vendredi 10 décembre 2021 - par Mao-Tsé-Toung

LCI - J. Bardella : Présidentielle 2022, ZEMMOUR : "Je ne vois pas de différence avec ce que propose Le Pen"

Publicité

ZEMMOUR : "Je ne vois pas de différence avec ce que propose Le Pen" J.Bardella

9 déc. 2021


LCI
 



4 réactions


  • Le Glaude Le Glaude 10 décembre 2021 11:57

    .
    .
    Un SCANDALE de plus !

    .
    .
    La Présidente de la Commission Européenne Ursula Van Der Leyen soutient l’Abrogation du Code de Nuremberg !

    .
    .
    .

    « À la suite de la mesure drastique prise par l’Autriche à l’encontre des personnes non vaccinées, la présidente de la Commission européenne demande l’abrogation du code de Nuremberg  »

    .

    Ursula Van Der Leyen, présidente de la Commission européenne, a déclaré mercredi à la presse qu’elle était favorable à l’abandon du code de Nuremberg, en vigueur depuis longtemps, et à l’obligation de se faire vacciner contre le Covid.

    .

    Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, a déclaré mercredi à la presse que, selon elle, il est à la fois «  compréhensible et approprié » que les pays membres de l’Union européenne envisagent de rendre la vaccination obligatoire. Cette déclaration a été faite après qu’il est apparu clairement qu’un bon tiers des Européens n’ont pas encore été vaccinés, selon la BBC.

    .

    Lors de la conférence de presse de Bruxelles, elle a abordé la question de la vaccination obligatoire en déclarant que le sujet

    .

    « […] doit être discuté. Cela nécessite une approche commune, mais c’est une discussion qui, je pense, doit être menée. »

    .

    Ceci à la lumière du variant Omicron du Covid-19, qui a maintenant été détecté dans 12 nations membres différentes de l’Union européenne.

    .

    Cela a conduit certains à proposer une comparaison entre la vaccination forcée et les dispositions du Code de Nuremberg. En novembre, l’Autriche a annoncé que la vaccination obligatoire contre le Covid était imminente, le gouvernement « préparant les bases juridiques d’une obligation générale de vaccination » pour février 2022, selonThe Guardian.

    .

    En Autriche, les personnes de plus de 12 ans qui ne sont pas vaccinées sont actuellement presque entièrement confinées, ne pouvant sortir que pour des tâches absolument essentielles comme l’alimentation ou les rendez-vous médicaux. C’est après cela que Mme von der Leyen a fait ses remarques, ce qui a conduit certains à dire qu’elle est favorable à l’abandon des dispositions du code de Nuremberg. Selon ce code, rédigé à la suite des atrocités commises par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, les personnes doivent être autorisées à donner leur consentement pour un traitement médical expérimental.

    .

    D’éminents critiques, comme le Dr Jordan Peterson, considèrent que la vaccination forcée sous peine de sanctions sévères est analogue à la suppression du code de Nuremberg sur l’expérimentation médicale humaine.

    .

    Le raisonnement est le suivant : beaucoup pensent que le vaccin, vieux d’à peine un an, ne s’est pas avéré entièrement efficace contre la maladie, ni nécessaire pour être appliqué aux enfants, dont les données du CDC montrent qu’ils sont nettement moins exposés au risque de Covid que leurs homologues adultes, en particulier les personnes âgées et celles souffrant de maladies concomitantes.

    .

    Alors que le vaccin a à peine un an, le virus n’est que deux fois plus vieux que cela, puisque les premiers cas connus ont été signalés en Chine aussi récemment qu’en décembre 2019, certains affirmant qu’il pourrait y avoir eu des cas dès novembre 2019. Les origines du virus, si elles font encore l’objet d’enquêtes et de spéculations, ne sont pas encore connues.

    .

    https://planetes360.fr/choquant-alors-que-lautriche-confine-les-non-vaccines-des-critiques-affirment-que-la-presidente-de-la-commission-europeenne-soutient-labrogation-du-code-de-nuremberg/
    .
    .


    • Zip_N 10 décembre 2021 12:12

      @Le Glaude

      Vous êtes insignifiant. Le sujet n’est pas Ursula Van Der Leyen.


    • Samson Samson 13 décembre 2021 21:24

      @Zip_N
      "Le sujet n’est pas Ursula Van Der Leyen."
      Le sujet pourrait bien être que ni Z., ni la Marine ne voient à redire aux déclarations de la Présidente du IVème Reich.
      Le moins qu’on puisse dire est qu’en matière tant de pass "sanitaire" que de "vaccination", aucun des deux n’est clair !


  • beo111 beo111 10 décembre 2021 21:33

    Il a raison, cette campagne est loin d’être terminée.


Réagir