mercredi 23 janvier - par Zatara

Thinkerview : Gilets Jaunes, Comprendre la violence ?

Interview de Vincent Cespedes, en direct le 22/01/2019 à 16h30. 

- SOURCEZ, VERIFIEZ LES FAITS EN DIRECT : ✅ https://captainfact.io/videos/

- SOUTENEZ-NOUS : https://tipeee.com/thinkerview

- ECOUTER EN PODCAST AUDIO : https://thinkerview.com/feed/podcast/ https://itunes.apple.com/fr/podcast/t... 

- SITE : https://thinkerview.com

- YOUTUBE : https://youtube.com/Thinkerview 

- FACEBOOK : https://facebook.com/Thinkerview

- TWITTER : https://twitter.com/Thinker_View 

- MASTODON : https://mamot.fr/@thinkerview

- PEERTUBE : https://thinkerview.video

 



12 réactions


  • Ozi Ozi 23 janvier 10:42

    Très intéressant, merci.


  • zzz999 23 janvier 13:27

    Il y a certaines violences dont les collabos merdiatiques parlent rarement ou de façon très éducolrée et la trouille de perdre leur gâteau, celle des banksters ultralibéraux qui gouvernent le monde, et la violence des riens et des sans dents victimes des premiers.


  • Hijack ... Hijack ... 23 janvier 14:45

    Intéressant, c’est vrai. Intelligence collective de l’ensemble de G.J ... comme il l’explique très bien, est évidente et, c’est surtout ce point là qui les heurte en face. Contrairement aux G.J, les médias, en servitude bête et méchante, ont de collectif : la crétinerie ! 


  • QAmonBra QAmonBra 23 janvier 16:10

    Wouaouuu ! Il décoiffe le citoyen Cespedes !

    Grâce à la "mutinerie" des plus humbles d’entre nous, nous serions entrés dans l’ère de l’intelligence connective, c’est à dire une intelligence collective dématérialisée s’exprimant électroniquement, et le commencement de la fin du système capitaliste à l’échelle planétaire !

    Bien que je ne sois pas convaincu que les gilets jaunes vont se faire mater par ledit système, car je pense, comme il le dit lui même, que tout peut aller très vite

    et l’effondrement peut s’accélérer, le message de ce véritable philosophe (ça nous change des BHL et autres Ferry !) m’intéresse bigrement, penseur à suivre donc, connexion des intelligences ? . . .


  • Hijack ... Hijack ... 23 janvier 16:32

    Si les forces de l’ordre ne se rendent pas compte de cette force de la colère comme le souligne Cespedes ... il y a (à mon avis) un risque de confrontation plus violente encore.

    - Comparaison du mouvement G.J avec 68, certes philosophique ... mais inversement politique.

    - Certain, que de la jeunesse de la viendra la vraie résistance.

    Philosophe aisé à écouter d’un bout à l’autre ...


  • Larry Bird 25 janvier 00:40

    Minute 46, le ressors féministe entre en action :

    "Je pense que le problème c’est l’homme de 50 ans."

    "Les hommes de plus de 50 ans ne veulent pas remettre en question leur responsabilité sur le désastre actuel."

    C’est comme faire l’armée où couler avec le bateau, les femmes sont exemptées d’office. Des décennies de féminisme acharné, et on en est toujours là. Scandale ! 

    "C’est l’homme de 50 ans qu’il faut faire désobéir, la femme, elle désobéit..."

    Usons un instant de l’utilité géniale de la connectivité, en revenant un peu sur terre :

    Le système n’a pas de meilleure caution que les femmes (en général), la consommation n’a pas de meilleure alliée utile que les femmes (en général). Pas plus conformiste envers le pouvoir que les femmes (en général). Les soldes ? Noël ? La tyrannie de toutes ces foutaises de fêtes commerciales à longueur d’année ? Les réseaux sociaux ? On pourrait aussi compter combien, pour toute ordure mâle en haut de la hiérarchie qui détruit ce monde, on compte de pouffiasses prêtes à tout pour croquer la pomme et profiter avec lui de la situation ?

    La féminisation de la société et la détestation du principe masculin sont parmi les raisons fondamentales de la déroute de nos sociétés. Un fondement du chaos idéologique actuel. On ne l’accepterai pas dans le sens inverse, et à raison. Mais tout ça est voulu est promotionné, notamment au travers de la "dictature de l’émotion", ainsi le capitalisme se goinfre encore davantage d’une part, et manipule d’autant mieux les opinions de l’autre. 

    Si on met à part l’infime minorité en haut de la hiérarchie, hommes et femmes en général sont chacun responsables du désastre à parts égales, chacun à leur façon, et dire aux femmes qu’elles n’ont aucune responsabilité dans tout ça, c’est littéralement se foutre de la gueule du monde. Mais je suppute qu’il le sait très bien. smiley

    https://www.youtube.com/watch?v=uzMo6BBv6cw  


    • Zatara Zatara 25 janvier 01:24

      @Larry Bird
      excellent


    • Hieronymus Hieronymus 25 janvier 10:22

      @Larry Bird
      tout à fait d’accord
      Cespedes dit des choses intéressantes et originales au début, ensuite il s’engonce progressivement ds le verbiage philosophique, ça sent le mec pédant qui n’est plus tout à fait ds le réel mais ds une sorte d’idéologie qu’il entend plaquer sur la réalité, je commençais à le trouver un peu pénible mais là, avec sa tirade féministe "la maman seule ne peut être que philosophe", c’est tellement convenu et malhonnête que c’est en gros vers ce passage que j’ai laissé tomber
      merci de m’avoir indiqué précisément pourquoi je ne pouvais plus en écouter davantage


    • Zatara Zatara 25 janvier 12:13

      @Hieronymus
      merci de m’avoir indiqué précisément pourquoi je ne pouvais plus en écouter davantage

      j’ai apprécié cette interview (même si je ne suis pas ok avec tout ce qui est dit) jusqu’au passage exacte cité ici par Larry Bird...le mec a un certain niveau de réflexion avant de s’écrouler lamentablement dans cette fange, mais une fois passé ce moment de grossier féminisme idéologiquement binaire, la fin est écoutable malgré tout...


    • Hieronymus Hieronymus 25 janvier 16:17

      @Zatara
      oui C vrai qu’il dit pas mal de trucs intéressants par ailleurs
      mais ce couplet sur la femme, être vertueux par nature, juste pour complaire à l’air du temps ou se dédouaner par avance, c’est tellement veule, tellement lâche, répugnant ..


    • ged252 26 janvier 12:41

      @Larry Bird
      C’est sa religion juive qu’il nous ressort


Réagir