mardi 27 avril 2021 - par micnet

L’appel des généraux et la panique du gouvernement

Voici une tribune qui serait probablement passée inaperçue si deux ministres ne s'en étaient fortement émues. A l'initiative de l'ancien officier de gendarmerie Jean-Pierre Fabre-Bernadac, 20 généraux aujourd'hui à la retraite (donc en situation de pouvoir donner librement leur avis) ont signé une tribune sous forme d'appel adressé au président de la République aux fins d'alerter celui-ci de la situation de "pré-guerre civile"qui grandit en France. Précisons que, d'après Jean-Pierre Fabre-Bernadac, cette tribune a été publiée le 13 avril dernier et a été ensuite reprise par Valeurs actuelles dans son édition du 21 avril dernier.

Reprise par Marine Le Pen, cette tribune a rapidement mis le feu aux poudres entraînant une réaction virulente de la part de la ministre des armées Florence Parly, qui entend prendre rapidement des sanctions, ainsi que de la ministre chargée de l'industrie Agnès Pannier Runacher (dont on se demande à quel titre elle intervient...) qui compare ces généraux au "quarteron des généraux" qui voulait attenter à la vie du Général De Gaulle 60 ans plus tôt. Rien de moins...

Interrogé par Sputnik France sur l'accusation de "vouloir provoquer une guerre civile" au-travers de cette tribune, Jean-Pierre Fabre-Bernadac remet les points sur les "i", notamment en rappelant que cette tribune ne fait qu'énoncer ni plus ni moins ce que plusieurs personnalités politiques dénoncent depuis plusieurs années (dont l'ancien ministre Gérard Collomb ou la sénatrice Samia Ghali) et rappelle également à Marine Le Pen, en rapport à l'accusation de "récupération politique" de celle-ci, que "ce mouvement n'a pas vocation à soutenir un parti".

Afin que chacun puisse se faire son propre jugement, voici reproduit in extenso la tribune publiée dans Valeurs Actuelles

"Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs du gouvernement,

Publicité

Mesdames, Messieurs les parlementaires,

L’heure est grave, la France est en péril, plusieurs dangers mortels la menacent. Nous qui, même à la retraite, restons des soldats de France, ne pouvons, dans les circonstances actuelles, demeurer indifférents au sort de notre beau pays.

Nos drapeaux tricolores ne sont pas simplement un morceau d’étoffe, ils symbolisent la tradition, à travers les âges, de ceux qui, quelles que soient leurs couleurs de peau ou leurs confessions, ont servi la France et ont donné leur vie pour elle. Sur ces drapeaux, nous trouvons en lettres d’or les mots « Honneur et Patrie ». Or, notre honneur aujourd’hui tient dans la dénonciation du délitement qui frappe notre patrie.

– Délitement qui, à travers un certain antiracisme, s’affiche dans un seul but : créer sur notre sol un mal-être, voire une haine entre les communautés. Aujourd’hui, certains parlent de racialisme, d’indigénisme et de théories décoloniales, mais à travers ces termes c’est la guerre raciale que veulent ces partisans haineux et fanatiques. Ils méprisent notre pays, ses traditions, sa culture, et veulent le voir se dissoudre en lui arrachant son passé et son histoire. Ainsi s’en prennent-ils, par le biais de statues, à d’anciennes gloires militaires et civiles en analysant des propos vieux de plusieurs siècles.

– Délitement qui, avec l’islamisme et les hordes de banlieue, entraîne le détachement de multiples parcelles de la nation pour les transformer en territoires soumis à des dogmes contraires à notre constitution. Or, chaque Français, quelle que soit sa croyance ou sa non-croyance, est partout chez lui dans l’Hexagone ; il ne peut et ne doit exister aucune ville, aucun quartier où les lois de la République ne s’appliquent pas.

– Délitement, car la haine prend le pas sur la fraternité lors de manifestations où le pouvoir utilise les forces de l’ordre comme agents supplétifs et boucs émissaires face à des Français en gilets jaunes exprimant leurs désespoirs. Ceci alors que des individus infiltrés et encagoulés saccagent des commerces et menacent ces mêmes forces de l’ordre. Pourtant, ces dernières ne font qu’appliquer les directives, parfois contradictoires, données par vous, gouvernants.

Les périls montent, la violence s’accroît de jour en jour. Qui aurait prédit il y a dix ans qu’un professeur serait un jour décapité à la sortie de son collège ? Or, nous, serviteurs de la Nation, qui avons toujours été prêts à mettre notre peau au bout de notre engagement – comme l’exigeait notre état militaire, ne pouvons être devant de tels agissements des spectateurs passifs.

Aussi, ceux qui dirigent notre pays doivent impérativement trouver le courage nécessaire à l’éradication de ces dangers. Pour cela, il suffit souvent d’appliquer sans faiblesse des lois qui existent déjà. N’oubliez pas que, comme nous, une grande majorité de nos concitoyens est excédée par vos louvoiements et vos silences coupables.

Comme le disait le cardinal Mercier, primat de Belgique : « Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. » Alors, Mesdames, Messieurs, assez d’atermoiements, l’heure est grave, le travail est colossal ; ne perdez pas de temps et sachez que nous sommes disposés à soutenir les politiques qui prendront en considération la sauvegarde de la nation.

Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national.

On le voit, il n’est plus temps de tergiverser, sinon, demain la guerre civile mettra un terme à ce chaos croissant, et les morts, dont vous porterez la responsabilité, se compteront par milliers."

 



65 réactions


  • Mr.Knout Mr.Knout 27 avril 2021 10:12

    Cette tribune manque de pertinence, trop d’omissions. surement une déformation professionnelle.
    Le séparatisme d’en haut ? Les doubles allégeances aux plus hauts sommet de l’état ? L’idéologie responsable de la guerre de tous contre tous ? Les militaires font l’erreur de croire que c’est en serrant la vis en bas qu’on trouvera une solution. Le poisson pourri par la tête. 


    • ezechiel ezechiel 27 avril 2021 13:45

      @Mr.Knout " Les militaires font l’erreur de croire que c’est en serrant la vis en bas qu’on trouvera une solution. Le poisson pourri par la tête. "

      C’est ce qu’ils disent exactement, le poisson pourrit par la tête.
      Le constat des généraux est juste et doit être entendu : la république sous contrôle de la gouvernance mondiale a programmé intentionnellement la destruction de l’identité culturelle et ethnique de notre pays, par des actions qui seront mortelles à long terme :

      - faire rentrer des centaines de milliers d’étrangers chaque année, la majorité provenant de pays africains de tradition islamique, d’une culture totalement étrangère et incompatible avec la civilisation européenne, dans le but de diluer la population locale par l’immigration de masse et le métissage
      dénigrer la race blanche à tous les niveaux par intimidation et harcèlement (politique, culturel, médiatique et social) pour anéantir toute velléité des populations autochtones qui se rebelleraient contre l’invasion migratoire, dans le but de forcer le vivre-ensemble et le multiculturalisme globaliste du marché mondial.
      - rejeter et mépriser le patrimoine culturel et historique qui forge l’identité de la France, en faisant par exemple l’apologie de l’idéologie progressiste woke et de la cancel culture. Pour le président Macron, il n’existe pas de culture française, la France serait un pays colonialiste ayant perpétré un « crime contre l’humanité » en Algérie, ce serait donc un pays raciste dont il faudrait « déconstruire l’Histoire » pour mieux intégrer les populations immigrées.

      Résultat : sans plus aucune fierté de son identité et de son histoire, la France est méprisée dans les banlieues islamisées hors de contrôle de la république qui se multiplient, prises en main par les trafiquant de drogue et les islamistes, dans lesquelles la police ne peut plus rentrer sans un soutien massif des forces de l’ordre.
      - agressions en constante augmentation, il y a encore trois jours, un Tunisien est venu de sa terre d’Islam pour égorger un de nos agents policiers, conséquence immédiate de la politique menée par les différents gouvernements qui font entrer massivement toute la poubelle du Tiers-Monde dans notre pays sans aucun contrôle.
      - des centaines de villes où la population française de souche a été totalement remplacée par une population issue du continent africain (Saint-Denis, La Courneuve, Pierrefitte,...) transformant ces communes en souks africains, sans plus aucun rapport avec la France du terroir, la population de souche ayant du fuir ces territoires.

      La république constitue de fait, un ennemi intérieur de la France.


    • Mr.Knout Mr.Knout 27 avril 2021 14:10

      @ezechiel

      "...ceux qui dirigent notre pays doivent impérativement trouver le courage nécessaire à l’éradication de ces dangers. Pour cela, il suffit souvent d’appliquer sans faiblesse des lois qui existent déjà."

      Vous appelez ça une remise en question de la république et de ses elites ?
      Ce qu’ils appellent à sauvegarder, "nos valeurs civilisationnelles", ne sont pas mes valeurs mais les valeurs bourgeoises qui détruisent la France, bien avant l’arrivée des vagues migratoires extra européennes.


    • ezechiel ezechiel 27 avril 2021 15:19

      @Mr.Knout "e qu’ils appellent à sauvegarder, "nos valeurs civilisationnelles", ne sont pas mes valeurs mais les valeurs bourgeoises qui détruisent la France, bien avant l’arrivée des vagues migratoires extra européennes."

      Les valeurs civilisationnelles ont fait la France pendant des siècles, elle s’est construite sur le sacré, l’humilité, la contemplation, le sens du sacrifice, la recherche de la justice et de la vérité, de l’ordre et du beau, l’Incarnation du souverain en son peuple, ces valeurs ont été lentement et progressivement sabordées par la secte maçonnique républicaine pour les remplacer par Mammon, le Dieu argent.


    • Mr.Knout Mr.Knout 27 avril 2021 15:42

      @ezechiel

      Et le sens du commun mais je le répète, ce que ces gens défendent et plus largement les gens de valeurs actuelles, ces hypocrites, ce n’est pas ça. Les tartufes de l’autre bord qui se dressent en parangon de vertu, non plus.


    • Tchakpoum 27 avril 2021 15:44

      @Mr.Knout

      Le parti communiste de G. Marchais était contre l’immigration : ce n’était pas pour défendre les valeurs bourgeoises, mais le travail pour les prolétaires. Le Pen était aussi anti-immigrationniste ? Oui. Ceux qui ont été immigrationnistes sont les partis de droite et de gauche qui se sont partagé le gouvernement depuis 40 ans : eux, ont défendu les intérêts de la bourgeoisie.

      Pour reprendre votre post en dessous : le bottes écrasent déjà nos têtes. Dessus, c’est écrit "République Française". Macron dispose déjà d’un pouvoir dictatorial, puisque la séparation des pouvoir n’est qu’un vieux souvenir. Macron concentre déjà les pouvoirs avec en plus celui médiatique à son service. Avec un militaire à la tête de l’Executif, on sait que c’est militaire qui fait son travail de militaire. Et sur les bottes, ce serait écrit "Armée Française" au lieu de "RF". Tout le monde saurait où les choses en sont.

      Trois façon de regarder l’armée : celle qui fait les guerres (le warrior), celle qui défend la patrie (le soldat), celle qui conduit un pays (le dictateur).
      L’armée française est déjà warrior, avec les OPEX qui se multiplies ainsi qui les coalitions otaniques qui vont péter des pays des pays sans mandat de l’ONU. Au nom de la "République" (en fait du bourgeois capitaliste et mondialiste).
      Cet appel militaire n’est pas celui de faire des guerres mais de reprendre la patrie aux mains des élites qui ont fait sécession.

      Comparaison hasardeuse, ou pas : de Gaulle était militaire, il n’a pas acquis sa légitimité par les urnes, par la victoire pour reprendre la patrie (le soldat). Dans la quatrième république, il n’aurait certainement pas eu le poste de 1er ministre ou de président de la république par les urnes. D’autre part, le plus socialiste de tous les présidents de la Vème république, c’est bien lui : économie mixte, nationalisations (construction des biens communs), économie nationale (plan quinquennaux), investissements publics pour doter le pays des infrastructures utiles au pays. Chavez aussi était un militaire. Et un socialiste. Encore un soldat.

      Je n’ai pas d’opinion sur cet appel. Ça peut évidemment mal tourner : vers un régime de type franquiste (au moins l’armée + la caste des compradores). Mais je n’ai pas non plus le schéma automatique : armée=dictature. C’est plus composite que ça. Et je sais en tout cas que "La République" est complètement vérolée, irréformable et n’appartient plus au peuple, mais à cette bourgeoisie que vous dénoncez. 


    • Tchakpoum 27 avril 2021 15:48

      @Tchakpoum

      Mince heu, c’est toujours quand mon texte est édité que je vois plein de fautes pousser comme des champignons après l’ondée.


    • Mr.Knout Mr.Knout 27 avril 2021 18:00

      @Tchakpoum

      "Pour reprendre votre post en dessous : le bottes écrasent déjà nos têtes"

      Les grands mots... Le totalitarisme marchand à beau écraser les peuples, le jour où les bottes écraseront votre nuque vous verrez bien la différence, vu que comme beaucoup vous n’avez pas l’air de voir la différence quand on l’explique avec des mots. 
      Ma branche maternelle à fuit les bottes (Espagne) et ma branche paternel à fuit en cachant ses bottes (Italie), les émois intéressés des vendeurs de résistance me font bien rire.
      Je ne comprend pas en quoi le reste de votre propos répond ou contredit le mien. Pourquoi me parler d’immigration ? Cela montre t il une obsession qui va au delà de l’analyse ?
      Vous voulez mon avis ? Comme dit juste avant, les miens ont traversés les Alpes et les Pyrénées en haillon, surtout les Pyrénées et je suis donc mal placé pour juger individuellement les personnes qui le font. Quand au phénomène je le regarde avec le bagage socialiste que je doit à mon grand père, membre de la CNT catalane réfugié en France, socialisme que vous avez l’air d’entendre moins caricaturalement que beaucoup de nos concitoyens. Je vais vous donnez un exemple de ce qu’il faisait et qui m’a marqué plus que des concepts. Il détestait les autres immigrés espagnols qui vivaient ici comme des clochards pour faire les riches en rentrants au pays, y plaçant tout leurs francs. Et à part pour les visites annuelles à sa famille une fois Franco mort et ses condamnations annulées il n’y dépensait pas un franc. Un jour il hérita de sa grande sœur resté au pays (un temps battue par les bottes et emprisonnée pour avoir enseigné le catalan) une petit somme qu’il laissa en Espagne et qui servi uniquement au frais lors de ses visites. Ce qui vaut pour les hommes vaut encore plus pour les capitaux, là est la tartuferie du corps politique dans son ensemble, Lepen compris, depuis la "fin" du PCF en 1981 (PCF qui a aussi c’est propres travers).
      Quand au danger culturel pour notre civilisation, il faut vraiment ne pas connaitre celle ci pour ne pas voir que le remplacement actuel s’opère sur des ruines, notre héritage étant déjà ruiné par la culture marchande et les "hordes barbares" plus inspirées par celle ci que par leurs propres héritages, réduit à l’apparat.
      Ah de Gaulles, on oublie vite ses deux échecs majeur, même si j’admire l’homme, son courage et sa probité  : Son entêtement à refuser l’autonomie à la sortie du conflit qui n’a d’égale que sa recolonisation brutale quand il est revenu. Deux événements qui ont en partis conduit à ce qu’il craignait le plus sur le sujet.
      Quand à son "socialisme", une armée communiste sur la terre de France n’y est pas pour rien, je loue son pragmatisme sur la question mais n’exagérons pas non plus.

      "Cet appel militaire n’est pas celui de faire des guerres mais de reprendre la patrie aux mains des élites qui ont fait sécession."

      Ça c’est ce que vous voulez y voir, pas ce qui est écrit. aucune mention de la finance apatride, des doubles allégeances orientale aux plus hauts sommets de l’etats, des medias qui mettent le feu aux poudres et aucune remise en question des lois qui permettent à cette élite de régner par le chaos.

      "Aussi, ceux qui dirigent notre pays doivent impérativement trouver le courage nécessaire à l’éradication de ces dangers. Pour cela, il suffit souvent d’appliquer sans faiblesse des lois qui existent déjà. N’oubliez pas que, comme nous, une grande majorité de nos concitoyens est excédée par vos louvoiements et vos silences coupables."

      ils en appellent à ceux qui dirigent déjà le pays, pas à leurs renversement. Et les dangers qu’ils nomment se réduisent au séparatisme d’en bas, ils occultent qu’il n’y a pas que des "infiltrés" qui ont cédé à la violence, à juste titre, lors du mouvement des gilets jaunes. "peuple français dressent toi contre l’injustice mais pas trop, il ne s’agirait pas d’évincer les gens avec qui l’on dîne, à qui nous marions nos fils et nos filles."


    • Mr.Knout Mr.Knout 27 avril 2021 18:11

      @Mr.Knout

      Ne pas pouvoir éditer est une aberration je voulais bien sur dire decolonisation à propos de de Gaulle.


    • Tchakpoum 27 avril 2021 22:56

      @Mr.Knout

      Tout d’abord, grand respect pour le CNT, nourri par mes lectures d’Orwell et Koestler, le film de Ken Loach (Land of freedom). Je sais aussi les expériences autogestionnaires des espagnols (que je préfère à « anarchistes » quand ont voit ce qu’est devenu ce mot).

      Mais je ne sais pas comment reprendre vos propos, vous plaquez une époque sur une autre. On ne peut pas faire les mêmes analyses avec les mêmes recettes sur des réalités différentes, il faut les prendre en compte. Si vous le pouvez ou trouvez une occasion, je vous recommande « Les phalanges de l’Ordre Noir », d’Enki Bilal et Pierre Christin.

      Concernant l’armée, elle a des représentations différentes dans les pays selon la façon dont elle s’est inscrite dans l’histoire de ceux-ci. L’armée espagnole est celle qui a servi de supplétif au pouvoir du dictateur et à l’égoïsme de la bourgeoisie, normal qu’on s’en méfie. L’armée française est celle qui a récupéré le pays à l’envahisseur : les poilus de 14/18, les FFL de 39/45. Le coup d’Etat espagnol de 1981 a été essayé par cette armée de fabrication franquiste. C’est le roi d’Espagne qui l’a déjoué : la monarchie a cette fonction de garant de l’Etat espagnol et, de fait, l’a préservé pendant cet évènement. On n’imagine absolument pas une monarchie en France pour sauver le pays (à part qques individus, mais ici, on s’en fout). La monarchie, en France est synonyme de pouvoir absolu et la révolution française est acquise dans nos mentalités. Alors que la France a l’expérience d’une armée qui a déjà préservé plusieurs fois le pays.

      De même, on ne peut pas comparer les immigrations passées et digérées, à celles d’aujourd’hui, plus massives et qui fabriquent des poches communautaires inassimilables dans le pays : pas les mêmes nombres, ni les mêmes populations, ni les mêmes époques.

      Je ne vais pas continuer pour ne pas être trop long. Je reprends simplement ce que j’ai écrit : le schéma armée=dictature n’est pas automatique. Oui, c’est possible, c’est risqué, mais ça dépend et je ne me prononce pas de façon péremptoire. Le problème français est cette république, vérolée, vampirisée, qui n’appartient plus du tout au peuple, alors que c’était sa vocation. (Notamment écraser la gueule des manifestants, ça, c’est récent et ça devient habituel). Et on ne sait pas comment la récupérer, pas par les urnes, en tout cas, car le système électoral est complètement verrouillé, tout le monde connaît le scenario, qui n’appartient plus aux français. On en est là.

      Enfin, pour les schémas de pensées politiques, les miennes ne rentrent plus dans les cases non plus. Je trouve très bien le communisme de Cuba, comme le trouve très bien le libéralisme de Nouvelle Zélande que je connais un peu. Mon pragmatisme va jusque là. Et je sais que la France n’est ni libertarienne, ni communiste, c’est le pays des biens communs. A chaque pays sa solution, avec ce qu’est la population et les moyens dont elle dispose. C’est déjà énorme.


    • Mr.Knout Mr.Knout 27 avril 2021 23:52

      @Tchakpoum

      Une magnifique histoire la catalogne autogérée que je n’est découverte que par les mêmes lectures que vous je pense car mon grand père n’évoquer que des idées, la guerre civile laisse des traces profondes et il a toujours refusé de rentrer dans le détail, je ne connait que sa fuite par les pyrénées, son internement par l’armée de la république "socialiste" et son "sauvetage" par un officier de la wehrmacth du zèle d’un milicien, mais ce fut assez pour comprendre que les case ne veulent pas dire grand chose.
      Mon petit roman historique n’était là que pour illustré cette courte phrase : Ce qui vaut pour les hommes vaut encore plus pour les capitaux. Autogestion ou libéralisme, peut m’importe dans le fond, la finalité est la même, mais la demi mesure dans les deux cas une catastrophe, encore plus dans un monde pas complètement globalisé (ce que je ne souhaite pas non plus).
      On lit l’histoire différemment mais je ne doute pas qu’on serait plus convergent que divergent, le 2.0 donne parfois cette fausse impression.
      Pour moi l’armée c’est celle qui massacre les paysans révoltés de Vendée, qui étouffe la commune patriote pendant la semaine sanglante, celle qui fusille les mutins de Craonne qui n’en pouvez plus de défendre les biens des planqués de la république alors qu’eux n’étaient bien souvent que de simple paysans catholiques ou ouvriers socialistes, celle qui majoritairement capitule en 40, tout ça en obéissant aveuglement aux ordres de la république bourgeoise. Les soldats individuellement c’est une autre question, il y en a toujours eu d’assez droit pour allez contre la république mais ils sont rares. 
      Je vous rejoint, oui il y a plusieurs voies, et elle doivent surement être adaptées au peuple qui les empruntent mais trop compter sur la force et l’ordre reste un pari. risqué.

      C’est intéressant d’échanger avec vous mais on dépasse le cadre du forum, cela mériterais une vrai discussion.


    • Tchakpoum 28 avril 2021 22:12

      @Super Cochon

      https://www.youtube.com/watch?v=LG2BA9SxClM&t=170s

      1980
      Secrétaire général : 1972  1994


  • sls0 sls0 27 avril 2021 12:12

    Même article qu’il y a 5 jours donc le même commentaire :

    500 militaires sur 2607000, c’est 0,18%, il y a pas de quoi s’affoler.


    • Mr.Knout Mr.Knout 27 avril 2021 12:42

      @sls0

      Eh beh vous êtes vraiment une synthèse. Les militaires n’ont pas le droit de parler mais ils n’en pensent pas moins et les propos de cette tribune, bien qu’ils manquent pour moi de pertinence, sont bien partager par une grande majorité des militaires, surtout ceux qui officient dans le maintien de l’ordre.

      Si vous êtes tant obsédé par les petits chiffres, prenez donc votre décimètre et allez vous mesurer la nouille ça nous fera des vacances. Et oui j’insulte, vous m’avez fatigué.


    • sls0 sls0 27 avril 2021 15:55

      @Mr.Knout
      Quand j’étais jeune dans certaines casernes tout les canons étaient orienté vers l’est, l’ennemie c’était le coco. La grosse majorité des gradés était anti-communiste.
      C’est comme ça le militaire c’est assez binaire, il lui faut un ennemie.
      Ce que pensent les bidasses (surtout une ultra-minorité) je m’en fous, c’est du binaire, jamais très raisonnable.
      Quand on voit le profil politique des gendarmes, ce genre de discours doit effectivement être plus courant, mais ça ne représente pas la société ou les faits.


    • micnet micnet 27 avril 2021 16:16

      @sls0

      « C’est comme ça le militaire c’est assez binaire »

      Sans doute mais j’en connais d’autres sur ce site qui ont aussi cette « légère » tendance smiley


  • medialter medialter 27 avril 2021 13:30

    "une tribune sous forme d’appel adressé au président de la République aux fins d’alerter celui-ci de la situation de "pré-guerre civile"qui grandit en France"

    *

    Guerre civile il y aura, et pas seulement en France, elle sera étendue à l’ensemble de la planète. Ceux qui y voient une victoire populaire vont rapidement déchanter : ce ne sera rien d’autre qu’une ingénierie sociale supplémentaire, parfaitement synchronisée, tout comme le Covid est une IS parfaitement synchronisée, une réussite monumentale du NWO qui doit nous rappeler en permanence à quel point les zombies sont perméables aux montages de leurs bergers. Objectif (après qq semaines de chaos) : reprise en main par une dictature militaire, au sens hard du terme, passage en force du great reset et mis en en place de l’agenda 2030 (présenté en mode bisounoursien par Swchab, mais en réalité plus proche des georgia stones et du communisme chinois que de la civilisation idyllique, verte et égalitaire présentée par le Maître de Davos). Les fuites, comme celle du présent article, vont se multiplier, soit en provenance d’insiders bien informés du projet, soit d’analystes qui ont bien capté la funeste convergence de la situation mondiale actuelle. La cerise sur le gâteau de la perfection de ce projet : la dictature militaire qui s’ensuivra sera plébiscitée par les masses


    • Mr.Knout Mr.Knout 27 avril 2021 14:14

      @medialter

      Et ceux qui prétendent vouloir protéger les peuples par l’ordre et la loi porteront les bottes qui pèseront sur nos nuques.


    • louis 27 avril 2021 17:07

      @Mr.Knout
      Porter des bottes ne suffit pas face a des types le plus souvent lourdement armés , demandez donc aux pompiers et aux policiers qui se rendent dans des cartiers ou les gens armés sont composés de compagnies de 200 ou 300 hommes et femmes cherchant a les tuer, soutenues en cela par des hommes et femmes politiques soumis a l’islam , quand je pense que ces mêmes personnes demandent a être protégés par la police.
      Nous ne pouvons qu’êtres favorable aux généraux !


    • Mr.Knout Mr.Knout 27 avril 2021 18:10

      @louis

      Vous ne pouvez qu’êtres favorable aux généraux !
      Pour moi il ne remettent en question que le séparatisme d’en bas, jamais celui des beaux quartiers où ils dînent et qui bien que moins visible et tout autant nuisible voir plus.

      Quand aux compagnies de 200/300 individus armées dans ces "cartier", garder vos illusions pour BFM, j’y est vécu, j’y est encore beaucoup d’amis et même si la situation est inquiétante et déplorable elle n’est ni aussi organisé ni aussi armée que vous semblez le croire.


  • juluch juluch 27 avril 2021 19:06

    Ils ont raisons, mais ils sont isolés....


  • Hijack ... Hijack ... 27 avril 2021 19:12

    Il n’y a pas de quoi faire tout un ramdam autour de ces quelques mots, qui décrivent la situation (avec au moins, des mots justes) telle qu’elle est.

    Évidemment, ils ne vont pas au fond du fond des choses ... Est-ce par prudence ou par mal connaissance ? 

    Ayant lu ou entendu quelques affolements ici ou là, je m’attendais à des choses bien plus crues.

    Ces généraux retraités ne font rien d’autre, que ce qu’une nation attend de ses officiers supérieurs.


  • Norman Bates Norman Bates 27 avril 2021 20:25

    Magnifique performance ! ces galonnés devaient être doués dans le tir de précision, à en juger leur virtuosité dans l’exercice du crachat dans la soupe... 

    Nos chères têtes blanches ont passé des décennies sur le terrain mais elles n’ont rien vu venir...ou alors elles voyaient en songes maudits leurs soldes s’évaporer si elles ouvraient leurs clapets...donc silence dans les rangs, rompez.. !

    Et rampez, appliquez les ordres, ne cherchez pas à comprendre, vous êtes payés pour obéir...

    Dans la gendarmerie, tiens, l’autre chef étoilé là, il n’a pas senti le "délitement" progressif.. ? il souffrait d’une extinction de voix.. ?

    L’armée...aucun général pour questionner l’instrumentalisation des troupes au service d’une politique étrangère où la "Nation" n’était plus qu’une lavette soumise aux ordres d’un "axe du bien"...ils ont rien dit...

    Maintenant ils l’ouvrent, ces "patriotes" à retardement...ils ont souillé la "Nation" en contribuant à sa destruction, et ils continuent de la souiller en parlant en son nom...

    Mais d’où parlent-ils ? de leur pavillon de campagne où ils s’ennuient avec bobonne et leurs soldats de plomb.. ? ils ont été acteurs, en exercice, avec le choix de mouiller l’uniforme et de mettre les rangers dans le plat...ils se sont écrasés, ils ont désertés, ils ont joué à la grande muette au lieu d’avoir quelque chose dans le slip...

    En tant que futur président de la France libre, je lance un appel aux généraux en activité, ceux qui ont les manettes, une langue, et pas des couilles en caoutchouc mou...n’attendez pas, si vous aimez la Nation agissez, cessez d’être des démolisseurs obsédés par votre PEA, et rejoignez la France libre.. !

    N’attendez pas d’être des retraités aigris dont seule la bave mouille la chemise...à vaincre sans péril etc etc...


    • micnet micnet 27 avril 2021 20:54

      @Norman Bates

      Nos chères têtes blanches ont passé des décennies sur le terrain mais elles n’ont rien vu venir...ou alors elles voyaient en songes maudits leurs soldes s’évaporer si elles ouvraient leurs clapets...donc silence dans les rangs, rompez.. !

      Je serais 100% en phase avec mon futur président s’il n’omettait un point essentiel dans sa diatribe : les militaires ont un devoir de réserve durant leur engagement qui est particulièrement encadré dans leurs statuts :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Statut_g%C3%A9n%C3%A9ral_des_militaires_fran%C3%A7ais#Libert%C3%A9_d’opinion_et_libert%C3%A9_de_religion

      "L’article L4121-2 du Code de la défense garantit la liberté d’opinion et la liberté de religion des militaires français. Ces libertés connaissent néanmoins des restrictions liées au devoir de réserve :

      "Les opinions ou croyances, notamment philosophiques, religieuses ou politiques, sont libres.

      Elles ne peuvent cependant être exprimées qu’en dehors du service et avec la réserve exigée par l’état militaire. Cette règle s’applique à tous les moyens d’expression. Elle ne fait pas obstacle au libre exercice des cultes dans les enceintes militaires et à bord des bâtiments de la flotte". »


    • Mr.Knout Mr.Knout 27 avril 2021 20:59

      @micnet

      Il ne l’omet pas. Il dit que justement qu’ils ont respectés ce devoir et qu’entre leurs solde et l’intérêt de la France ils ont longtemps choisis leurs solde. Elle est pas belle la résistance...


    • micnet micnet 27 avril 2021 21:18

      @Mr.Knout

      entre leurs solde et l’intérêt de la France ils ont longtemps choisis leurs solde

      C’est facile de dire ça derrière son clavier (et je te rassure, je m’inclus dedans) mais si on essaie de se mettre trente secondes à leur place, ouvrir sa gueule lorsqu’on est général n’inclut pas seulement de "renoncer à sa solde" mais de rendre des comptes à la justice. Alors oui, le fait d’ouvrir sa gueule pour un militaire en sachant tout ça n’est pas dénué de panache (et je comprends en partie la déception de Norman) mais il faut juste garder en tête qu’on n’a pas à faire à des civils.


    • Mr.Knout Mr.Knout 27 avril 2021 23:22

      @micnet

      Oui je comprend même si j’ai déjà démissionné d’un poste bien rémunéré dans l’industrie textile à cause des rejets polluant de l’usine, fait en toute impunité ; Que je vis depuis toujours sans automobile avec les contraintes que ça impose dans un monde tourné principalement vers ce mode de transport, l’automobile individuelle étant une aberration écologique, économique et un des fléau de notre civilisation et qu’honnêtement si l’occasion se présente je pense que je n’hésiterais pas à pourrir dans une geôle pour dire ce que je pense.
      Ce n’est d’ailleurs pas sous cet angle que j’attaque ces militaires plus haut.


    • Norman Bates Norman Bates 27 avril 2021 23:40

      @micnet

      Certes, je n’en disconviens pas...mais n’empêche que ces individus sont payés pour nuire à la Nation, ils sont sciemment complices et se taisent par simple phobie judiciaire...ce sont des mercenaires aux ordres de puissances étrangères aux consciences et au patriotisme en soldes...
      Jadis un militaire bien connu a été condamné à mort par le président Lebrun (et non par Pétain) pour insoumission...même si des mauvaises langues rapportent que c’était pour une raison historiquement moins correcte...bon, c’est un mauvais exemple, mais à prendre quand même... smiley

      Moi président je ferai voter un alinéa au "devoir de réserve", c’est le délit de non dénonciation de crime contre l’Etat...celui-ci s’appliquera après mon quinquennat à vie...
      On ne sait jamais... smiley


    • Mr.Knout Mr.Knout 27 avril 2021 23:57

      @Norman Bates

      "c’est le délit de non dénonciation de crime contre l’Etat"

      Fait chiez va falloir que je m’inscrive sur les listes de la blague électorale du coup ? J’attend quand même de voir vos 500 signatures.....


    • Norman Bates Norman Bates 28 avril 2021 00:01

      Et qu’on vienne pas me dire que je parle d’un sujet que je ne connais pas...
      L’horreur de la guerre a été mon pain quotidien lors de la première guerre du covid lorsque je défendais la position du Bates motel contre l’ennemi...
      Avec des états de service honorables...des moments atroces aussi...

      https://www.agoravox.tv/commentaire13274731


    • Norman Bates Norman Bates 28 avril 2021 00:15

      @Norman Bates

      La guerre, la vraie, ce n’est pas seulement glander devant sa carte d’état-major à défendre ses points de retraite, c’est aussi et surtout le combat contre l’ennemi...
      Des scènes cruelles, à la limite de l’insoutenable...âmes sensibles s’abstenir...ou préparez une bassine...

      https://www.agoravox.tv/commentaire13270406


    • Hijack ... Hijack ... 28 avril 2021 00:38

      @Norman Bates

      Ne crois-tu pas que les militaires de carrière sont simplement un peu limités en ce genre d’analyses et recherches qui puissent les faire comprendre vraiment ce qui se passe au-dessus de leur tête ? De tous temps, les soldats (non pas qu’ils soient cons, non ...juste ils n’ont pas l’esprit à ça ...) n’ont jamais été de fins géopoliticiens ; les meilleurs parmi eux peuvent être de grands stratèges sur le terrain en temps de conflit armé, de bon logisticiens ... mais jamais l’armée n’a sorti de penseurs révolutionnaires. La force de l’armée (tu le sais) en plus de leur job, c’est surtout le côté technique qui fait leur génie... sans l’armée, (dans le désordre et de mémoire) pas d’internet (ou alors 20/30 ans de retard), les super calculateurs qui ont précédé l’informatique, l’ABS, le surgelé, les micro-ondes etc ... sans compter que c’est aussi l’armée qui utilise le plus efficacement l’intelligence artificielle, que sans l’armée la Nasa serait une simple agence d’études spatiales ...
      .
      Perso, je pense qu’en général un soldat obéit et cette position psychologique l’empêche (ou du moins, le bloque) de penser au-delà du cadre qui lui a été attribué. Voilà pourquoi, souvent des officiers se réveillent longtemps après le début de leur nouveau statut de retraités. Aux Usa, toutes les dénonciations les plus hards (bcp sont accusés déjà de complotisme puis de haute trahison) viennent de grands officiers retraités, souvent autour des 80 balais.

      Nous pensions et espérions qu’ils allaient se réveiller lors du massacre des Gilets Jaunes ... mais non, ils n’ont pas osé ... (sauf erreur ou omission).


    • Norman Bates Norman Bates 28 avril 2021 00:45

      @Norman Bates

      Quant au "devoir de réserve", hein...je me comprends... smiley

      https://www.agoravox.tv/commentaire13276695


  • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 28 avril 2021 03:32

    Je trouve les commentaires bien sévères avec ce petit texte synthétique. Alors, certes, on ne peut pas tout dire ni satisfaire tout le monde en quelques lignes. Mais cette lettre ouverte a le mérite de donner une direction claire en désignant avec force et courage trois aspects majeurs du mal français. 


  • Conférençovore Conférençovore 28 avril 2021 08:50

    "Mal nommer les choses, c’est ajouter..."

    Je trouve également que certains sont sévères avec nos étoilés mais surtout qu’ils tapent à côté. Cette tribune est prodigieusement tardive, certes. Elle contraste avec des décennies de silence complice, certes, mais attendre d’un militaire qu’il soit un politique, lui reprocher d’avoir obéit revient à déplorer qu’un chien d’aboit quand un individu approche du territoire qu’il garde. 

    Alors, oui, l’Armée fr a participé à la destruction de nations alors que la nôtre est en plein délitement intérieur. L’Armée a fait du sale mais qui a donné les ordres au juste ? Qui a donné l’ordre de soutenir les égorgeurs modérés de Syrie ou d’atomiser les gosses de Kadhafi avec des missiles balancés depuis nos frégates ou nos Rafales ? Allons plus loin : Qui a mis ce nabot magyar au pouvoir, le nulle de Tulle, le poudré et avant eux le grand con et la mitte ? La réponse est simple : les Français. Alors, il est un peu facile de dénoncer ces gradés à la retraite parce qu’ils ne se seraient pas révoltés avant mais la situation merdique qu’ils dénoncent, relève en réalité à 100% de notre responsabilité collective. Ca c’est le premier point.

    "(...) à travers un certain antiracisme, s’affiche dans un seul but : créer sur notre sol un mal-être, voire une haine entre les communautés."

    Apparemment, ils n’ont pas encore compris ce que l’antiracisme était réellement... Il n’y a pas d "haine entre les communautés". Il y a une hostilité croissante des minorités envers un ennemi commun qu’ils estiment responsables de tout.

    Evidemment qu’ils "méprisent notre pays, ses traditions, sa culture" mais il faut aller au bout et dire pourquoi : ce n’est pas le leur. Ils n’ont que faire de ces "traditions" et valeurs, de cette histoire. Nombre d’entre eux sont animés par le ressentiment, une soif inepte de vengeance. Il y a bien des cas d’assimilation mais ce qui était possible avec des individus il y a 50 ans (et le reste à la marge) n’a plus aucune chance d’être réalisé avec des peuples entiers extra-européens avec une culture radicalement différente. Ce conflit ethnique larvé ("guerre raciale" est excessif) est non seulement asymétrique mais est accompagné par les gens qui tiennent ce pays en utilisant les moyens de l’Etat contre les Français indigènes tout en laissant les prédateurs d’en bas comme d’en haut libres d’agir. 

    "Qui aurait prédit il y a dix ans qu’un professeur serait un jour décapité à la sortie de son collège ? "

    Ils le font exprès ou quoi ? Il y a plus d’un demi-siècle, un certain Général parlait déjà de "Colombey-les-deux-mosquées". De même un certain Jean-Marie, traité de diable toute sa vie, avertissait dès les années 70 de ce qui allait se passer. Un peu de courage messieurs ! D’autant que vous vous le dites en privé... Tout le monde le dit désormais tellement c’est évident. Ca vous arracherait la goule d’admettre qu’ils avaient raison, que cette immigration de masse serait catastrophique et finirait comme l’huile et le vinaigre (séparés), que l’islamisation qu’ils redoutaient allait avoir les conséquences que nous connaissons ? Perdu pour perdu, autant y aller à fond. Qui sont les collabos dans cette histoire ? N’est-il pas grand temps de pointer tous ces crétins de gauchistes, ces porteurs de valises et autres traîtres ? N’est-il pas temps de désigner ces juges rouges, ces réseaux qui se plient en quatre pour souhaiter un bon ramadan quand ils veulent remplacer les vacances de noël par un "congé de fin d’année" ? 

    "Aussi, ceux qui dirigent notre pays doivent impérativement trouver le courage nécessaire à l’éradication de ces dangers. Pour cela, il suffit souvent d’appliquer sans faiblesse des lois qui existent déjà. N’oubliez pas que, comme nous, une grande majorité de nos concitoyens est excédée par vos louvoiements et vos silences coupables."

    Les bidasses sont naïfs. Ces gens à qui ils réclament du courage s’accommodent très bien de cette situation, de ces quartiers arrosés par le fric des transferts sociaux et de l’éco informelle. Ils s’en foutent de cette France périphérique rurale blanche qui crève. Eux sont des hauts fonctionnaires grassement rémunérés et qui font la navette entre grosses boîtes privées et haute administration. Ils n’habitent pas plus dans ces quartiers grand remplacés que dans cette France rurale. Ils vivent dans les grands centres sur-fliqués en résidences privées et ultra sécurisées. Le seul truc qui pourrait les faire changer serait de se faire enrichir à leur tour, façon Nanard Tapie.

    Bref, les erreurs majeures de cette lettre ouverte sont :

    1/ Que quand on veut mettre les pieds dans le plat, c’est avec les deux qu’ils y aller, autrement, on éclabousse personne et on se contente de se salir.

    2/ Que la question politique est évacuée : Tout ce qu’ils demandent est "l’application de la loi" (lol) parce qu’ils ont compris que leurs enfants à eux vont vivre dans un pays de merde où l’on se fait massacrer pour une clope refusée. Sauf que ceux aux manettes ne veulent rien chjanger. Le pouvoir, aux mains de non élus, juges politisés, médias et réseaux communautaires, n’a aucune volonté de changement. D’où le 3/

    3/ Qu’elle est adressée donc aux mauvais destinataires : Cette lettre aurait du être adressée à l’opposition et aux Français de bonne volonté (GJ, blancs ou issus de l’immigration et intégrés), collectivement responsable de cette bérézina et, en copie, les autres (pour information). Politiquement, la seule opposition crédible, aujourd’hui, est le camp patriote/souverainiste. Tous les autres, cocos, pastèques, droite "républicaine", centristes, conservateurs, socialopes, tous... sont ces mondialistes responsables du merdier actuel, merdier qui va bien au-delà de la seule question de la sécurité au quotidien.


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 28 avril 2021 21:44

      @Conférençovore

      "Apparemment, ils n’ont pas encore compris ce que l’antiracisme était réellement."

      Communiquer publiquement, ce n’est pas seulement dire tout ce qu’on a compris pour le plaisir de satisfaire ceux qui pensent déjà comme nous, c’est exprimer les choses d’une manière qui puisse être à peu près collectivement entendu. Les généraux n’ont pas écrit un essai ou une thèse de philosophie politique. Il s’adressent à la nation et ils sont déjà allés très loin par rapport à ce qu’il est possible de dire. Au-delà, ça serait de toute façon inaudible, complètement déformé, censuré, condamné, diabolisé, etc. C’est déjà en partie le cas en fait.

    • Conférençovore Conférençovore 28 avril 2021 22:04

      @Gaspard Delanuit
      "Il s’adressent à la nation"

      Non. La lettre est adressée au Président, membres du Gouvernement et parlementaires. La "nation" est juste en copie. 


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 29 avril 2021 05:44

      @Conférençovore

      "Non. La lettre est adressée au Président"

      Oui, j’avais compris. C’est une lettre ouverte au président de la République donc un message d’alerte adressé à la nation. 

      Sinon, on n’en serait pas là => https://www.lefigaro.fr/actualite-france/dix-huit-militaires-en-activite-signataires-d-une-tribune-controversee-vont-passer-devant-un-conseil-militaire-20210428

      Le lynchage médiatique a aussi déjà commencé, les chiens de garde du système sont lâchés. 


    • Conférençovore Conférençovore 29 avril 2021 07:56

      @Gaspard Delanuit
      "Sinon, on n’en serait pas là"

      "On" ou plutôt ils en sont là pour une raison particulière et elle tien à la formulation. Tout le début de la lettre ne pose aucun problème. Ce qui en pose un sont ces deux derniers paragraphes : 

      "Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant, au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national.

      On le voit, il n’est plus temps de tergiverser sinon, demain la guerre civile mettra un terme à ce chaos croissant, et les morts, dont vous porterez la responsabilité, se compteront par milliers."

      La formulation pourrait laisser penser que "l’intervention de [leur] camarades" sera inéluctable "si rien n’est entrepris". Cela donne un ton de menace qui pourrait laisser penser à une forme de sédition au sein e l’Armée. Et ceci est appuyé par le "et sachez que nous sommes disposés à soutenir les politiques qui prendront en considération la sauvegarde de la nation", autrement dit (du moins c’est ainsi que ces f... vont l’interpréter pour justifier la sanction qui sera probablement la radiation),"si vous ne vous bougez pas votre cul, on se réserve le droit d’agir nous-mêmes ou soutenir des gens qui auraient à coeur la sauvegarde de la nation (contrairement à vous bande de f...)".

      Evidemment cette interprétation fallacieuse (et on entend la gauche pousser ses cris d’orfraie, eux qui chient H/24 sur notre pays et notre peuple ainsi que tous les tocards de la "République" qui détestent tant la France) sera un prétexte du pouvoir pour écraser ces militaires car, bien évidemment, si on la lit correctement, ces généraux avertissent simplement le pouvoir que la situation pourrait déraper s’ils n’en prennent pas la pleine mesure. Mais ils ont un peu donné le bâton pour se faire battre par ces formulations floues (ce "si", l’emploi du participe présent "provoquant" ou d’un "futur comme "mettra" au lieu de verbes conjugués au conditionnel).

      Comme là, présentement, ils vont devoir se justifier individuellement face à des laquais qui vont tout faire pour les faire déraper et comme de toutes façons ils seront jugés par des f... républicaines qui en ont rien à foutre de la France, ça risque de piquer, d’autant plus que cette lettre a été diffusée à une date bien spécifique, ce qui est une grave erreur de leur part. 

      De toutes façons, ce n’est pas la première lettre ouverte de ce type. Celle-ci ne servira à rien. Une bonne partie des Français savent déjà ce qui ne va pas dans ce pays : certes nous avons des pbs au-delà de cette question sécuritaire mais le pb le plus criant car quotidien, qui touche directement les gens est l’immigration incontrôlée (qui n’a aucun rapport avec les besoins en main d’oeuvre) qui est de peuplement avec pour conséquence : tiers-mondisation du pays, insécurité physique et culturelle, islamisme et islamisation, terrorisme islamique, laxisme généralisé mais qui dépend uniquement de qui fout le bordel (racailles et gauchistes casseurs de manifs, pas de pb, Gérard et Monique qui défilent => éborgnage). Ce qui est dénoncé ici c’est aussi la complicité des destinataires, leur complaisance vis-à-vis de la racaille.
      Bref, ils ont mal ficelé leur coup.


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 29 avril 2021 08:15

      @Conférençovore

      "De toutes façons, ce n’est pas la première lettre ouverte de ce type. Celle-ci ne servira à rien."

      Un peu comme nos interventions ici. Mais avec plus de portée quand même et en prenant plus de risques. Je pense que tout ce qui va dans le bon sens est bon à prendre. Et aucune lettre ouverte n’a fait autant de bruit que celle-ci. 

      "Bref, ils ont mal ficelé leur coup."

      Ils n’ont fait prendre de risque qu’à eux-mêmes, donc je ne vais pas critiquer le ficelage quand le contenu du paquet me semble globalement bon. 



  • Hijack ... Hijack ... 28 avril 2021 13:30

    Petit aparté (quoi que !) :

    Si, aussi peu de gens soient au fait qu’une intelligence supérieurement diabolique contrôle et dirige tout en France (mais aussi bcp d’ailleurs) depuis bien avant la révolution (1789), quoi de plus normal que des hommes aguerris en tout sauf en finesse géopolitique (voire eschatologique) soient dans le même cas que majorité de gens, aussi bien les plus instruits, les plus cultivés etc ... La difficulté de cet état des choses est qu’il n’est pas visible, mais en fond sonore silencieux, qu’il ne dérange personne directement, ne perturbe en rien le citoyen lambda qui n’en a pas conscience ; que ceux qui sont dans ce mouvement (consciemment ou inconsciemment) poussent le vice jusqu’à prendre la défense de leurs victimes, voire même des agresseurs de ces victimes (par contournement total de toutes les situations possibles et inimaginables, allant de la droite à la gauche, passant en pas les extrêmes).

    .

    Ce "contrôle" touche tous les domaines. Ainsi, quoi de plus normal que de voir le serpent sans y voir sa tête ... voir la queue du serpent c’est la poudre aux yeux magnifiquement médiatisée : guerres bonnes ou mauvaises, immigrations massives, destructions de toutes les valeurs [chrétiennes et/ou autres] drames sociaux etc, liste sans fin ... tout ça en ne minimisant en aucune façon les victimes directes et leurs perturbations du quotidien, qui ne sont là que pour participer au chaos comme objectif. 

    La tête du serpent n’est en aucun cas une catégorie de gens, de peuples ou autres, mais bien d’élites ... qui n’en ont que faire des leurs propres ouailles qui ne sont là que comme alibi, voire d’être leurs principales victimes, in fine



    • micnet micnet 28 avril 2021 14:05

      @Hijack ...

      Perso, et je sais que je suis un peu tout seul à penser ça ici, mais je redis que ce qu’on appelle « les élites » sont représentatives de la population qu’elles dirigent. Si on a des élites merdiques, c’est parce que le peuple a la base est lui-même merdique. Les élites sont la CONSÉQUENCE et non la cause de nos problèmes. Quand est-ce qu’on arrêtera un jour d’idealiser « le peuple » responsable de rien alors qu’il est le premier responsable de son sort ? Le jour où les conspis arrêteront de fantasmer sur des fantômes et qu’ils auront les couilles d’admettre que la nature humaine est pourrie jusqu’à l’os et ce quelque soit l’échelle sociale (même s’il est exact que le pouvoir de nuisance du clodo est évidemment bien moins élevé qu’un Attali ou qu’un Soros), peut-être qu’on arrivera à faire quelque chose. Mais tant qu’on sera dans un régime démocratique égalitaire qui nivelle les « intelligences » (et je manque de guillemets) par le bas, on n’arrivera à rien.

      M’en veux pas Hijack, ce petit coup de gueule est général et ne t’est pas spécialement destiné smiley


    • Hijack ... Hijack ... 28 avril 2021 15:02

      @micnet

      Oups ! Pourquoi veux-tu que je t’en veuilles si tu ne fais qu’exprimer un désaccord ??? Croire ça, ça me dépasse. Je peux être agacé (par les mots, sans l’être vraiment) par une provocation, par ceux qui insultent pour rabaisser le débat, par les trolls ... mais jamais par une contradiction quelle qu’elle soit ... il fallait que je mette ces points sur les "i".  smiley



      .
      Pour le reste, il me semble que je n’ai pas été compris, ou que je me sois mal expliqué. Évidemment que les peuples (quels qu’ils soient et où qu’ils soient) soient directement responsables des dirigeants qu’elles élisent notamment en régime républicain, mais même là, ils ne sont pas sensés tout connaître, ni maîtriser les outils nécessaires, nous en sommes tous, à différents degrés tous au même point.

      Avant même "la" République ... les peuples qui n’élisaient personne, n’ont jamais rien été responsables de rien, par contre, ils ont tout subi.

      Par contre, les élites ... et je ne parle pas des élites politiques, mais des élites mondialistes, cabalistes, idéologiques et économiques qui contrôlent le monde, les nations, les peuples, contrôlent surtout les dirigeants politiques, y compris ceux qui leurs sont directement soumis (et/ou redevables) eux, oui, sont absolument responsables et coupables de tout, y compris devant Dieu, mais ces élites, (à condition que je m’exprime bien), luttent surtout contre Dieu. 

      "Conspis" ... ho mon Dieu, le gros mot que voilà !!! Comme je le dis toujours :
      Avant, chercher des liens de causalité, c’était la définition de l’intelligence ... aujourd’hui, c’est du conspirationnisme/complotisme !


    • Tchakpoum 28 avril 2021 15:51

      @micnet

      Il y a la question de la faute du peuple ou de l’élite.

      Il peut y avoir une troisième, principale ou connexe : des phénomènes "Frankenstein" que l’humanité a créés sans être mesure de gérer, car c’est hors des capacités cognitives développées avec l’histoire de l’espèce.
      Je pense à la révolution industrielle, que nous avons ratée c’est à dire qu’on ne maîtrise pas sa montée en puissance. Je pense à l’urbanisation des populations, qui a déplacé nos existences vers des vies artificialisées en accélération, hystérisation, là ou la vie naturelle imposait encore son horloge des saisons à laquelle on ne pouvait pas échapper dans le quotidien.
      Je pense à l’explosion démographique, à l’épuisement des ressources.

      C’est sans doute le passage, dans tous les domaines de la vie, de la croissance linéaire, que l’humanité a toujours suivie, à la croissance exponentielle avec laquelle tout le monde perd les pédales.


    • micnet micnet 28 avril 2021 16:26

      @Tchakpoum&Hijack

      Merci pour vos commentaires, je prendrai le temps de vous répondre en détail ce soir, j’aurai plus de dispo.


    • medialter medialter 28 avril 2021 22:45

      @micnet
      "Perso, et je sais que je suis un peu tout seul à penser ça ici, mais je redis que ce qu’on appelle « les élites » sont représentatives de la population qu’elles dirigent. Si on a des élites merdiques, c’est parce que le peuple a la base est lui-même merdique. Les élites sont la CONSÉQUENCE et non la cause de nos problèmes. Quand est-ce qu’on arrêtera un jour d’idealiser « le peuple » responsable de rien alors qu’il est le premier responsable de son sort ?"
      *
      Meuh non tu n’es pas le seul à penser, depuis le temps que le Med dit ça. Bon, tu me diras, avec moi, t’es mal barré, pas le genre de référence qu’il faut exhiber, de temps à autres je loue le motel de mon confrère pour des soirées bien arrosées rouge vif smiley
      *
      "Le jour où les conspis arrêteront de fantasmer sur des fantômes"
      *
      Là t’as juste un poil de retard sur moi, mais je vois que tu progresses. Les conspirations sont LA MEME CONSÉQUENCE

      *
      "la nature humaine est pourrie jusqu’à l’os et ce quelque soit l’échelle sociale"
      *
      Mais tu t’es complètement médialterisé smiley Huuummm, je sens que je suis entrain de tomber amoureux de toi, je sens qu’on va bientôt demander au futur président de nous organiser des noces dans ses sous-sols smiley


    • micnet micnet 29 avril 2021 08:57

      @medialter

      « t’as juste un poil de retard sur moi, mais je vois que tu progresses« 

      Je dirais que c’est plutôt l’inverse ; c’est toi qui as un temps de retard cher ami car tu crois encore que c’est l’intelligence (même maligne) qui dirige le monde. Tu n’es pas encore suffisamment pessimiste (un reste d’humanisme sans doute smiley). Quant à ta proposition de mariage, je suis très gêné car je ne voudrais surtout pas interférer dans ton idylle romantique avec Qiqi smiley


    • medialter medialter 29 avril 2021 12:30

      @micnet
      "Tu n’es pas encore suffisamment pessimiste"
      *
       smiley Tu sais que tu parles à un adorateur de Caraco ? smiley
      *
      "je suis très gêné car je ne voudrais surtout pas interférer dans ton idylle romantique avec Qiqi"
      *
      Oui, je crois que tu as raison, cette amatrice des 50 nuances pourrait faire sa jalouse de ne plus pouvoir se mettre à 4 pattes pour se faire corriger par Maîtresse Christiane smiley


  • Hijack ... Hijack ... 28 avril 2021 15:25

    J’ajoute (j’avais oublié) que le peuple de base (tjrs, ici ou ailleurs) n’a jamais été merdique ... comment pourrait-il l’être ?

    Les peuples, ce sont eux qui ont forgé, monté les nations, ce sont sacrifiés, ont été humiliés, ont payé et paient tjrs.

    Penser cela, (pas toi perso, mais l’idée générale) c’est se croire au-dessus de la mêlée ... tirer la couverture à soi pour déshabiller plus démuni que soi (démuni en culture, en éducation -en héritage ou par acquisition-, en biens personnels, en tout quoi ...). Les peuples, ont tjrs subi et subissent tjrs ... la seule arme dont ils peuvent disposer, c’est le fait de le savoir, afin de le transmettre ... 

    .

    Bien sûr, chez "ce peuple", c’est comme partout, il y a du bon et du mauvais ... mais la somme totale de "ce peuple", est sans conteste possible, courageuse, honnête, travailleuse, bienveillante, emphatique, sympathique ...


  • micnet micnet 28 avril 2021 19:24

    @Hijack&Tchakpoum

    Au préalable, si j’ai pris des précautions oratoires avec toi Hijack, c’est parce que je connais la susceptibilité ambiante ici et je sais qu’une remarque en apparence anodine peut vite déclencher des clashs en cascade. Donc ravi de constater que tu aimes la contradiction smiley.

    Je reprends quelques remarques :

     la somme totale de "ce peuple", est sans conteste possible, courageuse, honnête, travailleuse, bienveillante, emphatique, sympathique ...


    Honnêtement Hijack, tu crois sincèrement à cette fable du peuple "courageux, honnête..." ?? En fait, tu ne pouvais pas mieux illustrer ma remarque sur "l’idéalisation du peuple" que j’évoquais précédemment. C’est justement ça que je dénonce car c’est une vision totalement infantile. Et bien non, le peuple n’est justement pas ce que tu évoques, bien au contraire, car les gens sont globalement égoïstes, lâches, irrationnels et surtout, surtout, ils n’ont pas du tout le moindre début de commencement de conscience citoyenne. Or c’est bien ça le plus grave car c’est précisément à cause de cette coupable indifférence généralisée que les élites actuelles peuvent prospérer. Une maladie n’est rien sans un terrain fertile de même que les élites ne seraient rien si elles n’avaient pas un peuple aussi passif et indifférent à sa propre communauté. Donc à un moment, faut arrêter de se gargariser avec des grands mots comme "citoyens" qui n’ont aucune réalité concrète : non nous ne sommes pas un peuple de citoyens, nous sommes un peuple de consommateurs, point barre ! La majorité des gens s’en carrent l’oignon de la "conscience citoyenne", tout ce qu’ils veulent c’est profiter de la société de consommation et surtout ne pas se poser trop de questions. Tu crois sérieusement que les commentateurs d’agoravox que nous sommes (et ce, quelques soient les défauts et les convictions des uns ou des autres) sont un tant soit peu représentatifs du peuple français ? Tu crois franchement que beaucoup de gens remettent en cause le discours ambiant, ou plus exactement, tu crois franchement que les gens ont la moindre envie que ça change en France ? Mais les français dans leur grande majorité se contentent parfaitement de la situation actuelle.

    Et d’ailleurs pour être un tout petit peu concret, je te fais ici le pari que, malgré la situation du Covid, l’insécurité galopante, l’islamisme qui prospère, les communautés qui font la loi, etc, etc... bref je te parie que Macron (ou équivalent) sera réélu dans un fauteuil l’an prochain ? Alors j’espère vraiment me tromper mais si malheureusement le scénario de 2017 venait à se reproduire avec une seconde élection de Macron à la clef, j’attends avec impatience les réactions des benêts de ce site qui nous balanceront leur sempiternelle ritournelle du "c’est la fautes des zélites qui manipulent le "gentil peuple courageux, travailleur et honnête" smiley


    Les peuples, ce sont eux qui ont forgé, monté les nations, ce sont sacrifiés, ont été humiliés, ont payé et paient tjrs.


    Mais ça aussi c’est une vaste blague ! Non les peuples ne "font" pas l’Histoire puisqu’ils la subissent au contraire. Ce sont les minorités qui font l’Histoire, les masses étant par définition passives. (Je t’invite par exemple à lire Psychologie des foules de Gustave Le Bon qui illustre parfaitement tout ce que j’évoque ici)

    C’est la raison pour laquelle un régime démocratique moderne qui s’appuie sur la majorité est voué à l’échec. J’ai mis du temps à le comprendre mais maintenant j’en suis intimement persuadé. On n’arrête pas de mettre en avant l’idéal démocratique athénien de l’Antiquité en oubliant un "léger" détail ; c’est qu’au final seule une minorité d’individus avaient alors le statut de "citoyen". En d’autres termes, je pense qu’il faudrait changer de régime politique et ne plus attribuer la citoyenneté de manière automatique aux individus et ne le réserver qu’aux plus méritants, ce qui nous préserverait davantage de la main-mise élites et des lobbies qu’on ne connaît que trop bien...

    Il peut y avoir une troisième, principale ou connexe : des phénomènes "Frankenstein" que l’humanité a créés sans être mesure de gérer, car c’est hors des capacités cognitives développées avec l’histoire de l’espèce.
    Je pense à la révolution industrielle, que nous avons ratée c’est à dire qu’on ne maîtrise pas sa montée en puissance. Je pense à l’urbanisation des populations, qui a déplacé nos existences vers des vies artificialisées en accélération, hystérisation, là ou la vie naturelle imposait encore son horloge des saisons à laquelle on ne pouvait pas échapper dans le quotidien.


    Intéressante remarque. Je crois comprendre que vous dénoncez en creux l’emprise de la "Technique" de manière générale. C’est le penseur Jacques Ellul qui avait consacré ses travaux sur la Technique en tant que Système englobant.

    Mais cela va justement dans mon sens car c’est précisément en démocratie que la Technique a pu se systémiser et anesthésier toute forme de réflexions.


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 28 avril 2021 21:31

      @micnet

      "Mais cela va justement dans mon sens car c’est précisément en démocratie que la Technique a pu se systémiser et anesthésier toute forme de réflexions."

      Qu’est-ce qui vous fait penser ça et à quoi opposez-vous ce que vous appelez démocratie ? Qu’est-ce qui aurait pu empêcher politiquement la systématisation technique selon vous ?

    • Hijack ... Hijack ... 28 avril 2021 21:31

      @micnet

      Honnêtement je crois que la somme, et j’appuie bien sur la somme de la pensée des gens est fondamentalement positive, malgré les conneries de certains. Je ne dis pas cela après étude savante ou avoir lu/entendu quoi que ce soit, je le dis par vécu, par constatation sur le terrain. J’ai eu une vie assez trépidante, mouvementée, ayant travaillé et vécu (avec différentes catégories sociales) un peu partout et j’ai à peu près rencontré toutes les sortes de gens qu’il m’était possible de croiser. Il y a peu de qualités que je m’octroie, mais s’il y en a une que je fais parfaitement, c’est de bien analyser une situation ... ma conclusion est qu’en général, les gens sont bons. Je m’étais trouvé dans des galères pas possible ... et m’en suis tjrs tiré grâce à l’aide d’un ou des types que je ne connais pas (sachant en plus que je suis algérien et d’un abord assez froid). J’ai tjrs été à l’écoute des gens (sans le montrer par caractère ) y compris concernant les autres ... et ma conclusion est la même ... je n’ai plus 20 ans, donc bcp de chemin derrière moi. Malgré les circonstances, j’obtiens confirmation sur confirmation de ce fait. 

      Je n’idéalise vraiment pas ... pourquoi le ferais-je ? Il y a une part d’égoïsme, de lâcheté chez une partie des gens, mais ces mêmes gens se rattrapent sur d’autres qualités, nul n’est parfait ! Je ne me base aucunement sur ce que disent les gens ici ou ailleurs, comme déjà dit, je n’étudie que de ce que je vis et non pas ce qu’on me dit ... de plus, les gens d’Avox, ne sont pas représentatifs de la pensée générale en France. Si certains n’ont pas envie que ça change, ils ont leur raison, le français est reconnu frileux, ça peut se comprendre.

      J’ajoute une chose ... si tu m’avais posé cette question il y a 20 ans, je n’aurai pas été aussi affirmatif, car malgré cette constatation de positivité générale, j’avais tjrs un jugement ma foi sévère au moindre écart (mais au fait, de quel j’aurai eu à juger les gens ?) ... En vieillissant on devient plus posé, on relativise tout.

      Que le gens votent Macron, et alors ... la bêtise, le fait de ne pas être informé n’est pas une tare ou signe de négativité. Les gens peuvent être bêtes, cons, sans mémoire ... cela a tjrs été, nous ne vivons pas un dessin animé pour enfants que je sache, nul n’est parfait encore une fois.

      J’ai lu (bien que je lise peu) la psychologie des foules de Le Bon et d’autres (car je m’intéresse justement à la foule) ... il ne dit jamais que les gens sont d’emblée mauvais, mais quoi que dit un auteur, ça ne changera que rarement mes propres analyses sur le terrain. La démocratie ??? Je l’ai tjrs dit, ça n’existe pas vraiment ... ce n’est que du semblant.

      Enfin, si j’ai bien compris ton raisonnement... soit tu te considères toi-même comme aussi mauvais que tout le monde, soit seulement les autres et pas toi. Qu’en conclusion, qu’il y a du mauvais et du bon chez chacun de nous, mais le bon a le dessus, sinon le monde irait bien plus mal qu’il ne l’est.

      L’autre jour, j’ai vu une émission ou une racaille avait massacré un jeune (j’ignore s’il était racaille ou pas) ... la victime était mal en point. L’agresseur (un ado) a été arrêté et les flics l’ont emmené à l’hosto voir sa propre victime, le jeune était en larmes, ne savait plus quoi faire ... il rend visite chaque jour à l’hospitalisé. Il n’arrêtait pas de chialer, voulait qu’il lui arrive la même chose que sa victime ... était vraiment traumatisé, car il se rendait compte de ce qu’il avait fait et encore, j’abrège. Il voulait même travailler pour aider le blessé. Bref ... ce jeune avait certes fait du mal à autrui, mais il ne s’en rendait pas compte, comme s’il était dans un état second. Je prends et je juge plus mal un état avec une puissance armée en connaissance de cause qui agresse un autre pays plus faible, par exemple, là oui, c’est archi mauvais ... mais le peuple n’a rien à voir avec ça !


    • micnet micnet 28 avril 2021 21:56

      @Gaspard Delanuit

      Qu’est-ce qui aurait pu empêcher politiquement la systématisation technique selon vous ?

      Probablement rien...je ne peux évidemment pas le démontrer mais disons que la démocratie libérale "semble" permettre une diffusion massive du progrès technique bien plus que des régimes plus traditionnels. Si l’occident est à la pointe de la technologie, c’est probablement en lien aussi avec les régimes démocratiques et la consommation de masse.
      J’aimerais d’ailleurs savoir s’il y a un lien causal qui a été établi, si quelqu’un a la réponse, ça m’intéresse.


    • micnet micnet 28 avril 2021 22:05

      @Hijack ...

      Enfin, si j’ai bien compris ton raisonnement... soit tu te considères toi-même comme aussi mauvais que tout le monde, soit seulement les autres et pas toi. Qu’en conclusion, qu’il y a du mauvais et du bon chez chacun de nous, mais le bon a le dessus, sinon le monde irait bien plus mal qu’il ne l’est.

      Et ben...si le monde allait "encore plus mal qu’actuellement", je n’ose imaginer. Si l’homme est bon, qu’est-ce que ce serait s’il était mauvais dis donc smiley

      Sinon tu as raison, le désaccord profond se situe bien au-niveau de la croyance de ’l’Homme bon" par nature. Tu es un Rousseauiste et pas moi smiley.
      Je pense que cette question est fondamentale car de la vision qu’on a de l’Homme (avec un grand ’H’) découle notre paradigme politique.
      Quelqu’un a dit (je ne sais plus qui) que les ’pessimistes’ (= ceux qui ne croient pas en la bonté de l’Homme) étaient en général de droite et les optimistes étaient en général plutôt de gauche. Je suis donc "désespérément" de droite !


    • Tchakpoum 28 avril 2021 22:08

      @micnet

      Le problème que je soulevais est au-delà de la démocratie, elle est anthropologique. 

      Avec 1984, on a appris que la question du totalitarisme était politique. En fait, elle est technologique : tous les pays convergent vers l’emprise totalitaire et technologique de nos existences. Le contrôle social se met en place, dès lors que les moyens technos ont la capacité à rationnaliser nos vies. Parce qu’il y a à chaque fois des gains immédiats et les coûts induits sont plus longs à venir et surtout comprendre.

      Tous les pays du monde, quels qu’ils soient se mettent au téléphone portable. Vous aussi. Moi aussi. Cette communication générale, profuse, instantanée, disponible de façon permanente, dans laquelle on interagit, sont des gains pour nous tous et nos vies quotidiennes. Elle développe aussi une mimesis collective.

      On a l’exemple en direct live. Cet alignement général aux recommandations de l’OMS est un signe, pour ne pas dire une démonstration. Les individus, les gouvernements, les autorités expertes, en l’occurrence sanitaires, s’alignent maintenant sur les injonctions OMS, et les uns par rapport autres. Qu’elles soient bonnes ou mauvaises c’est pareil. Les décisions se prennent par ajustements à l’environnement, au lieu de se prendre par concertation interne. Car il y a perte d’autonomie de jugement, la norme collective rassure et a pris du poids et prend la place du jugement individuel ou concerté à un échelon local, communauté ou pays. Et ça ne ressemble à rien de ce qu’on a pu connaître dans l’histoire.

      Nos moyens de communications ont connu une telle explosion que nous y sommes noyés et nous ne voyons plus ce que cela nous fabrique. Un exemple d’accroissement exponentiel dans lequel on se perd.

      Le sommeil de la raison engendre des monstres


    • Hijack ... Hijack ... 28 avril 2021 22:21

      @micnet

      Oui, j’avais bien remarqué que tu étais de droite ... pour le désespérant, je ne puis juger à ta place. J’étais très à gauche, voire plus ... mais à présent, après avoir constaté que la gauche n’a de gauche que le nom, je ne crois plus aux clivages politiques ...


    • micnet micnet 28 avril 2021 22:30

      @Tchakpoum

      Le problème que je soulevais est au-delà de la démocratie, elle est anthropologique.

      Moi aussi, c’est bien de ça dont je parle et du système englobant de la Technique (et notamment des technosciences) et de l’emprise technologique sur nos vies

      "Le mystère est un élément de la vie de l’homme (et) Jung a montré qu’il est catastrophique de rendre clair et superficiel ce qui est caché au plus profond de l’homme. [...] Le sentiment du sacré et le sens du secret sont des éléments sans lesquels l’homme ne peut absolument pas vivre, les psychanalystes [...] sont d’accord là dessus. Or (d’une part) l’invasion technique désacralise (la nature) dans l(a)quel(le) l’homme est appelé à vivre : [...] elle montre par l’évidence, et non par la raison [...] que le mystère n’existe pas. [...] (D’autre part) nous assistons à un étrange renversement : l’homme ne pouvant vivre sans sacré, il reporte son sens du sacré sur ce qui a (désacralisé la nature) : la technique. Dans le monde où nous sommes, c’est la technique qui est devenue le mystère essentiel. [...] [On « croit » en elle] parce qu’au moins ses miracles sont visibles et en progression. [...] Un signe entre autres du sacré ressenti par l’homme devant la technique, c’est son souci de la traiter avec familiarité. [...] Étant donné ses formes très diverses, il n’est pas question de parler d’une religion de la technique mais bien d’un sentiment du sacré qui s’exprime de façons différentes selon les hommes. [...] De toutes façons, la technique est sacrée parce qu’elle est l’expression commune de la puissance de l’homme et que, sans elle, il se retrouverait pauvre, seul et nu, sans fard, cessant d’être le héros, le génie, l’archange qu’un moteur lui permet d’être à bon marché. Même ceux qui souffrent, qui sont au chômage ou qui sont ruinés par la technique, même ceux qui la critiquent et l’attaquent, sans oser aller trop loin [...], ont cette mauvaise conscience à son égard qu’éprouvent tous les iconoclastes".

      La technique ou l’enjeu du siècle (1954), Jacques Ellul,


    • Tchakpoum 28 avril 2021 23:01

      @micnet

      Alors on est d’accord. Sur son approche du sacré, il me gène avec son tropisme chrétien. Mais ici, on s’en fout. De toute façon, je suis anti-matérialiste et on se retrouve sur ce terrain (comme Fouché, dont on parle à coté de son discours à Nîmes).

      Sur le sujet de l’explosion de transports et communications, Satprem avait expliqué (début des années 70) que de toute façon, les humains allaient perdre leur individualité et leur intimité. Que c’était inéluctable. Qu’on allait tous devenir inter-acteurs, qu’on allait passer en mode vibratoire.

      Après, on réussit ou on rate ce passage. 
      On le rate : c’est le panopticon, toutes les décisions centralisées et nous tous regardés, pistés, en gros le totalitarisme d’un gouvernement mondial. 
      On le réussit : c’est une osmose permanente entre différentes cellules que nous devenons, qui interagissent dans un méta-organisme.
      Mais ça va être dur à manger et ça n’ira pas sans passages à vide.
      Et pour ma part, je ne peux pas renoncer à mon intimité, je suis donc déjà de la génération des vieux schnoks. Le jeunes hyper-connectés sont évidemment plus mûrs pour le grand saut.

      A moins de l’effondrement général entretemps, économique et écologique. Bref...

      En tout cas, Satprem, m’avait fortement contrarié quand je l’avais lu, il m’énervait. Mais sa vision était intelligente.


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 29 avril 2021 06:16

      @micnet

      "la démocratie libérale "semble" permettre une diffusion massive du progrès technique bien plus que des régimes plus traditionnels."

      La démocratie n’a guère joué de rôle dans le bond technologique prodigieux de la Chine. 

      Ce qui conditionne la pensée technologique, c’est la perte simultanée du sens de la transcendance et de l’amour de la nature. Orphelin du Ciel et de la Terre, l’homme se console en inventant des machines. Quand les hommes se sont rendus compte qu’ils n’arrivaient plus à communiquer naturellement entre eux, ils ont ressenti le besoin d’inventer des téléphones. Cela est effectivement lié à la rupture des sociétés avec la Tradition, à l’abolition du règne de la qualité au bénéfice du règne de la quantité. Quand la quantité domine, il suffit d’avoir "le plus grande nombre".

      Mais la démocratie n’est pas forcément la loi du plus grand nombre. Il existe une dimension qualitative dans le projet démocratique. Ce n’est pas seulement le nombre de votes qui compte, mais la qualité des débats, la qualité des méthodes de représentation, la qualité des équilibres entre les instances décisionnelles et les agences de contrôles, etc. Bref, tout ce qui manifeste une intelligence politique collective. Bien entendu, la France n’est que très peu démocratique. La Suisse un tout petit peu plus. Mais ce ne sont là que des ébauches. L’humanité aussi est une ébauche et c’est pourquoi les transhumanistes sont de sinistres clowns : ils ne sont pas encore le vingtième d’un être humain, ils ne savent pas ce qu’est l’humanité et ils voudraient déjà la dépasser. 


    • medialter medialter 29 avril 2021 12:50

      @micnet
      Excellente vision d’une aristocratie citoyenne à construire, réduite et ayant fait les preuves de son niveau d’instruction, seule habilitée à prendre les décisions politiques, en lieu et place de cette farce qu’on nomme démocratie représentative (DM qui promeut un nivellement par le bas). Totalement contre-chouardien, si j’ai bien compris. Si c’est ça, j’adhère à 100%, ça rejoint l’oeuvre d’Evola, ce qui suppose qu’on y adjoingne la notion de sacré (sans psychanalyse, hein, cette récupération sociale qui n’est rien d’autre qu’un formatage supplémentaire de l’esprit). Peu importe ensuite que ce sacré soit d’ordre religieux (tant que ce n’est pas du religieux exotérique), métaphysique ou panthéiste, l’idée étant que la Nature humaine est incomplète et doit achever son évolution avec sa composante fondamentale non-matricielle. Ce genre d’extrême-droitisme, je signe les yeux fermé smiley


    • micnet micnet 29 avril 2021 16:08

      @medialter

      Et ben...je dois reconnaître que tu viens de faire un excellent résumé de mon commentaire, bravo ! (Serait-ce la « micnetisation » des esprits ? Je m’inquiète smiley). Cela dit tu me surprends un peu, j’avais cru comprendre (peut-être a tort ?) que tu ne croyais pas du tout à la politique et encore moins à un régime quel qu’il soit ? Sinon d’accord également sur l’importance du Sacré (je connais bien moins Evola que Guenon mais globalement l’idée est similaire dans ce cas précis)


    • medialter medialter 29 avril 2021 18:17

      @micnet
      "j’avais cru comprendre (peut-être a tort ?) que tu ne croyais pas du tout à la politique"
      *
      Non, j’y crois pas, tu avais bien compris. J’ai toujours dit que le premier ennemi à abattre, c’était le républicanisme, surtout son "esprit" fondateur. J’en suis même à considérer l’ancien régime, même s’il était lui aussi dégénéré, comme bien plus proche de "l’esprit traditionnel" que le système républicain, en raison de la survivance du système tripartiste, dont les fondements se retrouvent dans la littérature initiatique du XII°, qui donne encore la part belle au sacré. C’est la raison pour laquelle, dans le matérialisme dégénéré républicain, il n’existe d’autres voies que l’individuelle, comme le rapporte très bien Evola. Ceci étant, je n’exclus pas que dans les abysses où nous nous dirigeons, la situation devienne tellement invivable qu’il en sorte un groupement qui fasse, idéologiquement parlant, tabula rasa du système actuelle pour se pencher sérieusement sur le fondamental du sacré. Mais ne rêvons pas, d’une part il faudra déjà dégager ceux qui se présentent déjà comme tels (comme les maçons, milieu que je connais bien, qui sont parmi les pires fossoyeurs actuels), ensuite cela prendra des siècles et là je te rejoins, il faut que l’humain bouffe sa merde jusqu’à plus soif  ce qui n’empêche pas d’écrire déjà les prémisses. Il n’y a d’ailleurs pas grand chose à écrire, encore moins à innover, les anciens avaient déjà tout dit, il faut juste remettre en forme dans une expression qui colle mieux à l’époque


    • micnet micnet 30 avril 2021 15:15

      @medialter

      Merci pour ces précisions, je réfléchis à un prochain article sur ce sujet. Pas sûr que ça attire grand monde mais comme je ne recherche pas l’approbation de la « masse », je pense quand même me lancer ;)


  • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 29 avril 2021 08:03

    Heureusement, La Science est là pour nous remettre dans le droit chemin. Heu, mais peut-être pas dans la bonne direction... 

    https://www.lemonde.fr/sciences/article/2021/04/15/de-premiers-embryons-chimeriques-homme-singe-ont-ete-crees_6076911_1650684.html


Réagir