu plaisantes ? si le Touitou a 5KF de toutous abonnés et bien placés ça suffit pour faire de cet illuminé de HP un type avec de l’influence...je peux faire le recensement de ses ramifications, certains de ses congénères sont aux manettes dans une "démocratie" qui elle aussi ne souffre pas d’un déficit d’influence...idem dans une autre grande "démocratie"...mais peut-être que la France, pute de luxe de cet "axe du bien", sait résister au pouvoir de persuasion de ces débiles...
      Bon, j’arrête là, dans la France de 2021 puissamment enj...euh islamisée il est interdit de critiquer ces rabbins qui jouissent à l’idée de voir notre Nation transformée en boucherie à leur seul bénéfice...

      "Non, ça c’est un fantasme. Le simple fait de proposer de mettre les taulards en taule fait frémir certains. Et le simple fait de dire "on vire les criminels étrangers" et probablement que toi-même viendrait dénoncer l’’inhumanité d’une telle mesure (tu as compris j’espère que je ne parlais pas de toi en personne mais de ton et notre inconscient collectif d’humaniste)."
      Ben je prône l’application (stricte) de la loi pour absolument tout le monde, sans aucune exception...virer des criminels étrangers, oui mais tous...une application à la carte, ciblée, n’a aucun sens...la crédibilité et la respectabilité de la loi et de la Nation passent par là...et ne pas oublier toutes les atteintes à la souveraineté, là aussi toutes, d’où qu’elles viennent...
      Tu as raison sur cet "inconscient collectif d’humaniste"...mais...d’où qu’il vient.. ? qui l’a inoculé dans notre inconscient.. ? dans quel but.. ? ...si ce n’est pour annihiler certains réflexes de révolte dont "ils" pourraient être la cible...
      Entre nous, j’ai aussi été captif de cet écrou mental qui cache l’horizon des possibles...c’est un mécanisme d’une redoutable subtilité, je le constate tous les jours dans mon entourage...(à part Mum, bien sûr...)
      Oui, je reste à ma place d’amuseur...autre mécanisme qui permet le détachement et évite de couler des bielles à répétition...et tant mieux si c’est partagé par quelques personnes...
      En parlant de bielles...moi c’est plutôt Peugeot... smiley


    • Conférençovore Conférençovore 12 mai 10:33

      @Norman Bates
      "si le Touitou a 5KF de toutous abonnés et bien placés ça suffit pour faire de cet illuminé de HP un type avec de l’influence..."

      Norman, non pas toi, l’autre, en à 11 millions. Et lui, il parle directement à nos gosses. Il les formate dès le plus jeune âge. Bien sûr tout cela n’est pas une action consciente de sa part comme peut le faire le rav (rav qui nous rend service, crois-moi... ce mec joue contre son camp et je connais des juifs qui enragent de voir ce genre d’énergumènes, de même qu’il existe des musulmans lucides qui pestent à juste titre de savoir que des imams populaires peuvent expliquer "qu’écouter de la musique transforme en porcs" ). Dans le cas de Norman et les autres, c’est du léger, par petites touches, mais c’est du très massif. Certes, c’est un business pour eux, et pas grand chose de plus mais ça inffuse. Le rav, lui, n’est connu que de qq orthodoxes qui le suivent et de la "d’ici-danse" qui scrute ses sorties de piste. 

      ".virer des criminels étrangers, oui mais tous...une application à la carte, ciblée, n’a aucun sens..."

      Ah mais je n’ai jamais parler de cibler qui que ce soit moi. "Etranger" signifie non-Français (donc un Australien, Russe, Albanais, Algérien, Israélien, etc). De même que supprimer la nationalité française à certains binats criminels comme le propose NDA s’appliquerait à tous sans exception. De même que supprimer le droit du sol comme il le propose également s’appliquerait à tous. Il n’a jamais été question de "cibler" qui que ce soit. Ca c’est que laissent entendre nos ennemis et leurs idiots utiles, ce qui fait bcp de monde malheureusement... Un peu moins ces dernières années ceci dit, face à certaines réalités qu’il devient impossible de nier et aussi parce que, au risque d’être immodeste, il est évident que... nous avons raison. D’ailleurs je ne te cache pas que c’est avec délectation que j’observe la réaction d’un mecqu’allah totalement en panique face au constat que nos idées (qui sont assez simples finalement et sur lesquelles nous devrions logiquement tous nous entendre), percent enfin après des années des décennies de diabolisation. C’est anecdotique car l’objectif finalement est lui aussi simple (ramener un peu de paix civile, de justice, de lien, de capital social dans une société en voie d’éclatement) mais malgré les tentatives de caricatures, nous sommes en train de gagner la bataille des idées. Personne (et surtout pas nous, autochtones des classes populaires, moy ou sup) n’a intérêt à un conflit. Personne n’a intérêt aussi à continuer de supporter un Etat hostile qui nous contrôle et prive de nos libertés (dont celle de nous défendre, liberté dont peu de gens parlent mais qui est pourtant la première de toutes). Voilà aussi pourquoi il est absurde de penser que nous cèderions à une sorte d’injonction à la guerre des civilisations en se focalisant "sur un ennemi intérieur fantasmé" comme dit l’autre buse d’islamo-collabo déjà nommé et dont l’unique intérêt est que rien ne bouge. 

      "Tu as raison sur cet "inconscient collectif d’humaniste"...mais...d’où qu’il vient.. ? qui l’a inoculé dans notre inconscient.. ? dans quel but.. ? ...si ce n’est pour annihiler certains réflexes de révolte dont "ils" pourraient être la cible..."

      C’est une vaste question mais contrairement à ce que tu penses, non, pas de là où tu penses. Il vient initialement de l’universalisme français, fruit principalement du christianisme mais aussi d’une tradition philosophique et d’un besoin de s’en affranchir puis d’idéaux humanistes qui sont, entre autres, sortis des loges au 18ième et de ce que l’on nomme souvent abusivement le judéo-christianisme. L’histoire des idées est complexe. En réécrire l’histoire en se focalisant sur certains acteurs récents (et on pense aux mêmes qui, il est vrai, sont souvent d’une même obédience) conduit souvent à des erreurs d’analyses. L’humanisme, à la base, est une idée noble (le communisme aussi) mais elle est devenue toxique à partir du moment où nous avons postulé qu’elle était universellement admise, qu’elle allait de soi partout alors qu’elle est, en réalité, et encore aujourd’hui, une exception. 


  • Norman Bates Norman Bates 9 mai 12:52

    Je reviens aux choses sérieuses : Bates 2022.

    Je vais instaurer le permis de voter à points...en clair, après une radio de la boîte crânienne chaque citoyen devra passer un examen pratique oral pour avoir le droit de voter...

    Exemple avec Gisèle, 58 ans.

     Gisèle, vous avez successivement voté pour Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron...

     Oui absolument...dommage que ce n’est pas un concours de pronostic...

     Oui oui...dites-moi...pourquoi Macron ?

     Il incarne la jeunesse, le renouveau, l’indépendance...et il est de droite et de gauche...et j’aime bien Brigitte aussi...

     Oui oui...Hollande, pourquoi ?

     Ah, c’était juste pour virer Sarkozy.

     Pour lequel vous avez pourtant voté auparavant...pourquoi.. ?

     Il incarnait la rupture, le changement, le...

     En tant que ministre de Chirac...drôle de "rupture", non.. ?

     Il m’a déçue, c’est vrai...mais il a quand même bien géré la crise financière de 2008...et j’aime bien Carla aussi...

     Et Mitterrand, Gisèle ? pour sa manière très adroite d’être de gauche.. ?

     Pour sa force tranquille...j’aimais bien Danièle aussi...alors.. ? j’ai mon permis de voter avec les douze points.. ?

     Gisèle...vous devez au moins 50 points à la France...vous allez suivre un stage de citoyenneté française...et je n’exclus pas la nécessité de refaire toute une scolarité...une vraie scolarité...je me comprends...


  • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 9 mai 14:01

    "Oui, il va y aller."


    Non, Zemmour ne sera pas candidat. Il ne l’envisage même pas. Mais vous pouvez toujours essayer de le faire changer d’avis.

    https://www.jesignepourzemmour.fr/

    Il sait que ce n’est pas de cette manière qu’il peut avoir une influence politique. Comme Attali, d’ailleurs. 


    • Conférençovore Conférençovore 9 mai 14:24

      @Gaspard Delanuit
      Arguments ?


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 9 mai 15:44

      @Conférençovore

      Est-ce que vous me demanderiez si j’ai des arguments pour penser que Zemmour n’est pas candidat pour aller sur la planète Mars ou pour changer de sexe ? Se présenter à une élection présidentielle n’a rien de naturel et je ne vois pas dans son propos ou son comportement quoi que ce soit qui manifeste la moindre trace d’une telle intention saugrenue chez lui. Cette rumeur a été lancée par un petit groupe de fans et cela doit simplement l’amuser. Il n’est pas fou et il sait très bien qu’il irait au massacre alors qu’il est champion dans son propre domaine et que son influence sur le plan des idées est bien plus grande dans son rôle actuel que s’il se mettait à jouer le pion sur l’échiquier électoral. Les élections présidentielles (on pourrait dire "royales" en France et "impériales" aux États-Unis) se jouent sur l’émotionnel et l’inconscient, pas sur la raison. On élit un acteur, pas un penseur. Le physique compte aussi et même si Zemmour est un patriote qui reconnaît que les Gaulois sont ces ancêtres au sens politique, son visage, tout comme son nom, reste extra-européen.
      https://file1.closermag.fr/var/closermag/storage/images/1/3/0/8/4/13084307/i nfo-eric-zemmour-definitivement-condamne-pour-des-propos-anti-musulmans-eric-zemmour-salon-du.jpg?alias=exact1024x768_l&size=x100&format=webp

      Qu’il participe à un programme (comme Attali), pourquoi pas ? Qu’il soutienne ouvertement un candidat, ce serait déjà un fort engagement de sa part. 


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 9 mai 15:48

      "sont ses ancêtres"


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 9 mai 15:52

      En 2015, un sondage Ifop sur Éric Zemmour après la sortie de son bouquin "Le suicide français", révélait que 12 % des Français étaient prêts à voter pour lui à l’élection présidentielle.

      Même estimation à un point près lors du sondage de février 2021.


    • Conférençovore Conférençovore 9 mai 19:53

      @Gaspard Delanuit
      "alors qu’il est champion dans son propre domaine"

      Son "domaine", il en a fait 50 fois le tour. "Champion" de quoi ? De la description de la réalité qui est que notre pays devient un trou à merde ? Oui, il est très bon dans ce registre mais une fois qu’on l’a dit 4000 fois, qu’est-ce que cela change ?

      Sinon, oui, c’est un extra-européen, et donc ? Taubira aussi et en plus c’était une indépendantiste guyanaise. En quoi cela l’a-t-il empêchée de se présenter en 2012 ? Des candidats comme la greluche aux nichons énormes (j’ai oublié son nom mais pas sa poitrine, désolé), l’improbable Jean Lassale, l’énigmatique Cheminade et quantité de candidats exotiques y sont allés ? En quoi sa candidature serait aussi incongrue ? 
      On verra bien mais je maintiens.


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 9 mai 20:26

      @Conférençovore

      "En quoi sa candidature serait aussi incongrue ?" 

      En ce qu’il est assez intelligent pour savoir que ni lui ni la France n’auraient rien à y gagner.

      On verra bien, en effet. Et on en reparlera. 


    • Conférençovore Conférençovore 9 mai 22:27

      @Gaspard Delanuit
      Etrange éloge de la fuite que cette association de l’intelligence à la passivité. De mon point de vue c’est au contraire cette dernière qui tue à petit feu notre pays.  
      Au train où vont les choses, la France, dans 20 ans, n’existera plus et l’urgence, à mon sens (on peut parfaitement estimer que ce n’est pas grave au fond... c’est ce que pensent les globalistes, gauchistes, communistes et cie), est là. C’est ce qu’il dit dans cette vidéo et nul besoin d’être favorable (ou non) à une candidature d’EZ pour constater que certaines zones entières du pays n’ont déjà strictement plus rien de françaises. Reste que si l’on en est conscient et que l’on a la possibilité (même minime) de peser pour entraver ce processus "en marche" de destruction orchestré par les politiques mondialistes, déconstructionistes et remplacistes en cours et avec la passivité largement généralisée de la population, bref, si l’on en a encore quelque chose à faire et en plus la possibilité, alors il est logique de le faire.
      EZ a déjà écrit la "mélancolie", le "suicide" et le "destin" français. Sans doute cela titille-t-il son éditeur mais je ne vois pas quel intérêt il aurait à écrire "La mort française vol. 73 : la revanche de la mort qui tue". Le travail métapolitique est fait. Quant à ce qu’il a à gagner, c’est à la fois simple et très loin d’être rien : "un destin français".


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 9 mai 22:53

      @Conférençovore

      "Etrange éloge de la fuite que cette association de l’intelligence à la passivité. De mon point de vue c’est au contraire cette dernière qui tue à petit feu notre pays."

      Zemmour est actif dans le domaine où il est compétent et efficace : l’analyse, le décryptage et la mise en lumière des réalités refoulées. Mais dans une course électorale présidentielle, il ne vaudrait guère plus que dans un service d’ordre ou une équipe olympique d’haltérophiles. 

      Je vois tout comme vous le tragique de la situation. Tout comme Zemmour le voit. Aucun de nous trois ne pourra y remédier en se portant candidat à cette élection. 



    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 9 mai 23:11

      Et puis en ce qui me concerne, je n’aurais pas envie d’être président de cette population de débiles mentaux.  smiley
      https://www.dailymotion.com/video/x6i1f7r


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 9 mai 23:21

      @Conférençovore

      "EZ a déjà écrit la "mélancolie", le "suicide" et le "destin" français."


      Et vous voudriez qu’il publie un récit autobiographique sur sa défaite électorale, intitulé "
      La fausse couche de Marianne" ? 

    • Conférençovore Conférençovore 9 mai 23:40

      @Gaspard Delanuit
      "Efficace" pour qui ? Cnews fait 1 million de spectateurs dont probablement une large partie est déjà d’accord avec ses analyses. L’efficacité serait de pouvoir aller porter ses idées sur la télé des boomers (service public, TF1, etc) tout comme les médias des nouvelles générations (ce qu’il essaie de faire...). Ceci n’est possible qu’avec une candidature qui permet d’obtenir des entrevues non plus en tant que simple chroniqueur qui commente l’actualité mais en tant que présidentiable sérieux et d’autant plus sérieux qu’il est pas mal dans les sondages alors même qu’il n’est même pas candidat déclaré...

      Et puis tu crois vraiment que Macron a été "efficace" lors de la campagne de 2017 ? Perso, je pense qu’il l’a été avec certains milieux d’affaire, ce que bcp ont confirmé... il a bien fait sa "pute" pour reprendre l’expression de Minc, ce qui lui a permis de bénéficier de moyens importants, d’une équipe qui a utilisé des outils modernes pour cibler le public susceptible de voter pour lui et d’une exposition considérable via l’entre-metteuse Mimi Marchand. EZ a Bolloré derrière lui. Lors de sa campagne, Macron n’a pas été spécialement efficace : il s’est contenté d’être consensuel, de hurler des slogans creux lors de meeting vides où les rares spectateurs présents recevaient les consignes d’applaudissements par SMS. Il a aussi su greffer des suce-boules autour de lui (là-dessus peut-être qu’EZ n’est pas très bon... raison pour laquelle à mon avis ses proches vont essayer de faire des rapprochements). Pour les Présidentielles, le temps où l’on fait les marchés est fini : place à la modernité, place aux hologrammes, place aux danses du ventre chez Hanouna. Il est temps de penser printemps vieux ringard ! Mangez des pommes, ça donne une force tranquille paraît-il... La changement, c’est maintenant ! smiley


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 00:11

      @Conférençovore

      À partir de 15 min. 
      https://www.youtube.com/watch?v=M-mN9UtvRRE

      "Je ne suis pas un homme politique, mais je fais de la politique puisque je défends des idées"


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 00:22

      @Conférençovore

      "Et puis tu crois vraiment que Macron a été "efficace" lors de la campagne de 2017 ?"

      Qui est président actuellement ? Il a été le plus efficace puisqu’il est le seul à avoir atteint l’objectif que tous s’étaient fixé, c’est un fait ! Et tout les détails que vous indiquez concernant la mise en oeuvre de cette efficacité montre bien que Zemmour n’est pas fait pour ça. Macron a été le meilleur menteur, le meilleur soldeur de promesses à gogo, le meilleur comédien pour les électrices, la meilleur pute de milliardaires, le meilleur "en même temps", le meilleur "penseur de printemps", le meilleur "parce que c’est son projet". 

       


    • Conférençovore Conférençovore 10 mai 00:25

      @Gaspard Delanuit
      Ne pas se fier à la date de publication : L’entretien date du "mercredi 27 mai"... je suppose 2020. Il dit aussi "Pour l’instant je n’envisage rien sérieusement..." et aussi "je suis entré dans l’arène...".

      Il va y aller... smiley


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 00:26

      @Conférençovore

      "en tant que présidentiable sérieux et d’autant plus sérieux qu’il est pas mal dans les sondages alors même qu’il n’est même pas candidat déclaré..."

      Au même niveau que Bigard, si ma mémoire est bonne, et Onfray n’est pas loin derrière. Le Général de Villiers les dépasse tous quand même. Oh, la vache, on atteint déjà presque la majorité avec ces trois là. Est-ce bien sérieux ? 

    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 00:39

      @Conférençovore

      "Il va y aller... "

      Ben, ce serait amusant. Ce serait l’occasion de découvrir 3 ou 4 de ses anciennes petites camarades d’école maternelle qui auront brusquement pris conscience d’avoir été sexuellement harcelées il y a 58 ans dans un bac à sable par un odieux petit Z.  smiley



    • Conférençovore Conférençovore 10 mai 00:40

      @Gaspard Delanuit
      Evidemment qu’il a été efficace et ce qu’il fait actuellement et malgré des candidats locaux distancés, est très bon sur le strict point de vue politique. Je pense même qu’il va falloir se méfier de ce jockey encore un moment...
      Ce que je dis c’est que tu te méprends sur les moyens à déployer (qui ont changé... la politique de papa, c’est fini*). Tu te méprends également sur le personnage EZ. D’ailleurs l’entrevue que tu as mise en lien le montre assez bien. EZ est rentré dans l’arène parce que ce sont les gens, le public qui l’ont mis dedans mais aussi parce qu’il y a pris goût. Je le vois très mal continuer à se contenter de débattre avec Attali, Onfray ou autres en attendant que le pays s’enfonce encore plus. Et puis, il est loin le temps où il n’était qu’un rat de bibliothèque qui se régalait en pulvérisant les écrits tiédasses de greluches mal baisées se prenant pour des auteurs. Ses succès de librairie l’ont confronté au public, aux séances de dédicaces. Et puis il y a eu les conférences ou débats publics dans tout un tas de contextes différents (grandes écoles, médias, etc). Il y a aussi un élément fondamental : il n’est peut-être pas un politique mais il les connaît tous par coeur et sait parfaitement ce qui fonctionne.

      * Pas tout à fait non plus mais les tournées en province, les meetings interminables et les heures à passer aux buvettes à discuter avec Madame Michu, c’est largement dépassé. 


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 00:58

      Put... j’ai écrit ma plaisanterie plus haut sans avoir connaissance de ces histoires grotesques : 
      https://www.huffingtonpost.fr/entry/eric-zemmour-agressions-sexuelles-restera-cnews_fr_608ff8bce4b0c15313f64e68


    • Conférençovore Conférençovore 10 mai 00:59

      @Gaspard Delanuit
      Bigard est un comique à base de prouts, bites et nichons. Il est sympa mais ça s’arrête là. Onfray est un intello et prof d’histoire de philo et ça s’arrête là. Le Général de Villiers est un bidasse. Alors certes, les gens veulent de l’ordre... donc, oui, il passe bien mais à par ça, tout le monde se fout de ce qu’il pense de la PMA pour tous, des éoliennes ou de la souveraineté numérique.

      Ces comparaisons ne tiennent pas. 

      J’ajoute un autre élément basé sur du perso mais à mon avis assez pertinent : bcp de gens ne connaissent pas Zemmour pour une raison simple. Ils ne regardaient pas l’émission de Ruquier qui passait le samedi soir tard. Ils l’ont encore moins suivi sur les chaînes confidentielles Paris Première ou M6 et ne regardent pas davantage CNews. C’est un public boomer. Ils en entendent juste parler de temps en temps, au gré des petites polémiques et éventuellement des condamnations en justice mais ça s’arrête là. Autrement dit, il a une marge de manoeuvre qui est énorme et des atouts que les 3 que tu as cité n’ont pas. Il maîtrise parfaitement tout un tas de dossiers importants pour les gens. Comme je le dis dans cet article, ce qui m’a convaincu c’est son intérêt de plus en plus grand pour l’économie (au sens large : la nécessité de relocaliser, de faire du protectionnisme, de s’attaquer au chômage, à la relance, la question des retraites, etc) qui va être le deuxième et incontournable sujet de 2022. Il maîtrise très bien celui de l’islam-immigration-insécurité-terrorisme (et à mon sens il sera imprenable là-dessus). Reste à bien bosser celui de l’économie, s’assouplir sur les sujets sociétaux (ce qu’il commence à faire), s’intéresser à l’écologie, faire au moins semblant de s’intéresser aux djeunes (même s’ils ne votent pas bcp...) etc, bref se diversifier.


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 01:08

      @Conférençovore

      "Bigard est un comique à base de prouts, bites et nichons. Il est sympa mais ça s’arrête là. Onfray est un intello et prof d’histoire de philo et ça s’arrête là. Le Général de Villiers est un bidasse. Alors certes, les gens veulent de l’ordre... donc, oui, il passe bien mais à par ça, tout le monde se fout de ce qu’il pense de la PMA pour tous, des éoliennes ou de la souveraineté numérique.

      Ces comparaisons ne tiennent pas."


      Vous ne faites qu’ajouter de l’eau à mon moulin. Je n’ai rien comparé, j’ai seulement donné les autres chiffres du sondage sur les prétendus intentions de vote. Comme vous le montrez vous-même, ce sondage ne veut rien dire. Et c’est tout ce que je voulais dire. Merci de confirmer mon propos. 


    • Conférençovore Conférençovore 10 mai 06:41

      @Gaspard Delanuit
      Pas nécessairement justement. Tout dépend de qui est concerné, du profil de l’individu. Bigard, Onfray ou De Villiers ne sont pas des politiques et ils ont même des profils très différents. Bigard est apprécié pour son côté "comique populaire", Onfray pour son côté intello et de Villiers pour son côté autoritaire (sans compter qu’il a un nom qui pèse). Ils n’ont rien à voir avec un Zemmour qui, lui, est déjà impliqué dans la politique depuis deux décennies à travers son rôle de journaliste politique assez particulier (il ne pose pas de questions, il confronte l’invité à ses propres positions qui sont très politiques) et, depuis un an environ, une sorte de première expérience avec son intervention à la convention de la droite et, de plus en plus, un discours où il dit clairement ce que lui ferait s’il était aux manettes (ce que ne font pas les autres). Pour les gens et je parle de Monsieur Toutlemonde qui l’interpelle tous les jours à ce sujet mais aussi des autres journalistes, invités, etc qui lui posent également la question de manière récurrente, il a donc bien un profil de potentiel candidat. Un sondage le concernant a donc bcp de sens (autant que pour un autre réel potentiel candidat ou candidat déjà déclaré) là où pour Bigard et les autres, il s’agit davantage d’une côte de popularité.


    • micnet micnet 10 mai 07:56

      @Gaspard Delanuit

      Vous raisonnez comme si le choix de Zemmour de se lancer dans la course à la présidentielle résultait uniquement d’un choix parfaitement rationnel ce qui est tout simplement impossible. C’est quelque chose que nous ne pouvons pas nous représenter car nous ne sommes que des anonymes du net et ne sommes donc en rien concernés par ce phénomène. Mais Zemmour lui est devenu non seulement une star médiatique mais également politique. Il est particulièrement adulé (et aussi particulièrement détesté) et ne peut donc rester complètement froid aux sollicitations de part et d’autre. Je rappelle par exemple que Marine Le Pen lui a proposé d’être "troisième" sur sa liste lors des dernières élections européennes et que Z aurait refusé parce que... il aurait voulu être numéro 1 sur cette liste.
      Autre question : pensez-vous que l’Express aurait consacré une pleine enquête sur ce sujet si Zemmour ne réfléchissait pas sérieusement à l’option présidentielle ?
      J’ai peine à croire qu’ils consentiraient à perdre leur temps là-dessus s’ils n’avaient pas de sérieuses raisons de considérer que Z "y pense tous les matins en se rasant".
      Alors bien évidemment, je ne peux pas affirmer avec certitude qu’il va se lancer dans l’aventure mais j’affirme avec certitude qu’il y réfléchit très sérieusement.


    • berphi 10 mai 09:58

      @micnet

      Bonjour,

      Que Z soit tenté par une candidature ne le prive pas d’une facture de 20 millions d’euros qu’il aurait à régler pour une campagne présidentielle. Le nerf de la guerre que personne n’évoque encore sur le fil et qui me semblerait intéressant d’aborder. Souvenons-nous de l’apparition de Macron dans le paysage médiatique les poches pleines  smiley

      Deux options se dessinent : 1) Z finance sa campagne, prêt à jouer ses billes (je me marre) il fait font montre d’aucun compromis, incarne un courant souverainiste supplémentaire du candidat qui n’a aucune expérience de la machine étatique sans entourage solide dont on se passerait bien, nous avons en mémoire la gabegie des dernières législatives, chacun des candidats souverainistes totalisant des scores misérables. 2) Z est financé qui nous rappelle à ce vieil adage : Dis moi qui sont tes mécènes, je te dirai qui tu es.  smiley 


    • micnet micnet 10 mai 10:35

      @berphi

      Exact, le "nerf de la guerre" n’a pas encore été abordé ici et il est effectivement fondamental. Ceci dit, je ne pense pas que cela soit un réel pb pour Z car il a un réseau suffisamment large pour pouvoir y faire face. Par exemple, je pense qu’un Vincent Bolloré ne serait pas hostile à mettre un peu la main à la poche afin de venir en aide à son poulain favori smiley.


    • berphi 10 mai 10:44

      @micnet
      Ah Bolloré. Son yacht, ce doux refuge d’après campagne pour Cecilia et Nico et puis il y a la TNT bien sur, Canal Plus etc etc... Bien je crois que tout est dit, n’est-ce pas. Fermons le ban.


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 11:22

      @micnet

      "J’ai peine à croire qu’ils consentiraient à perdre leur temps là-dessus "

      Ah bon, vous croyez que les journalistes de l’Express sont mieux informés que vous ou moi ? Qu’ils sont plus compétents en analyse politique ? Les médias ne perdent jamais leur temps quand ils font de l’audience et c’est seulement ça qui les intéresse, peu importe que ce qu’ils publient soit soit vrai ou fau. Z est un bon produit, à toutes les sauces. Et puis la liste des candidats en vue n’est pas folichonne, il faut "garnir" le sujet comme on peut avec des hypothèses de toutes sortes. D’ailleurs, vous avez vu toutes les pages consacrées aux prétendues harcèlements sexuels de Z ? Feriez-vous le même raisonnement à ce sujet : c’est parce que c’est sérieux que ces pages existent ? 

      "Vous raisonnez comme si le choix de Zemmour de se lancer dans la course à la présidentielle résultait uniquement d’un choix parfaitement rationnel ce qui est tout simplement impossible."

      Je suis d’accord avec vous : je ne peux pas prévoir les comportements irrationnels de Z. De toute façon, on sera fixé dans quelques temps. On va déjà voir comment il se positionne par rapport à cet appel, par exemple :

      https://actu.orange.fr/politique/videos/nicolas-dupont-aignan-appelle-a-une-grande-primaire-ouverte-a-droite-en-novembre-pour-la-presidentielle-de-2022-CNT000001AF90n.html


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 11:27

      @micnet

      "Exact, le "nerf de la guerre" n’a pas encore été abordé ici et il est effectivement fondamental. Ceci dit, je ne pense pas que cela soit un réel pb pour Z car il a un réseau suffisamment large pour pouvoir y faire face."

      C’est vite dit, ça. 

    • Conférençovore Conférençovore 10 mai 11:33

      @micnet

      "Exact, le "nerf de la guerre" n’a pas encore été abordé ici et il est effectivement fondamental."

      Je l’ai évoqué dans l’article : "P. EZ connaît parfaitement les rapports de force de ce milieu, les appuis qu’il faut avoir (et il en a un de poids avec Bolloré).". Quant au financement d’une campagne, un appareil politique peut servir d’appui (soit DLF, soit les Patriotes  il est assez proche de Phillipot  soit une structure qu’il monterait lui-même ce qui n’a rien d’insurmontable sachant qu’il serait à peu près certain d’atteindre les 5% pour les remboursements... sans compter que EZ serait probablement le candidat le plus fortuné de tous...)


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 11:39

      @Conférençovore

      "Un sondage le concernant a donc bcp de sens (autant que pour un autre réel potentiel candidat ou candidat déjà déclaré)"

      Je ne suis pas d’accord avec ça. C’est avant tout un personnage médiatique aux yeux de la plupart des gens, un homme apprécié ou détesté justement parce qu’il n’est pas politiquement lissé. Maintenant, si les gens commencent à se demander s’ils ont réellement envie de voir son portrait dans toutes les mairies de France, c’est une autre histoire. Surtout s’il doit se lisser politiquement pour plaire au plus grand nombre (ce que vous dites avoir aperçu à propos des "drogues douces") et qu’à l’arrivée on a juste un politicard comme les autres, devant rendre des comptes à ses financeurs, avec une tête de chameau en plus (aucun animal n’a été maltraité pendant la rédaction de ce commentaire). 

    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 11:48

      @Conférençovore

      "sachant qu’il serait à peu près certain d’atteindre les 5% pour les remboursements..."

      C’est très optimiste. 

      "EZ connaît parfaitement les rapports de force de ce milieu, les appuis qu’il faut avoir"

      C’est justement pour cela qu’il ne fera rien au hasard. Une course présidentielle n’est pas une aventure personnelle qui se décide sur un coup de tête. 


    • micnet micnet 10 mai 11:53

      @Gaspard Delanuit

      Ah bon, vous croyez que les journalistes de l’Express sont mieux informés que vous ou moi ? Qu’ils sont plus compétents en analyse politique ?

      Plus compétents je ne sais pas mais mieux informés sans aucun doute. Le monde de la presse écrite parisienne est un petit milieu fermé de journaleux qui se connaissent tous et se fréquentent en permanence. Alors bien sûr que l’audience constitue évidemment leur priorité et que Z est effectivement un excellent produit sauf que si vous prenez le temps de lire la presse à ce sujet, vous vous apercevrez qu’ils ont des infos très précises sur les réunions que Z organise, via sa (charmante) "conseillère", et ses réunions avec différents responsables concernant les alliances éventuelles à organiser pour la campagne qui s’annonce.


    • micnet micnet 10 mai 11:57

      @Gaspard Delanuit

      Par ailleurs, je redis ne pas souhaiter que Z franchisse le pas car je pense qu’il ferait là une belle erreur mais les probabilités ne sont pas nulles pour que ce soit malgré tout le cas...
      Bref, à suivre !


    • Conférençovore Conférençovore 10 mai 12:13

      @Gaspard Delanuit

      "sachant qu’il serait à peu près certain d’atteindre les 5% pour les remboursements..."

      C’est très optimiste. 

      Non. Il est crédité de 13%. C’est très réaliste au contraire.

      "Une course présidentielle n’est pas une aventure personnelle qui se décide sur un coup de tête. "

      Bien entendu mais tout (et lui le premier, du moins le laisse-t-il entendre très fortement) indique qu’il y réfléchit depuis des mois...


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 12:18

      @micnet

      "si vous prenez le temps de lire la presse à ce sujet, vous vous apercevrez qu’ils ont des infos très précises sur les réunions que Z organise, via sa (charmante) "conseillère", et ses réunions avec différents responsables concernant les alliances éventuelles à organiser pour la campagne qui s’annonce."

      Ce ne sont pas ce que j’appellerais "des infos très précises". Maintenant, sur le fond, je serais très content qu’EZ s’engage pour un candidat de convergence souverainiste, même si je ne crois pas qu’il sera ce candidat. Le problème étant que M. Lepen ne semble pas vouloir renoncer à tout bloquer avec sa propre candidature. 

    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 12:31

      @Conférençovore

      "Non. Il est crédité de 13%. C’est très réaliste au contraire."

      Pas exactement : lisez bien ce que dit l’organisme de sondage qui a récolté ces données (pour ce que ca vaut) :

      "13% des Français déclarent qu’ils pourraient voter pour lui, dont 4% qui mettraient « certainement » un bulletin à son nom dans l’urne s’ils le pouvaient en 2022.


      Un taux qui ne progresse que marginalement comparé à la précédente mesure réalisée en octobre 2015 (12% des Français déclaraient à l’époque pouvoir voter pour Éric Zemmour). Entretemps, l’éditorialiste a enregistré un gain de notoriété qui ne lui a pas permis d’engranger davantage de soutien.

       

      A titre de comparaison, le potentiel électoral d’Éric Zemmour est similaire à celui de Jean-Marie Bigard (13%) et légèrement supérieur à celui de Michel Onfray (9%) mais moindre que celui du général Pierre de Villiers (20%)."


      https://www.ifop.com/publication/le-potentiel-electoral-deric-zemmour/

      Je pense raisonnable d’envisager qu’un hypothétique candidat Zemmour puisse atteindre 4 %. Cela me semble correspondre à ce que j’observe dans la société française. 


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 12:34

      @micnet

      "Par ailleurs, je redis ne pas souhaiter que Z franchisse le pas car je pense qu’il ferait là une belle erreur mais les probabilités ne sont pas nulles pour que ce soit malgré tout le cas...


      Bref, à suivre !"

      Je pense qu’il est assez intelligent pour se dire la même chose que vous. 

    • micnet micnet 10 mai 12:34

      @Gaspard Delanuit

      Je pense raisonnable d’envisager qu’un hypothétique candidat Zemmour puisse atteindre 4 %. Cela me semble correspondre à ce que j’observe dans la société française. 

      Oui je suis assez d’accord avec vous sur cette estimation. Mais 4% représente déjà un excellent score et peut justement l’encourager à franchir le pas !


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 12:44

      @micnet

      "Mais 4% représente déjà un excellent score et peut justement l’encourager à franchir le pas !"

      Franchir le pas dans le sens de la fondation et du soutien actif à un mouvement politique d’union souverainiste, oui (et tant mieux). Mais s’il voulait lui-même incarner quelque chose en politique, je le verrais plus dans un rôle parlementaire, où toute sa puissance dialectique pourrait s’exprimer dans les débats. Et ça, c’est accessible. Difficile mais accessible. 

    • micnet micnet 10 mai 13:42

      @Gaspard Delanuit

      Franchir le pas dans le sens de la fondation et du soutien actif à un mouvement politique d’union souverainiste, oui (et tant mieux)

      Vous comme moi sommes effectivement convaincus qu’il s’agirait là de la meilleure stratégie possible aussi bien pour Zemmour que pour le camp souverainiste en général. Mais ce que nous pouvons penser n’a aucune importance en regard de ce que souhaite Z. Vous semblez penser que Z agit comme s’il était complètement détaché de toute forme d’ambition personnelle et de toute forme d’hybris. Sauf que Z n’est pas une machine et ne peut pas rester insensible aux sirènes du pouvoir à partir du moment où il incarne médiatiquement et politiquement un véritable courant politique et qu’il bénéficie d’une réelle popularité dans une partie de l’opinion. A votre avis, est-ce qu’une Marine Le Pen l’aurait sollicité pour faire partie de sa liste aux dernières élections européennes si Z n’était perçu que comme un "simple polémiste" même brillant ?
      Par ailleurs, si comme vous le suggérez, Z n’a jamais eu l’intention de se lancer personnellement dans l’aventure présidentielle alors quel est l’intérêt pour lui de laisser planer le suspense ? Est-ce vraiment intelligent de laisser planer le doute en sachant que cela ne fait que pénaliser certains candidats de son propre camp (genre NDA) uniquement parce que "ça l’amuse" ? Non il me paraît clair qu’il y réfléchit (ou qu’il y a en tout cas réfléchi pendant un temps) très sérieusement.


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 14:44

      @micnet

      "Par ailleurs, si comme vous le suggérez, Z n’a jamais eu l’intention de se lancer personnellement dans l’aventure présidentielle alors quel est l’intérêt pour lui de laisser planer le suspense ? Est-ce vraiment intelligent de laisser planer le doute en sachant que cela ne fait que pénaliser certains candidats de son propre camp (genre NDA)."


      Non, actuellement, cela ne pénalise personne de son propre camp, ça le valorise, lui, énormément, ça fait monter son pouvoir d’influence, ça lui offre des études statistiques gratuites sur la popularité de ses idées et ça déroute en revanche le camp adverse. Je pense qu’il en est ravi et qu’il fera durer la situation le plus possible.  smiley

    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 14:47

      @Gaspard Delanuit

      "Vous semblez penser que Z agit comme s’il était complètement détaché de toute forme d’ambition personnelle et de toute forme d’hybris."

      Non, mais comme il nous lit régulièrement, j’écris tout ça pour le garder dans le cercle de la raison. Fais pas l’con, Éric !!  smiley

    • Conférençovore Conférençovore 10 mai 15:19

      @Gaspard Delanuit
      "Je pense raisonnable d’envisager qu’un hypothétique candidat Zemmour puisse atteindre 4 %."

      4% est annoncé comme ceux qui voteraient "certainement" pour lui (sachant en plus qu’il a un électorat potentiel important chez la droite...). Ce n’est donc pas "raisonnable " de prendre l’hypothèse la plus basse vs. celle 3,5 fois plus élevée. La raisonnable est de prendre la moitié avec une marge +ou 2%, soit un 6,5-11% (oui, il y en a un peu plus mais je te le compte quand même...). 
      Et encore une fois, il est totalement déraisonnable de comparer un Bigard/Onfray (de Villiers est un peu plus crédible) avec lui.
      Quant à ce que nous observons dans la société française, perso, j’observe (ça vaut ce que ça vaut, bien évidemment, mais chez les gens de droite/centre, c’est un constat récurrent que leur dégoût pour les LR) plutôt un 8-10%. C’est à la louche évidemment...


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 15:39

      @Conférençovore

      "4% est annoncé comme ceux qui voteraient "certainement" pour lui (sachant en plus qu’il a un électorat potentiel important chez la droite...). Ce n’est donc pas "raisonnable " de prendre l’hypothèse la plus basse vs. celle 3,5 fois plus élevée. La raisonnable est de prendre la moitié avec une marge +ou 2%, soit un 6,5-11%"

      Démon sls0 sort de ce corps !! 

    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 15:59

      "sors !" (à ne pas confondre avec le mauvais sort)


    • Conférençovore Conférençovore 10 mai 16:16

      @Gaspard Delanuit

       smiley


  • sls0 sls0 9 mai 14:24

    Maintenant on ne vote plus pour un candidat, vu le choix de merde on vote contre un candidat.

    Zemmour ? Une chance pour la gauche du fait qu’il va diviser l’épouvantail habituel qu’est l’extrême droite.

    Le match LREM-RN c’est couru d’avance, Macron passe parce que le rejet pour l’extrême-droite est puissant.

    Le match LREM-gauche ça peut être différent, le rejet de la gauche est moindre que le rejet de l’extrême-droite.


    • Conférençovore Conférençovore 9 mai 14:33

      @sls0
      "Le match LREM-gauche ça peut être différent, le rejet de la gauche est moindre que le rejet de l’extrême-droite."

      Très juste, à ceci près que le dit rejet est en réalité ordonné par 80% d’une petite caste médiatico-culturelle gauchiste qui postule sa représentativité de la pop alors qu’elle ne représente en réalité qu’à peine la moitié des Français (et encore...).


    • sls0 sls0 9 mai 18:28

      @Conférençovore
      Qu’à peine la moitié des français c’est plus que les macronistes, les lepenistes voir les zemouriens.
      Macronistes et lepénistes ont fait plus que la gauche au premier tour ce qui à donné un match Macron/Lepen. Comme il y avait un plus fort rejet de Lepen, Macron est passé.
      Pour la prochaine fois Macron se fera moucher vu son bilan, ça laisse de la place à la gauche et la droite traditionnelle. L’extrême droite représentée par Lepen ou Zémour sera toujours l’épouvantail. Si les deux se présentent ils ne passeront jamais au deuxième tour.

      Je me répète, maintenant on ne vote plus pour un candidat mais contre.
      En 2000, on m’aurait dit qu’un jour Hollande aurait été président, j’aurais dit d’arrêter de fumer la moquette.
      Sarko passe par là et vive le vote contre qui amène cette buse de Hollande au pouvoir.
      Le rejet d’Hollande avec un bon marketing amène Macron au pouvoir par la suite.
      Contre qui voterons nous la prochaine fois au second tour ?


    • Conférençovore Conférençovore 9 mai 20:17

      @sls0
      "Qu’à peine la moitié des français c’est plus que les macronistes"

      Cela comprend une partie des "macronistes"* ou les gens qui finissent par voter pour lui.

      " L’extrême droite représentée par Lepen ou Zémour sera toujours l’épouvantail."

      C’est l’idée de LS, en effet, ce qui justifie à mon sens (et entre autres) le fait qu’il va y aller.

      "Si les deux se présentent ils ne passeront jamais au deuxième tour."

      Idem. On est d’accord (pas pour les même raisons mais en pratique) que c’est un énorme risque de dispersion et que tel est l’intérêt de LS selon la strat mitterandienne (appliquée à la dite ED ici). La différence est que je développe l’idée que cela n’empêchera pas EZ d’y aller (sans compter qu’il se passe peut-être des choses en coulisses dont nous ne sommes pas au courant...).

      "Je me répète, maintenant on ne vote plus pour un candidat mais contre."

      C’est vrai pour un second tour : Hollande a été élu notamment par rejet massif de Sarkö de l’électorat islamo-immigré (dont le poids est devenu suffisant pour faire basculer ce genre de duel). En 2017, Macron aussi (en partie du moins). Mais au 1er tour c’est bcp moins vrai. 

      "Contre qui voterons nous la prochaine fois au second tour ?"

      Eu égard à tes propos, la réponse me semble évidente.

      * Personne n’est vraiment macroniste 


  • Hijack ... Hijack ... 9 mai 16:29

    Je pense aussi que Zemmour n’a rien à gagner à entrer en bataille électorale, sachant fort bien qu’il n’a aucune chance, si ce n’est de porter secours à Macron face à la Le Pen. Avant, il y avait le FN pour diviser la droite ... à présent, ils ont peut-être pensé un moment à un Zemmour pour diviser les votants en guidant les moins libres vers Macron, mais ce n’est que des spéculations ... À mon avis, ils risquent de nous sortir un joli oiseau du chapeau à quelques mois des présidentielles ; donc, attendons pour voir. Les stratégies changent aussi vite que l’actualité de nos jours.

    Si Macron est ré-élu, ce sera un beau foutoir ... Si Marine passe, je doute qu’elle y reste longtemps, surtout, comme lors de la précédente, son échec lui a même donné envie d’aller s’éclater en boîte de nuit, preuve, qu’inconsciemment elle avait été soulagée de n’avoir pas été élue ... sa boutique RN la fait exister avec de bons revenus et pas trop de soucis, pour elle et ses proches politiques. Elle n’a pas de plus la carrure (du moins, c’est ce que je pense et j’ai le droit de me tromper) pour le job.


  • 1917 9 mai 16:45

    Belle analyse. Moi aussi, qui suis EZ sur CNEWS je suis persuadé qu’il va y aller !

    Il va littéralement siphonner les voix du RN (qui peut encore croire à MLP ?). Par contre il va lui falloir des alliances. Il doit se tourner vers les Souverainistes, comme FP, NDA, JFP (Notez un entretient TV récent avec FP). ça va être dur pour l’amour propre de certains d’entre eux, mais c’est la seule solution pour gagner.

    Quand aux musulmans, je pense que beaucoup d’entre eux, qui sont de véritables otages dans leurs quartiers, pourraient bien être tentés par l’ordre républicain contre les dealeurs et les intégristes des banlieues et des Progressistes dans les écoles. ça va être du sport ! Le pire ennemis de EZ sera LFI, ils vont se déchainer contre lui.


  • alanhorus alanhorus 9 mai 18:08

    https://www.ozap.com/actu/-vous-m-etonnez-christine-kelly-surprise-qu-eric-zemmour-soit-favorable-a-la-legalisation-du-cannabis/604362

    https://www.wikistrike.com/2021/05/wanted-exclusivite-nom-et-photo-du-meurtrier-du-policier-tue-par-balles-a-avignon.html

    Legaliser le trafic de stupéfiant aurait il sauver la vie d’Eric Masson ?

    Zemmour est un journaliste placé là par un système qui place ses pions et il y restera.


  • rinbeau rinbeau 9 mai 19:51

    ben ! en fait, comme disait mon grand père (vieux sage), en toute probabilité si mon oncle en avait ça serait ma tante !


  • rinbeau rinbeau 9 mai 21:38

    Une vieille des votes interrogeait son saint, le grand saint des lois, patron de la classe ouvrière. Crois tu qu’enfin du sein de cette urne sacrée, vierge de tout bourrage, pourrait naitre pour une fois mon petit Jésus ? Celui pour qui je suis des votes et depuis si longtemps ! Tu parlemente de bonne foi, vieille des votes et je t’invite à continuer de croire, bien qu’au fond de toi tu sais qu’il ne peut en être ainsi.

    Soit-il bête que tu ne puisse être représenté par ton petit Jésus. Mais ne t’inquiète pas le Jésus qui surgira de cette urne est de très bonne famille. Il se piquera de s’occuper de toi pourvu que tu crois en lui ! Car il y a deux sortes de des votes, celles qui réussissent et celles qui qui ne sont rien !


  • micnet micnet 9 mai 22:03

    D’abord merci pour cet article qui a le mérite d’être argumenté.

    Sans surprise, je pense également comme beaucoup que Zemmour ferait une connerie "d’y aller" non seulement à cause d’une division accrue des voix du camp "souverainiste" (appelons le comme ça) mais surtout pour lui-même car il risque, de mon point de vue, d’y laisser beaucoup de plumes.

    Mais là où je ne suis pas d’accord avec Gaspard, c’est que je pense clairement que les probabilités sont loin d’être nulles pour que Z décide malgré tout de se lancer dans cette aventure et ce pour deux raisons :

    1) La première, en apparence la plus anodine (encore que...) est à ajouter à la liste des "signes avant-coureurs" que cherche à mettre en avant le présent article. Voilà que cette semaine dans Face à l’info, Zemmour a fait une déclaration passée curieusement inaperçue (ou presque) et qui mérite pourtant qu’on s’y attarde un tout petit peu : voilà qu’il se met à défendre la légalisation du cannabis après en avoir été l’un des plus grands pourfendeurs depuis toujours. Quand on connaît la détestation que Zemmour a toujours vouée à tout ce qui s’apparente à de la "tolérance" (vu comme un signe de faiblesse) sur à peu près tous les sujets dits ’de société’, il y a tout de même de quoi être de quoi être légèrement décontenancé. Comment expliquer un tel revirement si ce n’est sans doute parce que Z regarde d’un peu plus près les sondages d’opinion depuis quelques temps et que, ô surprise, il s’aperçoit qu’une large majorité de français défend la légalisation du cannabis. Hasard ou coïncidence ?

    2) La seconde raison est d’ordre plus psychologique. Voilà maintenant plusieurs années que Zemmour n’est plus dans l’argumentation intellectuelle comme il pouvait l’être (brillamment) à ses débuts notamment lorsqu’il était chez Ruquier. Il s’est manifestement laissé bouffer par sa propre image médiatique et depuis plusieurs années, il est devenu une "machine à buzz" en jouant le rôle que les médias attendent de lui. Et force est de reconnaître que ça marche puisque C News l’a clairement embauché pour ça et que, notamment grâce à lui, C News est maintenant en passe de faire mieux que BFM TV en part d’audience. Ce qui est à la fois triste et cocasse, c’est que Zemmour est tombé dans le travers de la médiocrité moderne qu’il n’a pourtant cessé de pourfendre en devenant une "star" des médias au même titre, pourrait-on dire, qu’une star de la téléréalité. Toutes ses interventions se résument désormais à des slogans et à des arguments d’autorité en lieu et place de raisonnements argumentés. Zemmour ne se soucie plus vraiment de rationnel car il s’adresse avant tout aux "tripes" du téléspectateur ayant bien compris que la TV faisait appel à l’émotionnel de la ménagère et non pas à son intelligence. Et comme il finit par être en boucle, il se sent obligé à chaque fois de placer le curseur un peu plus haut histoire d’alimenter la machine à buzz. Partant de là, encouragé par ses nombreux fans, on peut aisément se dire qu’effectivement, Z peut parfaitement avoir l’envie furieuse de tenter l’expérience. N’importe qui à sa place et dans sa situation aurait également ce genre de tentation et c’est parfaitement humain.

    Enfin, concernant la personnalité elle-même de Zemmour, si on est un peu observateur, on s’aperçoit assez facilement en l’écoutant que Zemmour est un type complexé qui ne s’aime pas et qui manifestement en souffre d’où un désir de notoriété et de reconnaissance dont l’apogée serait par exemple la course à la magistrature suprême. Il avait d’ailleurs écrit en 2001 un bouquin sur Chirac intitulé justement L’homme qui ne s’aimait pas dans lequel il dressait un portrait (assez intéressant au demeurant) psychologique de l’ancien chef d’état. Avec le recul, on se demande sérieusement si ce livre n’était pas davantage un autoportrait qu’une psychanalyse chiraquienne. Sans doute même que sa misogynie bien réelle et son mépris assez flagrant de la gente féminine évoqués en creux dans l’article trouve ses racines dans son propre désamour. Dieu sait pourtant que j’exècre le néoféminisme d’aujourd’hui tout comme j’exècre Mediapart, mais j’ai bien peur que les accusations d’agressions sexuelles contre Zemmour dont ils sont à l’origine ne soient compliquées à défendre pour l’intéressé eu égard à ses anciennes déclarations. (On notera au passage que C News appartenant au groupe Canal défend mordicus son chroniqueur (et ils ont bien raison) alors que le même groupe Canal n’a pas hésité à écarter Pierre Ménès qui a fait face aux mêmes types d’accusations). Ces récentes accusations, qui n’arrivent évidemment pas par hasard, confirment également que beaucoup, à commencer par ses ennemis, prennent au sérieux la potentielle candidature de Z et qu’ils feront tout pour le déstabiliser. 

    Donc en résumé, à la question "ira ou ira pas ?" Je pense en définitive aussi qu’il ira même si cela me semble une erreur. Affaire à suivre...


    • Conférençovore Conférençovore 9 mai 23:18

      @micnet
      J’aurais du l’ajouter mais il est vrai que le coup un peu surprenant (pas tant que cela quand on pense qu’il va y aller, bien au contraire même...) de la légalisation du cannabis est en effet à intégrer parmi les arguments : l’idée est de véhiculer un certain pragmatisme et à la fois une certaine tolérance à base de "écoutez, je suis philosophiquement contre mais les rapports montrent que la répression ne fonctionne pas. Et puis il faut se rendre à l’évidence : c’est une pratique largement généralisée au sein de la jeunesse et dont la répression est coûteuse et inefficace donc pourquoi pas changer de méthode...".
      L’appel du pied est évident. Tout cela ressemble bien à une stratégie de lissage de son image et aussi d’adaptation au corps électoral qui est de plus en plus progressiste (qu’on le déplore ou s’en réjouisse). C’est une stratégie de conquête d’un segment de marché électoral (les jeunes 17-35 ans) sur lequel il est naturellement (par son conservatisme) en retard. N’oublions pas que pas mal de jeunes ont voté Dominique Voynet à une certaine époque parce que elle aussi parlait de dépénalisation...
      Je pressens qu’il va faire des "coups" similaires avec d’autres sujets sociétaux (peut-être le mariage gay, l’euthanasie ou autre)

      Il nous fera peut-être même un couplet sur les droits des femmes...
      EZ a compris (ou "on"* lui a fait comprendre) que la ligne purement conservatrice pure sera une entrave avec cette classe d’âge et qu’il fallait lâcher du lest et faire un peu de "en même temps". Dans la même veine, je ne serais pas du tout étonné non plus qu’il se positionne sur d’autres sujets qui sont non seulement pas clivants mais sur lesquels un consensus s’est de plus en plus imposé ces dernières années : par exemple l’idée qu’il faut clairement améliorer la protection animale (le parti animaliste a réussi des scores étonnants...), repenser la préservation de l’environnement, etc. Ce sont des sujets apolitiques pas trop casses-gueule tout en étant importants.

      On peut aussi voir ce type de revirement comme une ligne de démarcation, de rupture même par rapport à cette droite républicaine (qui est anti-légalisation depuis toujours) ou même MLP (qui est contre également me semble-t-il). La pertinence d’une candidature passe par le fait de proposer "autre chose" et surtout "du nouveau" (le marché a toujours fonctionné ainsi et celui des idées n’échappe à cette règle). L’idée est probablement aussi de reprendre à la gauche des sujets qu’elle a privatisé et il se trouve qu’il y a un espace idéologique. Entre la saccage des paysages avec ces éoliennes dégueulasses, les mesures écolo-cosmétiques qui enlaidissent les villes, le nucléaire qui est à relancer, la chasse aux bagnoles qui est impopulaire, les sujets qui tournent autour de l’écologie punitive sont légions. EZ a bien compris que la province (qui a besoin de voitures) n’était plus prête à se marcher dessus. Je connais un peu le sujet ayant été chez DLF... NDA a toujours porté une grande attention à dénoncer cette répression des automobilistes qui n’ont pas d’autres alternatives.

      Sur la comparaison avec Pierre Ménès, c’est simple : Ménès est un commentateur sportif qui devait juste être un peu lourdingue avec les femmes. Le dégager n’avait aucun enjeu : le gars avait l’air d’avoir des pbs persos en plus, donc le gicler n’était pas un soucis. Avoir des accusations d’agressions sexuelles n’a jamais été un problème en soi pourvu qu’elles ne soient que légères (dans le cas d’EZ, il n’est question que de baisers volés me semble-t-il et des histoires très anciennes en plus) et qu’il n’y ait aucun document (vidéo en l’occurrence). De ce que l’on sait, ce type de document n’existe pas concernant EZ. Juste des témoignages très tardifs et qui, effectivement, paraissent suspects question timing. On est pas du tout dans du Tarik Ramadan pour lequel il existe bien des enregistrements audio salaces qui montrent qu’il n’est pas ce qu’il a toujours prétendu être (mais bien un queutard prédateur). 

      * Ses conseillers


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 00:48

      @Conférençovore @Micnet

      "Il nous fera peut-être même un couplet sur les droits des femmes..."

      Ouais, il va même carrément changer de sexe et promettre une distribution gratuite de cannabis pour fêter son élection en porte-jarretelles sur un char Gay-Pride . Erika présidente, Erika présidente ! 

      Vous êtes sûr que c’est juste de la récréative que vous fumez, les gars ?  smiley 


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 mai 00:50

      Ah, et j’allais oublier : il est en train de se convertir à l’islam, pour ne pas perdre les voix des musulmans. 


    • Conférençovore Conférençovore 10 mai 01:08

      @Gaspard Delanuit
      C’était une touche d’humour pour dire qu’il allait devoir s’assouplir sur ce terrain qui lui est pour l’instant très défavorable. Pour ce qui est des musulmans, en revanche, c’est mort (peut-être à l’exception des CSP+ de ce segment de la pop ou des petits commerçants... et encore) pour toujours mais ça l’est pour n’importe quel candidat de droite qui tient un discours anti-immigration pro-sécurité. On ne peut pas tout avoir...


  • Vraidrapo 10 mai 10:47

    Prétendre que E.Z aspire à la candidature, c’est n’avoir rien compris au fonctionnement de la classe politique.


Réagir