vendredi 23 juin - par Zatara

Thinkerview : Juan Branco, avocat de Wikileaks

Juan Branco, né le 26 août 1989 dans la province de Malaga, est un journaliste, juriste, militant politique et universitaire franco-espagnol.

 

Il est l'une des figures de l'opposition à la loi « Hadopi 1 » sur les droits d'auteurs en 2009, il est le représentant de l'équipe de défense de Wikileaks et Julian Assange en France.

 

 



9 réactions


  • CoolDude 23 juin 14:00

    Pour ceux que cela intéresse, il y a un petit passage sur l’Arabie Saoudite, je ne sais plus quand qui ne manque pas de piquant.

    Sinon, c’est toujours aussi intéressant...

    A consommer sans modération.


    • Zatara Zatara 23 juin 14:48

      @CoolDude

      ce passage là ?


    • CoolDude 23 juin 15:41

      @Zatara

      Yes... !!!


    • La mouche du coche La mouche du coche 23 juin 18:44

      Attention mes amis, attention. Nous sommes en guerre économique constante et je m’étonne que ces soi-disante "lanceurs d’alerte" attaquent systématiquement des entreprises NON AMERICAINES. Méfions nous. Pourquoi ne s’attaquent-ils jamais aux entreprises AMERICAINES ? Il est fort probable que ces associations soient à la solde de l’empire américain. Il faudrait savoir quels sont leurs financements. Ils ne sont à mon avis pas très catholiques.


  • Mathias Cohen 23 juin 15:01

    J’ai déjà regardé plusieurs interviews de cette équipe, ils se font recadrer régulièrement par les personnes interviewées, mais ils ont l’air plutôt fiers d’eux-mêmes ("vous me faites passer du coq à l’âne - Et encore, là on est soft"). Je pense que 1/ ils ne préparent pas assez les interviews 2/ ils comptent sur les compétences de l’interviewer pour masquer ce manque de préparation 3/ ils n’ont pas l’air décidés à se remettre en question. Le résultat est potentiellement intéressant mais tellement bordélique qu’il en devient peu compréhensible. Il suffit pas d’être sur internet pour se prendre pour Albert Londres, les gars...


    • CoolDude 23 juin 15:51

      @Mathias Cohen

      Je ne devrais pas le dire, mais...

      C’est fait exprès !

      C’est une méthode d’interrogatoire. Ça évite à la personne de construire et d’élaborer un discours cohérent. Donc, il n’y a que du "brut qui sort" !

      Dans ces cas là... Il faut faire un "stop and think" comme on dit. Si il ne le font pas, c’est "leur vérité" cru qui sort... "Sans filtre".

      J’ai bon ?

      J’aime bien... Et j’approuve.


    • Zatara Zatara 23 juin 15:56

      @Mathias Cohen
      la dernière série de thinkerview (4 vidéos) s’est faite en direct, en 1 après midi.... les questions ne sont plus seulement issues de l’équipe, mais sont aussi sélectionnées sur le chat en direct.... Pour le reste, ils ne sont pas journalistes et s’en félicitent... ça sort du cadre habituel, et on peut comprendre que certains en soient réduis à critiquer la forme plutôt que le fond...


  • yoananda yoananda 23 juin 20:08

    Quelle tronche ce jeune ! impressionnant !!!
    C’est un plaisir de l’écouter même si je ne partage pas toute (loin s’en faut) ses idées.


    • yoananda yoananda 23 juin 20:12

      @yoananda
      punez, bon j’aime bien thinkerview mais alors la, carton rouge, au moment ou Juan commence à parler du modèle qui permet de prévoir les révolutions, il le coupe et le fait partir sur autre chose : du coup il zape son développement et nous font louper une question fondamentale !

      C’est un des pire truc qu’un interviewer puisse faire.


Réagir