mardi 9 août - par Conférençovore

Un cosmopolite est-il le mieux placé pour parler des sociétés multiculturelles ?

Un cosmopolite est-il le mieux placé pour parler des sociétés multicul ?

 

A priori, je dirais que non puisqu'ils sont les acteurs incarnés de ces sociétés « malades ». C'est un peu comme espérer d'une cellule cancéreuse qu'elle fasse partie de la solution. Cela étant on peut l'étudier pour parvenir à déterminer un diagnostic... La réponse n'est donc pas aussi évidente que cela.

De prime abord donc, les immigrés et, à plus forte raison encore ceux qui se disent eux-mêmes cosmopolites, sont donc, a priori, les moins bien placés puisqu'ils sont objectivement des colons, souvent à leur insu par le fruit de hasards (le choix de leurs parents) mais... des colons quand même. Au lieu de changer leurs sociétés d'origine respectives, ils (leurs familles) viennent chez les autres et donc les transforment pour ensuite, pour les plus lucides d'entre eux, nous expliquer que... le multiculturalisme est un échec. « Bah oui, mais reste chez toi alors, Driss et occupe-toi de ta civilisation maghrébine puisque toi-même affirme qu'elle est « malade »... » est-on tenté de répondre.

 

Avant de répondre plus en profondeur, il faut rectifier quelques affirmations de la vidéo ci-après.

1/ Non, « on a [pas] mis ces 3 civilisations malades en France ». Ces gens sont venus et viennent chez nous animés aussi de leur propre volonté.

2/ Et non plus... la racaille n'est pas une « munition ». C'est lui ôter sa volonté propre et donc l'inférioriser que de la résumer à cela. Dirait-on que les Barbaresques auteurs des mêmes razzias étaient de simples instruments des Ottomans ?

 

Driss Ghali pratique à l'insu de son plein gré (c'est ma conviction en tout cas) une forme habile de taqiah pour vendre à la frange droitière de l'opinion l'idée d'une adaptation de la France à une partie de sa nouvelle population. Il contribue donc à rendre l'immigration non-Européenne inéluctable. Ainsi, quand on l'écoute attentivement, le dilemme devient « assimilation soft incluant l'adaptation des autochtones aux moeurs des allochtones ou bien... guerre civile » soit une menace déguisée sous la forme d'un avertissement. Je signale à Driss, s'il passe dans le coin (je lui envoie ce texte en parallèle) que, comme il le sait pertinemment, personne en France ne s'en prend aux racailles, que s'il y a guerre de basse intensité, elle est intégralement unilatérale comme le démontre son propre texte cité plus bas ici.

Mais Driss Ghali a intégralement raison sur un point : les Français vivent une colonisation infiniment plus massive que ce que les Marocains, Tunisiens ou Ivoiriens ont vécu. Les Français ne se sont jamais installés en masse dans ces pays. Contrairement aux Anglais, Hollandais ou Portugais, les Français n'ont jamais été de grands voyageurs. La France a toujours été une puissance continentale. L'épisode de la colonisation est un artéfact historique qui n'a concerné qu'une infime partie de notre population. L'émigration de Français ailleurs a été relativement importante mais uniquement en Algérie et au Canada français. Ailleurs, elle a été ultra marginale, à tel point que nombre de Marocains n'en ont jamais vu la couleur comme il le dit lui-même.

 

Je suis également d'accord avec lui sur le fait que l'islam est une partie d'un problème plus large.

Publicité

Mais ce qui est le plus frappant dans cette entrevue avec Elise Blaise, c'est la confusion permanente de son discours. Tantôt il dit « nous » pour parler des Français, tantôt il utilise ce même pronom personnel pour parler des musulmans qui se sentiraient agressés (les pauvres...) par les couples gays et les filles en mini-jupe. Driss incarne donc cet archétype du cosmopolite qui se croit partout chez lui sans comprendre qu'il n'est, comme tout le monde d'ailleurs, chez lui que... chez lui, au Maroc, comme ses ancêtres. En France ou au Brésil, Driss est un immigré (une personne née à l'étranger et qui vit dans un autre pays).

 

Enfin, non, je ne crois pas davantage que les "communautés se séparent peu à peu". Les communautés, quand elles le peuvent, se séparent au contraire très vite car certaines constatent des incompatibilités évidentes qui font que le vivre-ensemble est une utopie.

 

La conclusion de tout cela est que mis à part à la marge, l'assimilation est une utopie mortifère. Elle ne fonctionne pas. Et je ne crois pas une seconde que "nous" allons tous ensemble faire un Google français.

 

Voici un extrait d'un texte de Ghali dont j'invite le lecteur à goûter chaque mot :

 

« Les choses se passent mal, inutile de vous restituer ici la longue litanie de faits divers qui émaillent le quotidien des Français. Au-delà du terrorisme islamiste, je me réfère à ces agressions « banalisées » dans les transports et sur la voie publique où le voyou agit comme un ambassadeur de sa communauté pour dire « non ! », il dit non à l’altérité, non au vivre-ensemble, il donne des coups pour imposer ses règles du jeu, ceux de sa civilisation d’origine.

Le voyou, doté de deux neurones en général, n’a pas conscience de ce message politique. Il le délivre quand même. Et il le fait admirablement bien puisque les communautés se séparent petit à petit, le « jeune » effectuant un nettoyage ethnique du territoire par la peur et l’exaspération.

Les Français assistent à ce chamboulement les yeux écarquillés et crient : « halte aux inégalités ! » Ils allument des bougies et organisent des pièces de théâtre pour « apaiser » et « créer du lien », là où le sang de leurs enfants n’a pas encore séché.

Rarement un pays de Polytechniciens et de Normaliens aura été autant à côté de la plaque ! Rarement une nation équipée de la bombe atomique aura été aussi impuissante ! Tant que les Français ne comprennent pas ce qui se passe sur le terrain, ils seront condamnés à se faire casser la gueule chez eux et à se soumettre en silence. »

Conclusion bis : S'il fait des constats intéressants, Ghali n'a aucune légitimité à parler de « nous ». Toutefois ce type de personnage est essentiel car il n'a rien à gagner ni à perdre à dire sa vérité aux Français. Il ne pourra pas non plus être taxé de raciste, islamophobe et cie. Nous en sommes réduits à cela, pour le moment...

Je ne partage pas la candeur assimilationiste (parce que cela reste cela son idée de "tampon" assossiationiste) de Ghali. Des Marocains présents en France et qui ne supportent pas nos mœurs ne peuvent pas être Français et ne le seront jamais comme nous avait prévenu Hassan II. Ils élèvent leurs enfants dans une autre culture que la française et donc ces derniers ne le seront jamais non plus. J'ignore si Elise Blaise est naïve ou juste polie mais une partie de la droite se fourvoie et nous fait perdre un temps précieux...

 

 

Abonnez-vous à la chaîne YT de TVL !



6 réactions


  • mmbbb 9 août 14:04

    Les Français sont des idéalistes qui refusent de voir la réalité .

    le sujet que vous n ’évoquez pas est " l hiver démographique blanc"

    Ce qui est un peu normal , la politique nataliste dans ce pays bénéficie à ces populations Elles utilisent le droit au sol pour ne pas être expulsées

    Je regarde ceci avec plus de distance qu auparavant et si la Francais renoncent à leurs propres valeurs , je ne veux pas être un Don quichotte et me battre inutilement. L Europe joue aussi contre la volonté des nations .

    In fine, les francais auraient mieux fait de s occuper un peu plus des francais " de souche " peut etre que n en serions pas la .

    Hier , j ai regarde le vice roi des Indes , Lord Mountbatten voulut s opooser à la partition de l Inde

    Toute comparaison avec la situation actuelle de la France ( Hollande a dit qu il craignait à terme la sécession de certains territoires ) est purement incongrue et fortuite .


    • Conférençovore Conférençovore 9 août 14:51

      @mmbbb
      "le sujet que vous n ’évoquez pas est " l hiver démographique blanc""

      En effet mais d’abord, il ne concerne pas que les Blancs mais toutes les sociétés développées (et il se trouve que les pays les plus développés sont Occidentaux ou extrême-orientaux) : Le Japon est à 1,4 e/f, la Chine 1,8, la Corée du Sud 1,1, Taïwan, 1,2. Mais c’est plus subtil que cela puisque que... l’Arménie est à 1,6, le Monténégro 1,8, le Brésil 1,7, etc.

      Ensuite, perso, je n’estime pas que c’est un pb parce qu’un continent comme l’Europe est déjà surpeuplé (de même que le Japon, la Corée et même la Chine) et que la puissance d’un pays n’est pas forcément liée à l’importance de sa pop : de petits pays comme Israël, la Suisse, le Qatar ou les Emirats arabes sont par exemple très puissants en regard de leurs pop. A contrario l’Indonésie est relativement faible.

      Je suis favorable à une réduction de la pop et évidemment à un arrêt net de l’immigration non-européenne car, lentement mais sûrement, elle détruit le capital social de nos sociétés. Ce n’est pas le seul facteur mais il est très important.
      L’exemple à suivre est du côté de la Hongrie, du Danmark ou encore de la Slovaquie.

      Sur la partition de l’Inde, il faut lire "Cette nuit la liberté" de Lapierre et Collins. C’est un roman mais il restitue bien cette histoire. A mon sens, la coexistence entre musulmans et hindous est juste impossible donc même si Gandhi ne voulait pas de cette partition car il prédisait qu’elle donnerait lieu à de terribles conflits, elle était nécessaire. Est-ce qu’elle arrivera aussi en France ou dans d’autres zones d’Europe ? Pas évident... Certaines choses ne peuvent être gérées qu’au niveau d’un Etat (l’énergie, le transport, etc).
      Ce dont je suis certain c’est que si on veut l’éviter, il est urgent de corriger le tir et mettre fin au regroupement familial, au droit du sol, à la venue de centaines de milliers de gens inassimilables chaque année et régler les pbs d’insécurité. Ca ne sera pas pour ces 5 prochaines années, c’est certain.


    • mmbbb 9 août 15:10

      @Conférençovore j ai regarde ce film hier assez bien fait .mais je n ai pu m empêcher de faire lien, tellement il y avait une analogie
      Quant à la démographie, c est un choix des politiques quant à l immigration aussi .

      Triibalat Michele , démographique, le dit sans ambages dans un article édité récemment


  • Globulard 9 août 22:15

    Voilà un homme intelligent, pondéré et sincère , ça change de l’intégrisme imbécile de dame pipi.


    • Conférençovore Conférençovore 10 août 05:54

      Source ?
      "La page Facebook algérienne Tsérwamagh [qui] a fait une blague"... smiley

      Ca me fait penser à cette histoire comme quoi Notre-Dame aurait été conçue et érigée par des Marocains. Punaise, la tristesse des mecs... Ils n’ont tellement rien à quoi se raccrocher qu’il faut qu’ils s’approprient ce qu’ont fait les autres.

      L’islamiste allahorreur dans ses délires habituels de blédard...


Réagir