vendredi 23 juin - par wendigo

La France insoumise ... mais à ce point là ?!

Pas envie de ruiner l'effet de surprise ni de faire un commentaire pfffff ; comme une envie de ras le bol là, je ne sais pas peut-être le temps, ou la lune ...

 

 



46 réactions


  • julien julien 23 juin 14:45

    Tout est dit sur la France de Mélenchon, même si depuis quelques temps pour essayer de recoller sur le FN il se prétend patriote, dans le même temps il défend bec et ongle l’héritage de Mitterrand (voir son entretien avec Polony dans l’émission de celle-ci) sous qui s’est mis en place en France cette hystérisation victimaire et revancharde anti-France des minorités ethniques. Là ses troupes recrachent cette idéologie délirante et profondément néfaste en provenance des universités US, cette lutte contre l’homme blanc hétérosexuel, et ça se prétend anti-impérialiste et anti-système... 


  • Scalpa Scalpa 23 juin 14:52

    https://1418jbsay.wordpress.com/2014/05/08/les-gueules-cassees/

    On leurs avait dit pourtant que vive la fange.

  • maQiavel maQiavel 23 juin 14:58

    Etant moi-même attaché au principe de liberté d’expression, je ne peux que donner raison à cette dame. Je serais tombé sur cette pétition, je l’aurais aussi sans doute signé. Quant à l’injonction au patriotisme, personnellement j’aurais réagi pareil, je n’aurai jamais accepté qu’on m’oblige de dire "Vive la France". Si je veux être amené à le dire, c’est parce que je le souhaite.

    Bien évidemment , ses propos ont été détournés et sur-interprétés dans les réseaux sociaux , elle devenue la député qui "voulait qu’on nique la France".   smiley

     

    Ces polémiques ahurissantes catalysées par les réseaux sociaux sont devenus un véritable phénomène médiatique. Si on veut pointer du doigt le déficit patriotisme dans ce pays, pas de problème. Mais pourquoi commencer par elle alors que ça concerne la classe dirigeante dans son ensemble ? C’est facile à deviner : madame Obono incarne aux yeux d’une certaine frange de la population le « grand remplacement » , ce n’est pas plus compliqué au fond , c’est juste une question d’affect et non de raison … 


    • Claire29 Claire29 23 juin 15:06

      @maQiavel
      On ne l’a pas obligée,on lui a seulement posé la question après sa défense de la liberté d’expression du groupe de rap !

      http://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/le-grand-oral-de-daniele-obono-deputee-france-insoumise-de-paris-2106-957179.html


    • julien julien 23 juin 15:16

      @maQiavel

      Il fallait voir cette idiote s’exprimer ensuite sur le harcèlement de rue sur un ton inquisitoire, déclarant selon la nouvelle évangile féministe qu’un type qui siffle une femme dans la rue c’est du harcèlement (il faudrait que ces gens ouvrent un dico de temps en temps), c’était beau comme un article des Inrocks. Victimisation des minorités ethniques et sexuelles (et maintenant psychiatriques avec les "neuroatypiques" !), haine de la norme, racialisme (guerre contre l’homme blanc oppresseur) c’est cette idéologie délirante qu’elle incarne.

      "C’est facile à deviner : madame Obono incarne aux yeux d’une certaine frange de la population le « grand remplacement » , ce n’est pas plus compliqué au fond , c’est juste une question d’affect et non de raison … "

      Vous faites comme elle et tous ces idéologues pleurnichards, vous devinez les intentions cachées pour les interpréter d’emblée comme cela vous arrange, pas besoin de débattre : si on critique ces gens c’est parce qu’on est un méchant identitaire d’extrême-droite qui pense avec ses tripes, c’est sûr ça simplifie la vie de penser comme ça. La grande majorité de ceux qui la critiquent le font parce que c’est une nullité qui relaie les délires idéologiques sur les minorités issus de l’école de Francfort et qu’alimentent aujourd’hui les universités US.


    • Zatara Zatara 23 juin 15:18

      @maQiavel
      peut être qu’elle aurait mieux fait d’embrayer en disant ce pourquoi elle dirait "vive la France" et ce pourquoi elle ne dirait pas "vivre la France".... aussi simple que cela, surtout pour un politique digne de ce nom. Mais non, il a fallut que madame, portée par cet anti-france basique, dermatologiquement binaire, ramène tout à une défiance.... Alors reste une question : qui créé en réalité le buzz original et qui savonne délicatement la pente ? et qui est légitime dans cette offuscation, néanmoins à usage unique ?


    • childéric childéric 23 juin 15:19

      @maQiavel

      Elle aurait très certainement réagit de la même manière pour une chanson intitulée "nique l’Afrique" smiley


    • Zatara Zatara 23 juin 15:23

      @maQiavel
      Etant moi-même attaché au principe de liberté d’expression, je ne peux que donner raison à cette dame. Je serais tombé sur cette pétition, je l’aurais aussi sans doute signé.

      Et comme toutes les personnes qui l’ont signé font, comme toi, de la liberté d’expression leur priorité (parce qu’elles ont toutes le bagage politique d’un maQ) en signant "nique la France"... Et voilà comment, une fois de plus on renforce la position des 2 camps...grandiose la liberté d’expression, surtout quand ça finira en guerre civile.....


    • Qiroreur Qiroreur 23 juin 15:50

      @Zatara
      Surtout qu’elle est à géométrie variable...

      Si on évacue le côté "réseaux sociaux" et buzz (perso je découvre cette histoire à l’instant). Après avoir écouté deux minutes de cette chanson "Nique la France", elle s’avère minable mais perso j’aurais également signé cette pétition pour le principe de la liberté d’expression en tant que citoyen mais jamais en tant qu’élu. L’arnaque est que cette personne n’en aurait jamais signé une pour défendre le droit d’exprimer d’autres opinions. C’est l’éternelle arnaque et profonde hypocrisie de ces gens.

      Cette jeune femme, proche des Indigènes de la République et de Bouteldja est issue d’un milieu culturel où cracher sur la France est normal. Ce qui est inacceptable c’est trouver normal d’insulter un pays dont on est un élu car quand on est élu on devient un représentant de l’Etat pour tous les citoyens, indifféremment de leurs origines, de leurs opinions. On devient également héritier d’un passé, de toute une histoire, alors on fait un minimum attention à ce que l’on dit et fait. 


      Le pb de la FI est que derrière les bonnes idées sur l’écologie, le social, la finance, il manque l’idée centrale que chaque candidat devrait avoir en lui, sans même qu’il y ait besoin de l’affirmer : la défense de la souveraineté du pays qui est non seulement une évidence mais en plus qui est constitutionnelle. Juste ça. On ne demande pas à ces gens d’aimer la France, juste d’en garantir la souveraineté et de défendre les intérêt de tous les français.

      Ce que nous observons en France, à savoir des candidats et des élus qui souhaitent ouvertement la dissolution du pays (c’est le cas des internationalistes, qu’ils soient européistes-mondialistes ou communistes) est inimaginable dans la plupart des autres pays du monde, et je parle évidemment des pays qui ont un minimum d’histoire derrière eux et pas de pays bricolés par d’autres et dont la population est restée dans une logique raciale ou ethnique comme depuis toujours.

      Quand Mélenchon s’adresse à nous il dit "les gens"... ça en dit long. Quand il parle de la Normandie où il a passé quelques temps quand il était jeune il exprime tout le mépris qu’il a pour ses habitants qu’il juge sous-cultivés et alcooliques (contrairement à son Maghreb natal où la richesse culturelle était extraordinaire, selon lui) et quand il dit ne pas supporter d’être entouré de blonds aux yeux bleus, il affiche un mépris raciste évident pour une partie de la population qui est chez elle depuis des siècles. Ce personnage dégoûtant (je ne parle pas de ses idées, mais de sa personne qui me débecte) déteint sur ses sbires, ravis d’entendre un discours culpabilisateur, repentant, méprisant. On a là le résultat de plusieurs décennies d’idéologie, de l’école aux médias.

    • maQiavel maQiavel 23 juin 15:51

      @Claire29

       Il y’a clairement une injonction à dire « vive la France ». Ecoutez, il faut resituer les choses :

      On lui reproche d’avoir signé une pétition pour un rap satirique dont le titre est vive la France et elle répond qu’elle ne cautionne pas ce rap mais qu’elle a défendu le principe de liberté d’expression.

      Elle se voit immédiatement enjoindre de dire, là, sur le plateau : « Vive la France » !

      Autrement dit , si elle ne le dit pas , c’est que forcément elle partage la même opinion que les personnes en faveur desquelles elle a signé la pétition. Mais elle répond quand même « Je peux dire « vive la France », mais pourquoi, en soi ? Je ne me lève pas le matin en disant "Vive la France" ». Sur un ton semi-accusateur et indigné, elle se verra répondre : « Vous signez plus facilement nique la France que vous ne dites "vive la France". » 

      L’injonction est quand même claire, on lui demandait de montrer patte blanche (sans jeu de mot).

      En réalité, moi à sa place, je les aurait envoyer chier en disant que je dis vive la France si je veux et quand je veux et surtout pas sous injonction journalistique.

       @Julien

      Elle est critiquable comme n’importe qui d’autre, ce n’est pas le problème. Par contre , je suis allé lire ce que certaines mouvances desquelles sont partie la polémique pour lire ce qu’on disait d’elle et si on vient me dire que ça n’a rien à voir avec le fait qu’elle est noire alors vous avez raison , discuter ne sert à rien.

      Seulement , je me demande bien dans ce cas , quelle est la caractéristique qui la rend éligible à la remigration ? Parce que c’est ça que beaucoup demandent sur les réseaux sociaux. 

      @childéric

      Elle aurait très certainement réagit de la même manière pour une chanson intitulée "nique l’Afrique"

      ------> C’est une question qu’il faudrait lui poser pour tester sa cohérence. Est-ce qu’elle serait prête à signer une pétition en faveur de Boris Le Lay.



    • maQiavel maQiavel 23 juin 15:52

      @Zatara

      peut être qu’elle aurait mieux fait d’embrayer en disant ce pourquoi elle dirait "vive la France" et ce pourquoi elle ne dirait pas "vivre la France".... 

      ------> Exactement mais là c’est un problème de communication d’une novice qui n’est pas habituée aux plateaux télés.

      -Et voilà comment, une fois de plus on renforce la position des 2 camps...grandiose la liberté d’expression, surtout quand ça finira en guerre civile.....

      ------> Alors là-dessus notre désaccord sera inconciliable. Déjà je ne pense pas que la liberté d’expression ( que ce soit celle de Dieudonné , de Boris Le Lay ou du rappeur zep ) amène à la guerre civile et si guerre civile il doit y avoir , ce n’est pas la censure qui va régler le problème. Mais surtout , je suis un inconditionnel défenseur de ce principe de la liberté d’expression , je peux expliquer en long et en large mais ce n’est pas un principe auquel je pourrai renoncer à cause de menaces de soi disant guerre civile.

      Pour finir, de mon point de vue il faudrait abolir les lois antiracistes comme Gayssot et Pleven qui restreignent la liberté de s’exprimer.

       


    • Zatara Zatara 23 juin 16:00

      @maQiavel
      ta dernière remarque à "trop" découpé le sens de ce que j’essayais d’expliquer en 2 phrases....


    • maQiavel maQiavel 23 juin 16:07

      @Qiroreur

      -perso j’aurais également signé cette pétition pour le principe de la liberté d’expression en tant que citoyen mais jamais en tant qu’élu.

      ------> Deux choses :

      Premièrement, lorsqu’elle a signée la pétition, elle n’était pas élue.

      Deuxièmement, j’aurais certainement signé cette pétition en tant que citoyen mais particulièrement en tant qu’élu et je proposerai en tant que député une loi (qui sera rejetée mais ce n’est pas grave, je le ferai quand même ) sur la fixation des limites à l’expression à l’incitation à commettre une infraction et à la calomnie. Ça fait un désaccord inconciliable de plus. 

      Sinon les réseaux sociaux ont diffusés l’information selon laquelle elle est proche des indigènes de la république parce qu’elle a participé à une conférence organisée par les indigènes de la république. Ça ne veut rien dire. 


    • maQiavel maQiavel 23 juin 16:08

      @Zatara
      Désolé ...


    • Qiroreur Qiroreur 23 juin 16:25

      @maQiavel
      "Premièrement, lorsqu’elle a signée la pétition, elle n’était pas élue."

      J’ignorais ce point et ça règle la question pour moi. En tant que citoyen (cela inclut le candidat non-élu) ça ne me pose pas de pb.


      "mais particulièrement en tant qu’élu et je proposerai en tant que député une loi (qui sera rejetée mais ce n’est pas grave, je le ferai quand même ) sur la fixation des limites à l’expression à l’incitation à commettre une infraction et à la calomnie. Ça fait un désaccord inconciliable de plus. "

      Non, en tant qu’élu, tu te dois de représenter ton pays et ta priorité n’est pas de défendre des gens qui crachent dessus (encore que cette chanson critique la "France coloniale"... c’est fini depuis 62 mais c’est pas grave...) et ton devoir est de faire preuve de retenue. Elle n’est pas la seule à ne pas respecter cela donc on ne va pas l’accabler mais pas l’excuser non plus à cause de sa jeunesse. Pour ce qui est de l’abrogation des lois mémorielles et des limites à fixer à la l’expression je suis d’accord.


      "Sinon les réseaux sociaux ont diffusés l’information selon laquelle elle est proche des indigènes de la république parce qu’elle a participé à une conférence organisée par les indigènes de la république. "

      Je n’utilise pas de réseaux sociaux, j’ai lu cette info dans un journal. Mais si c’est le cas, en effet cela ne signifie rien.


    • maQiavel maQiavel 23 juin 16:41

      @Qiroreur

      -Non, en tant qu’élu, tu te dois de représenter ton pays et ta priorité n’est pas de défendre des gens qui crachent dessus

      ------> Et lorsqu’ on défend la liberté d’expression on ne défend pas des gens mais un principe. Je me rappelle qu’on accusait, pendant l’affaire Dieudonné de 2013-2014 ceux qui s’opposaient à sa censure au nom de la liberté d’expression, de le défendre, voir d’épouser son idéologie.

      Jean Bricmont leur avait répondu de façon tout à fait remarquable dans son article « pourquoi je ne soutiens pas Dieudonné ». On peut lire : « Des amis s’inquiètent de mon "soutien" à Dieudonné. Je ne soutiens pas Dieudonné (….) ce que je soutiens est beaucoup plus fondamental, et est la base même du droit-que la justice soit la même pour tous ». Et il développe.

      En tant qu’élu tu te dois aussi de défendre des principes d’organisation. Et la liberté d’expression et d’opinion en fait partie. On peut être contre ce principe qui est bien évidemment discutable, contestable et interprétable. Mais j’estime que lorsqu’on défend ce principe, on défend de facto la liberté de parole des personnes que l’on méprise , que l’on juge abjecte voir dangereuse , en gros de personnes qu’on a pas soi même envie d’entendre. 

      Sinon, elle n’est pas si jeune que ça , elle est née en 1980. 


    • Qiroreur Qiroreur 23 juin 17:19

      @maQiavel
      - Jeune en politique. Mais son parcours s’inscrit parfaitement dans cette détestation de la France (LCR, NPA...).

      - Bricmont n’est ni élu de la République ni français. 

      - Effectivement nous ne sommes pas d’accord : pour moi un député est là pour représenter tous les citoyens de sa circonscription et tous les français (il vote des lois applicables à tous), pas pour prendre position sur le soutien à tel ou tel artiste (ou s’y attaquer comme l’a fait el blanco). Je n’ai pas cette pétition sous les yeux (a priori elle a été fermée) et la formulation est importante. Si cette pétition était formulée telle que le dit le journaliste, à savoir "une pétition en faveur du groupe Zep qui a chanté une chanson "Nike la France"" et d’ailleurs elle répond "oui j’ai soutenu ce groupe". En tant qu’élu elle aurait du faire preuve de réserve. Mais non, elle valide cette culture de l’anti-France. Je ne crois pas une seule seconde qu’elle est réellement pour la liberté d’expression de tous au sens où nous l’entendons... les NPA et cie dont elle est issue ont démontré qu’ils ne l’étaient pas. 


    • maQiavel maQiavel 23 juin 17:28

      @Qiroreur
      Moi je répète ce qu’elle dit , qu’elle a signé cette pétition au nom de la liberté d’expression , pas parce qu’elle cautionnait ces artistes. 

      Après , j’ai aussi un petit doute sur sa cohérence de la liberté d’expression mais avant de l’accuser de deux poids deux mesures , il faudrait lui poser des questions , je lui laisse pour le moment le bénéfice du doute. 

      Sinon , je considère que défendre un principe comme la liberté d’expression est précisément fait au nom de tous les citoyens et qu’un député de la nation peut légitimement se trouver en première ligne dans ce combat. 


    • maQiavel maQiavel 23 juin 17:43

      @Qiroreur
       Rectificatif : elle n’a pas simplement participé à une conférence avec les indigènes de la République , elle a également signé des textes en commun avec eux. 


    • pegase pegase 23 juin 18:13

      En ce moment j’ai comme l’impression qu’il y a une forte tendance à la propagande pour accepter l’autre (africain) ....

      Voir mon dernier article en espace de modération ....

      https://www.youtube.com/watch?v=vfM4UHfvaT8


    • Emma Joritaire 24 juin 23:33

      @maQiavel

      "Etant moi-même attaché au principe de liberté d’expression, je ne peux que donner raison à cette dame."


      Et à moi, si en réponse à cette dame, j’écrivais en toutes lettres "Nique la né...sse !"


    • maQiavel maQiavel 25 juin 00:22

      @Emma Joritaire
      Ecrivez "négresse". Pourquoi ces points de suspension ? 


    • Emma Joritaire 25 juin 09:40

      @maQiavel

      "Pourquoi ces points de suspension ? "

      Parce que si je sais que la liberté d’expression de l’allogène est pratiquement illimitée, je sais aussi que celle du de souche, blanc de peau, nolens volens chrétien de culture, et hétérosexuel, est à géométrie variable en fonction des croyances, convictions, préjugés, a priori, lubies et tocades du (ou des) magistrat(s) chargé(s) de l’affaire


    • microf 27 juin 01:05

      @childéric

      Mais l´Afrique est niquée tout les jours, pas par des mots, mais en vrai, regardez l´état dans lequel l´Afrique se trouve aujourd´hui, n´est ce pas parcequ´on n´a jamais cessé de la niquer depuis des siècles ?.

      D´abord par l´esclavage, ensuite par la colonisation, et aujourd´hui par la recolonisation, cette Afrique se demande quand est ce son martyr prendra fin.


    • yoananda yoananda 27 juin 01:29

      @microf
      rappelles moi qui à mis fin à l’esclavage ? à la colonisation ? qui a apporté les vaccins, les antibio, etc...

      Bien sûr les africains ne sont strictement pour rien à leur malheurs, c’est tout la fotozotr !


  • Claire29 Claire29 23 juin 15:01

    Elle a été élue pour représenter ses électeurs à l’Assemblée nationale,ils sont en droit d’attendre d’elle qu’elle puisse dire "Vive la France "sans hésiter et sans se sentir agressée parce qu’elle est noire,sinon elle ne se présente pas à cette élection.

     Rama Yade par exemple a toujours été exemplaire,elle répondrait sans hésiter à cette question et elle n’y verrait sans doute rien de choquant !

    La défense des libertés fondamentales est à géométrie variable à FI,on défend la liberté d’expression d’un groupe de rap qui insulte la France mais on distribue un tract qui incite à la haine et à l’intolérance à l’entrée de la salle municipale de Bouguenais dans l’agglomération nantaise où se tenait une réunion des Témoins de Jéhovah !



    • maQiavel maQiavel 23 juin 15:56

      @Claire29
      A l’époque ou elle a signé la pétition , FI n’existait pas. 

      Donc ce qu’il faudrait faire c’est vérfier sa cohérence sur sa défense de la liberté d’expression. Pour le reste d’autres élus ont aussi signés la pétition , pourquoi c’est elle qui cristallise la polémique ? 


    • jeanpiètre jeanpiètre 23 juin 16:33

      @maQiavel
      parce que c’est une communisssse qui mange ses enfants (trop cuits)


    • Claire29 Claire29 23 juin 20:58

      @maQiavel
      "A l’époque ou elle a signé la pétition , FI n’existait pas"

      C’est en tant que députée FI qu’elle a défendu la chanson de ce groupe de rap au nom de la liberté d’expression,c’était mercredi dans le grand oral des GG !

      Il faut écouter la vidéo de 30 minutes !

      Le Grand Oral de Danièle Obono, députée France Insoumise de Paris - 21/06

      http://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/le-grand-oral-de-daniele-obono-deputee-france-insoumise-de-paris-2106-957179.html


  • wesson 23 juin 15:48

    Ben ouais quoi. Pendant que le FN tape ses propres adhérents, la FI fait de la politique.


    et ça vous étonne ?

  • jeanpiètre jeanpiètre 23 juin 16:31

    vu que la france , c’est le bourrage de crâne des grandes gueules, 100 fois nique la france

    celle qui vote macron , fillon ou hammon
    celle qui écoute les grandes gueules
    ces grandes gueules qui tirent à boulet rouge sur ce genre de déclarations, mais exécutent servilement la propagande de macron
    macron dont l ’objectif est de niquer la france, mais pour de vrai cette fois , pas dans une chanson de 5eme zone

  • alanhorus alanhorus 23 juin 18:20

    Elle est a fond dans le programme de la franc maçonnerie ....
    régner par le chaos c’est bien ça non ?
    https://www.youtube.com/watch?v=hqylWvXPXjo
    https://www.youtube.com/watch?v=0F0V6Hf98Hs


  • guepe guepe 24 juin 00:21

    Elle a répondu sur RFI

    Perso, j’ai du mal à voir si elle est vraiment anti france ou si c’est juste une maladresse de sa part.


  • egos 24 juin 10:29

    Que penser du procédé ? 


    Un plateau tv érigé en tribunal, parsemé de présumés journalistes tenant les rôles de procureur, avocat général, président et jurés annonçant un verdit préparé.
    tout juste une horde de charognards sur fond d’hystérie nationaliste et xénophobe,
    un reliquat de la France moisie, raciste et coloniale et réac.

    A qui enjoint-on publiquement de s’exclamer à brûle pourpoint Vive la France, quelle France au juste ?
    à Manuel Valls, BHL, Arno Klarsfeld, les joueurs de l’Equipe de France, Yannick Noah, Renaud (un temps exilé à Londres), l’idole fanée réfugiée à LA, Dany Boom, Jaffré,B tapie, C Lagarde, Moi Président, Sarko & Sons, R Ferrant, les milliers d’expatriés pour la plupart artistes, sportifs, prof libérales, industriels, héritiers, 
    les centaines, milliers de politiciens corrompus, les acteurs de la Françafrique ?

    Que penser du fond de l’affaire ?

    L’impréparation, l’amateurisme, le déficit théorique, les lacunes de communication, la fragilité d’une idéologie gauche de gauche faite de bric et de broc au fil du processus d’agrégation de ses composantes, les erreurs de com à répétition de son "leader" égaré dans ses contradictions mû par la seule obsession de son audience médiatique et de son addiction aux postes du pouvoir, ivre de sa propre parole ?

    Que vive la France, 

    certes,

    mais certainement pas celle des chacals.





    • Claire29 Claire29 24 juin 12:45

      @egos
      La question a été posée à l’expatrié Valls !

      Un plateau tv érigé en tribunal, parsemé de présumés journalistes tenant les rôles de procureur, avocat général, président et jurés annonçant un verdit préparé.

      Il ne faut pas exagérer,cette émission n’a rien d’un tribunal et les deux présentateurs un peu trop politiquement corrects à mon goût sont loin d’être des procureurs !

      Le principe du Grand oral à midi sur la chaîne 23 et RMC est que l’invité souvent un politique se prête au jeu des questions pas toujours politiquement correctes des deux présentateurs et des GG du jour ! Quand on lit les commentaires indignés qu’on ait osé lui poser cette question,il faudrait alors s’indigner chaque fois que dans une émission politique,le présentateur ose poser une question dérangeante à son invité ! Alors en fonction de la couleur de la peau,il y a des questions qu’il ne faudrait pas poser à un élu de peur d’être poursuivi pour racisme ? Ce terrorisme intellectuel de la gauchofachosphère est insupportable !


    • egos 24 juin 14:05

      @Claire29

       "Alors en fonction de la couleur de la peau,il y a des questions qu’il ne faudrait pas poser à un élu ..."

      Il y a un peu de ça, dans les principes élémentaires de politesse, 

      Quand a-t-on entendu ce genre de question traquenard (la charge accusatoire étant déjà engagée dans le barillet) posée par exemple à Rama Yade, Fleur Pèlerin ou Vincent Placé ? 

      Qui parmi ces valeureux journalistes se serait avisé ou s’exposer à provoquer de la sorte Z Zidane, C Karembeu voire à l’autre grosse tâche de Booba ?

      parmi cette bande de klébs ! 

      Une femme, noire de surcroit, un peu naïve, c’est plus tentant pour laver l’affront fait à Vallini, à trois con(s)tre une.

      Les provocs (le titre en cause) qui flirtent aux limites du communautarisme exacerbé et parfois clanique ne justifient en rien ni ne rachètent de telles outrances, pas plus que celles ci (provocs) ne peuvent se retrancher derrière le principe de licence poétique ou artistique, business facile oblige.

      Ces outrances toutes aussi tribales les unes que les autres, démontrent au moins un aspect de la réalité contemporaine, au delà des nouveaux paradigmes affichés, l’époque s’annonce virile et couillue.

      La réflexion vaut également pour toutes les phobies affichées, y compris celle des matheux.                     


  • Scalpa Scalpa 24 juin 11:41

    Ils voulaient qu’elle singe le perroquet qui imiterait l’Alouate et lui mettre dans le fondement sa liberté, encore raté.


  • Serge ULESKI Serge ULESKI 24 juin 13:38

     Lynchage médiatique de Danièle Obono, nouvelle députée FI " France insoumise" de la 17e circonscription de Paris sommée de dire "Vive la France" sur RMC au cours de l’émission "Les Grandes Gueules" dont le plateau sera composé - devinez ?! - d’hommes exclusivement, blancs de surcroît...

    Comme quoi : chassez le naturel, il revient au galop, sans tarder, une semaine après la fin du scrutin législatif !

    Toutefois, on pourra se demander ce que cette députée et son parti pouvaient bien attendre de son passage dans l’émission "Les grandes gueules " ainsi que la nécessité et l’utilité d’y participer.

    Les députés FI feraient bien, dès maintenant, d’investir prioritairement l’Assemblée tout en gardant un contact très très étroit avec le terrain et ceux qui les ont fait élire d’autant plus qu’il est peu probable que cet électorat soit à l’écoute de ce type d’émission, au lieu de participer et d’entretenir un cirque médiatique aux dés pipés dont tous sortiront affaiblis car enfin, qu’attendre d’un passage dans des médias incapables d’offrir la garantie que l’on y recevra un traitement journalistique de qualité et non un traitement qui a tous les attributs d’un lynchage idéologique dont le soupçon de racisme - quand ce sont des minorités qui sont "convoquées" -, ne saurait être écarté jamais vraiment ?

    Aussi, on sera fortement encouragés à penser que toutes ces prestations télévisuelles et radiophoniques sans discernement sont plus que contreproductives et plus encore si leurs victimes ne sont pas armées pour faire face à un véritable interrogatoire qui n’a rien à envier à un traitement policier de la question politique.

    Le "Nique la France" du clip que Danièle Obono a défendu au nom de la liberté d’expression voilà cinq ans n’a pas besoin d’excuse ; la France incriminée dans le texte de ce "rap parodique" - parodique à dessein ou non - , concerne une France coloniale d’hier et cette autre France discriminatoire d’aujourd’hui ; or, on connaît trop bien le "pédigree" idéologique de ceux qui sont disposés à défendre cette France-là pour devoir se justifier d’un quelconque soutien à la dénonciation de ce derniers

    Il est regrettable toutefois que Danièle Obono n’ait pas su, certes dans le contexte d’un stress fort compréhensible face au harcèlement de ces contradicteurs qui a pu en partie la privée de ses "moyens argumentatifs "- elle a même semblé sur le point de céder et de condamner le contenu de ce clip du groupe ZEP -, expliquer et défendre ce titre vieux de cinq ans mais toujours aussi prégnant. Ce semi-échec devrait alerter ces nouveaux arrivants de la scène politico-médiatique : face à ce type de procès-d’intention, une prestation médiatique devient un véritable exercice qui relève autant de la psychologie que de la rhétorique - force d’esprit et entrainement ; d’où la nécessité de choisir avec la plus grand soin les lieux dans lesquels les députés de FI sans expérience, devront accepter de se présenter : qu’ils se méfient des invitations empoisonnées tout comme les cadeaux du même nom ! car la véritable haine - haine de leurs employeurs partagée -, de ceux qui ne supportent plus les "Insoumis" encartés ou pas - haine de leurs employeurs-payeurs - , à l’Assemblée comme partout ailleurs - et sur Internet en particulier -, sera certes contenue mais aussi certaine que totale.


    • La mouche du coche La mouche du coche 24 juin 13:42

      @Serge ULESKI
      Pourquoi ne quittez vous pas la France, si vous la haissez tant ? Cela vous rendrait moins aigri. smiley


    • Claire29 Claire29 24 juin 14:17

      @Serge ULESKI
      Quand on défend la liberté d’expression,on la défend pour tous et si au nom de la liberté d’expression, on peut dire "Nique la France",au nom de la même liberté d’expression,on doit pouvoir demander à une députée si elle peut dire "Vive la France" et dire ce qu’on pense de sa réponse quelle que soit la couleur de sa peau sans être suspecté de racisme !

      Nous votons,nous payons des impôts et nous avons le droit de savoir qui est la personne qui nous représente à l’Assemblée nationale,ses idées sur la France et sur son rôle de député,la couleur de sa peau ne doit pas servir de prétexte pour éviter de lui poser des questions qui peuvent la déranger !
      Les invités de cette émission "Le grand oral"sont souvent des responsables politiques,ils se prêtent tous au jeu des questions et on les découvre ainsi sous un autre jour !
       Une fois de plus,nous avons la confirmation que France insoumise est pour la liberté d’expression limitée à ses idées !

    • Scalpa Scalpa 24 juin 15:34

      @Claire29

      c’est pas très clair tout ca.


    • asinus 24 juin 20:50

      @Serge ULESKI
      d’hommes exclusivement, blancs de surcroît...

      hé hé , servir de giton aux islamiens vous procure une trop forte détestation de ce que vous êtes .Croyez vous que votre éthique collaborationniste vous vaudras de la mansuétude de la part de votre futurs maîtres .Ce que vous prenez pour de la grandeur d’âme révolutionnaire chez vous n’est que veulerie et lacheté.

      Puisque vous invoquez la liberté de s’exprimer pour une opportuniste ayant obtenu nationalité diplôme et statut de fonctionnaire puis désormais d’élue qui nonobstant crache a la gueule de la nation lui ayant fournit ces privilége.

      Laissez moi au nom de cette liberté former des vœux pour qu’ailleurs que sur les fora 

      vous et ceux que vous soutenez trouve dans une réalité bien concrète en juste châtiment une invitation a quitter la géhenne raciste française et ce fissa !


      aucune formule de politesse ne me venant a l’esprit ! 


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 26 juin 17:24

      @Claire29

      "on doit pouvoir demander à une députée si elle peut dire "Vive la France" "

      Quel rapport - cette question injonction - avec la liberté d’expression ?

      Si on peut avoir la liberté de poser une question, on doit pouvoir être libre de dénoncer cette question pour ce qu’elle est : une injonction à caractère raciste...


  • FreeDemocracy 26 juin 08:46
    bonjour,

    depuis le premier jour, suite à la sortie de ces histoires stupides sur "agression de NKM" je disais mollo mollo, sur cette histoire de "nique la France", des mots jamais prononcés par OBONO alors qu’elle a prononcé "vive la France", idem, sont beaux les médias FR aujourd’hui.

    bref c’est un non sujet et une perte de temps.

    soit vous êtes pour ou contre la liberté d’expression, pas de demi mesure point à la ligne.

  • FreeDemocracy 26 juin 08:51
    re bonjour,

    enfin dame OBONO ne fait preuve d’aucune agressivité dans son discours alors qu’elle est cernée par l’ignorance, la bêtise et l’agressivité spirituelle de ces agents du pouvoir, comment peut on prendre une femme à partie de telle manière ?

    quelle honte...

Réagir