lundi 11 mai 2015 - par ZardoZ

Les chroniques du Girkù ou la trilogie des étoiles

Au delà d'un simple roman, Anton Parks l'auteur, dévoile les véritables origines de l'humanité, ici pas de Darwinisme officialisé, pas de chronologie à la construction branlante, on tape dans le dur, on remet en question " la version officielle" , nous rentrons enfin dans un paradigme qui correspond aux centaines d'artefacts qui non seulement jalonnent notre planéte, mais aussi tout le système solaire.

 

Anton Parks, auteur autodidacte de nationalité française et allemande, a écrit avec le « Secret des Etoiles Sombres » le premier tome d’une trilogie surprenante parce qu’ inclassable : récit épique, mythologique, saga mélangeant science-fiction et héroïc fantasy ou livre « historique » dans la mesure où il nous dévoile notre histoire la plus occulte et la plus mystérieuse ; que se passait-il sur terre avant la venue de l’homme ? Qu’est ce qui a précédé et provoqué l’avènement des civilisations humaines ?
Que signifient en réalité les histoires quasi incompréhensibles et parfois contradictoires (un dieu ou plusieurs dieux) contenues dans la Bible et d’autres textes comme la Bible Slavonique, les manuscrits de la Mer Morte ou les évangiles de Nag Hammadi ?

 

Anton Parks poursuit les travaux de Sitchin et Boulay et les pousse bien plus loin. Il nous montre par exemple que cet arrière fond « reptilien » est encore plus vaste et plus prégnant puisque l’on trouve encore aujourd’hui dans de nombreuses ethnies de type animiste, surtout en Afrique (comme au Mali) de très claires allusions à la présence de ces êtres reptiliens. Sans vouloir dévoiler le contenu complet de cette trilogie dans l’interview, l’auteur, très proche des conceptions que les Gnostiques avaient du monde, nous explique comment et pourquoi des systèmes de pouvoirs et de croyance de type patriarcal et très hiérarchisés ont pris les rennes de notre civilisation. Et en fin de compte, les conflits meurtriers que nous avons toujours connus et qui semblent aller en s’intensifiant ainsi que l’avènement d’un Nouvel Ordre mondial (intronisé par le discours de George Bush « père » le 11 septembre 1991, soit 10 ans avant le 11 septembre) ne seraient que les conséquences de décisions prises il y a plusieurs milliers d’années.

 

Alors attachez vos ceintures et visionnez la vidéo ci dessous :

 

 

 

Pour plus d’info le site d’Anton Parks

http://www.antonparks.com/main.php?lang=fr

 

 



108 réactions


    • ZardoZ ZardoZ 15 mai 2015 07:05

      @pegase

      Tu as lus le post au dessus ? J’en doute. 

      Une colonisation de la galaxie peut se faire de "proche en proche" à des vitesses bien inférieures de la lumière , ça prend du temps c’est tout.


    • gaijin gaijin 15 mai 2015 09:47

      @pegase
      autant je bataille pour qu’on n’invente pas tout et n’importe quoi a propos des ET autant je trouve qu’on peut difficilement nier leur présence ( même si seulement 1 % ou 0,1 % étaient " vraies " ça en laisserait encore un nombre considérable .....)

      comment il font ? aucune idée .....

      et pourtant ..... smiley


  • Masque de mort Death note 14 mai 2015 17:24

    Le mérite d’ Anthon Park est de mettre le doigt sur le grand mystère de la femme, celui dont le but est la réintégration cosmique, sa réunion avec la substance féminine, force vie et substrat de la manifestation divine.

    La femme est au cœur d’un complot. Son pouvoir a effrayé les "dieux" des différentes mythologies et il effraie l’Eglise, car il pourrait libérer l’être humain et ce dernier n’aurait plus besoin du clergé pour se rassurer et se sentir "assisté". 

     La peur maladive des engeances patriarcales qui gouvernent ce monde depuis des millénaires et qui ne souhaitent pas que l’être humain découvre, comprenne et ne se mêle à l’Energie Féminine qui permet de transcender l’existence, le champ de lumière individuel dont la transmutation, grâce à l’utilisation des Chakras et de la Kundalini, permet de se métamorphoser en véhicule ascensionnel. 

    Les religions monothéistes  y ont vu un danger mortel et un poison pour l’âme, raison pour laquelle la sexualité a toujours été auréolée d’un tabou : le fruit défendu du jardin d’ Eden est généralement connu pour être une pomme , son homophone sumérien PEŠ (figue) évoque un "utérus" ou "les entrailles", ce qui induit une métaphore sexuelle. Le terme sumérien généralement utilisé pour nommer une pomme est Hašhur. 

    En décomposant ce terme phonétiquement, il donne HAŠ (massue) et HUR (prendre en main, graver, contours), soit "prendre en main la massue". Cette définition exprime simplement le fait qu’Eve aurait touché la "massue" de l’homme, c’est-à-dire son sexe, elle aurait concrètement initié l’homme à la sexualité sacré en touchant et consommant son pénis , ce qui lui a valu la condamnation que l’ on connait dans les religions monothéistes

    L’une des causes de la chasse aux sorcières étaient que certaines femmes en savaient trop sur la Déesse Mère, car avaient hérité d’un grand savoir des paganismes. Les fidèles de la Mère divine défendirent longtemps l’ordre ancien et ses valeurs de respect à l’égard de l’ensemble de la création, valeurs d’équilibre qui disparurent du monde guerrier patriarcal, finalement vainqueur.

    Plus l’ordre patriarcal s’affermit, plus il prend de l’assurance, plus il réécrit l’histoire à son profit à travers le mythe : tous les fondateurs de l’ordre patriarcal ont eu pour rôle historique d’inverser les valeurs du divin, ils viennent abolir le règne de la Mère divine et du père mortel pour établir le règne du Père divin et de la mère mortelle.

    La fin du patriarcat n’est pas à pleurer.

    Cependant, le féminisme hystérique contemporain qui le remplace et va dans le sens de la féminisation de la société avec la théorie du genre, les femens et tout le reste est une émanation moderne de l’aspect démonique et dévoyé du culte de la Déesse mère. 

    Il ne s’agit plus de faire de l’énergie sexuelle féminine et du plaisir qui l’ accompagne un danger mortel et un poison pour l’âme comme dans le patriarcat satanique, il s’agit à présent de cacher le secret féminin, la substance féminine, force vie et substrat de la manifestation en exposant la femme en pleine lumière quitte à faire d’ elle un simple jouet sexuel , une marchandise.

    Retrouvons le bon sens, Honorons la Nature, source d’infinie Sagesse. Nous sommes UN.

    Il est urgent de revenir aux principes, aux lois universelles que nous portons en nous, qui éclairent autrement ce qui est encore trop souvent douleur de séparation et d’opposition. Il s’ensuivra un moment de noces entre la "femme et l’homme intérieur." Le voyage vibratoire se terminera dans le cœur du cœur, espace de conscience de l’esprit pur où le masculin et le féminin n’ont jamais eu cours.

    Masculin et féminin, la voie du cœur, la voie de l’unité. Sur ce terrain d’unité, le cœur et l’amour sont au centre de cette alchimie, mais aussi la connaissance des principes du féminin et du masculin qui sont en chaque humain et ont à réapprendre à danser ensemble dans de nouvelles façons d’aimer.


    • medialter medialter 14 mai 2015 19:38

      @pegase

      Autant tu fais des posts bien pensés, autant celui-là est vraiment grotesque. Tu raisonnes selon la technologie et le savoir du moment. C’est comme si un homme de l’époque médiévale avait dit qu’il était impossible d’aller sur la Lune, parce qu’il était impossible de voler.

      @Death note
      Ca c’est du post brillant comme je les aime. Pas d’accord avec tout, mais il y a une pure réflexion métaphysique. Attention, je dirais, au principe supérieur féminin. L’hermétisme a symbolisé les 2 principes mâle et femelle, en laissant entendre que l’Homme était porteur du principe supérieur masculin (sulfureux), et la Femme porteuse du principe féminin supérieur (mercuriel). Mais c’est un piège. L’homme est porteur de ces 2 principes (çakti-Shiva), et il en est de même pour la femme. Le grand mariage se fait après l’oeuvre au blanc, mais cela se passe uniquement en voie humide. En voie sèche, les étapes des couleurs n’existent pas, et il n’y a qu’un seul de ces 2 principes qui est à l’oeuvre. Or l’union sacrée dans la voie tantrique, c’est la voie sèche. Dans ce cas, c’est uniquement le principe Shiva de la femme et le principe Shiva de l’homme qui sont à l’oeuvre. C’est pour ça que cette voie est particulièrement dangereuse, le plus faible des deux coure toujours le risque de se retrouver dans une carence énergétique mortelle.


    • pegase pegase 15 mai 2015 02:24

      @medialter


      Désolé, il y a des principes physiques que tu ne peux pas outre passer, et ces principes là sont bien réels .. Vas sur un forum de physique exposer tes élucubrations, tu vas de faire virer illico ...


    • pegase pegase 15 mai 2015 02:38

      Qui a posté ce lien avec Grichka Bogdanoff  ???  smiley



      http://newsoftomorrow.org/histoire/civilisations/patrice-hernu-les-mythes-sumeriens-face-a-la-science


      Vous n’êtes pas sérieux  smiley

    • ZardoZ ZardoZ 15 mai 2015 07:11

      Désolé, il y a des principes physiques que tu ne peux pas outre passer

      Dans l’état actuel de notre science. 

      Quid des univers gémellaires, des trous de vers , de la déformation espace temps, pegase ça t’arrive de t’informer autrement que par ton forum de physique à la papa ?


    • gaijin gaijin 15 mai 2015 08:11

      @medialter
      " Dans ce cas, c’est uniquement le principe Shiva de la femme et le principe Shiva de l’homme qui sont à l’oeuvre. C’est pour ça que cette voie est particulièrement dangereuse, le plus faible des deux coure toujours by WordProser"> le risque de se retrouver dans une carence énergétique mortelle."

      mon dieu non ! ou avez vous pris ça ? une telle absurdité n’aurait pas survécu depuis des millénaires ......


Réagir