mardi 19 mars - par Zatara

Aveuglements, religions, guerres, civilisations - Jean-François Colosimo

Conférence de l'École de guerre Paris.

Jean-François Colosimo est un historien, théologien, éditeur, documentariste et essayiste français.

Spécialiste du christianisme et de l’orthodoxie (il est lui-même chrétien orthodoxe), il enseigne depuis 1990 l'histoire de la philosophie et de la théologie byzantine à l’Institut Saint-Serge. Il est membre du comité d'orientation scientifique de l’Institut européen en sciences des religions et a été correspondant scientifique de la Fondation pour l'innovation politique.

 



41 réactions


  • Étirév 19 mars 10:12

    Je me permets deux éclaircissements à propos de la conférence intéressante de M. Colosimo.

    La première c’est de comprendre de quelle Religion on nous parle.

    En effet, en remontant dans le passé pour chercher l’origine de la Religion primitive, nous découvrons qu’elle était basée sur les lois de la Nature, qu’elle était naturelle. Aussi, celle-ci diffère des religions modernes qui, toutes, sont basées sur la violation de la Nature, qui sont surnaturelles.

    L’évolution religieuse a donc eu deux grandes phases bien tranchées : la Religion naturelle, faites par la Femme, et les Religions surnaturellesimposées par l’homme.

    Le second point concerne ce qu’on appelle les « Lumières ». Si vous prenez un peu de temps pour voir qui était à l’origine de ces Lumières, vous ne verrez que des noms d’hommes.

    Il est donc important de rappeler aux historiens et historiennes de bonne foi, conditionné(e)s malgré eux/elles à ne voir qu’une version de l’histoire, et à la propager de génération en génération, que Le grand mouvement philosophique qui au XVIIIème siècle, qui a remis tous les problèmes de la Nature en discussion a été, tout entier, fait par des femmes.

    C’est, de tout temps, l’esprit de la femme qui a guidé le monde. Quand la femme pense et agit, le monde marche ; quand elle tombe dans l’apathie intellectuelle, quand elle se laisse réduire en esclavage et abdique son pouvoir, le monde tombe dans l’obscurité.

    Tous les grands mouvements de l’esprit sont dus à l’initiative féminine. La femme donne l’impulsion, l’homme la suit.

    La marquise de Lambert, Mme de Tencin, Mme Geoffrin, inspirent Fontenelle et son école. La marquise du Deffand, la baronne de Staal, surtout la marquise du Châtelet, influencent l’esprit de Voltaire. Mlle de Lespinasse fait d’Alembert. Mme d’Épinay, la comtesse d’Houdetot font Rousseau. Mme d’Épinay, cette petite femme que Voltaire appelait « un aigle dans une cage de gaze », fait aussi Grimm.

    C’est ce grand réveil de la pensée féminine, se dégageant subitement des entraves du Christianisme, qui prépare la Révolution. Mais cette première révolte de l’esprit de la femme en face des erreurs du vieux monde n’est pas bien comprise par l’homme, elle est défigurée, mal interprétée, mal rendue, elle est traduite en idées masculines.

    La femme esclave demandait son affranchissement : l’homme traduit ce cri de révolte par la demande des droits de l’homme. La femme veut l’affranchissement des entraves mises à la liberté des fonctions de son sexe : l’homme traduit cette aspiration par un nouveau déchaînement dans ses vices à lui et ne continue pas moins à opprimer la femme dans sa sexualité ; ce déchaînement de l’homme amène même une recrudescence de jalousie sexuelle.

    Tout ce que la femme demande pour elle, l’homme, dans la traduction qu’il fait des idées de la femme, le demande pour lui.

    C’est ainsi que la Révolution préparée par lafemme pour être l’avènement de la justice ne fut que l’avènement d’un système bâtard qui vint détruire l’ancien régime, mais ne le remplaça pas par ce que la femme avait rêvé.


    • Hieronymus Hieronymus 19 mars 10:19

      @Étirév
      on vit vraiment une époque féministe
      quand on résume votre pensée, la femme c’est le bien, l’homme c’est le mal
      j’exagère à peine, il suffit de vous lire
      ça fait sourire comme discours mais ne provoque pas plus de réaction
      imaginons l’inverse, un internaute masculin qui explique et narre à longueur de posts que l’homme c’est le bien, la femme c’est le mal
      ça risquerait de pas être très cool smiley


    • Zatara Zatara 19 mars 10:40

      @Étirév
      ....réduite le monde à une opposition homme/femme...

      C’est typiquement le discours de ce qui se fait passer pour du féminisme aujourd’hui et qui n’est qu’une misandrie hystérique qui se garde bien d’évoquer l’Islam comme "soumetteur" psychique de femme. Et à défaut de faire la part des choses de manière claire et assumée, ça cache en réalité une attaque spécifique contre le mâle hétéro blanc de plus de 50 ans... C’est une stratégie qui est aujourd’hui promulgué merdiatiquement et politiquement par des types comme Soros pour encore plus d’atomisation, d’explosion des mœurs traditionnels familiales occidentales...

      Votre post, au delà de votre propagande, n’a strictement aucun intérêt dans le cadre de cette conférence.


    • Étirév 19 mars 10:54

      @Hieronymus

      Une fois n’est pas coutume, aussi je vous réponds.

      Je suis sincèrement désolé que vous envisagiez la question sous cet aspect égalitaire qui n’a aucun sens, et non sous celui de la Vérité.

      « Dame » Nature nous a conçu ainsi, nous n’y pouvons rien.

      Mes éternels « plaidoyers » en faveur de la femme sont une manière de ne pas oublier que ce que les religions appelaient ses sept douleurs, ce sont les sept péchés capitaux de l’homme, les sept faiblesses dans lesquelles il tombe tous les jours.

      Mais, paradoxalement, elle a encore le beau rôle ; seulement elle ne le sait pas, elle ne voit que ses misères et n’aperçoit pas celles des hommes, elle ne sait pas que si elle est victime de l’injustice sociale, l’homme est victime d’une injustice de la Nature, condition bien plus cruelle puisqu’il ne peut y échapper ; en naissant il apporte avec lui un élément de souffrance qui pèsera sur toute son existence, et si quelques-uns s’étourdissent dans une amère gaîté, combien d’autres dissimulent mal leur malaise derrière le triste sourire que la vue de la femme fait naître sur leurs lèvres !

      Victor Hugo, qui comprenait bien la nature, a dît très justement : « Ceux qui vivent ce sont ceux qui luttent. »

      Cordialement.


    • Hieronymus Hieronymus 19 mars 14:40

      @Étirév
      que vous envisagiez la question ... sous celui de la Vérité
      Pilate dit à Jésus : Qu’est ce que la Vérité ? (Jean 18:38)


    • Zatara Zatara 19 mars 15:12

      @Hieronymus
       smiley normalement, la réponse type après ça, c’est "’spèce de pro-patriarcat"... p.tain, le degré de connerie dans la fabrication de cette guerre des sexes est fabuleux... un étaux à paire de c.uilles avec la condition de la femme au centre, entre la voilée islamique hystérique et la femme misandre hystérique. C’est fabuleux.


    • Hieronymus Hieronymus 19 mars 18:30

      @Zatara
      t’avais mis en "modo" une vidéo d’une professeure et auteure sur la thématique de l’agression verbale, retirée depuis ?
      ça me paraissait un débat potentiellement intéressant smiley
      enfin à toi de voir..


    • Zatara Zatara 19 mars 19:59

      @Hieronymus
      oui, je l’ai retiré... je m’étais même fendu d’un pseudo article pour le coup.

      Mais la vidéo est tellement ridicule dans le délire bisounours (la prof totalement déconnecté) que ça a finalement eu raison de mon envie d’exposer ce qui est en faite de l’ordre de banalité... J’ai enregistré "l’article", je le collerais au pire comme un post sur un sujet équivalent, mais dont la vidéo ne sera pas à ce point un cliché de la connerie hors sol ambiante....


    • Hieronymus Hieronymus 19 mars 22:59

      @Zatara
      la fabrication de cette guerre des sexes est fabuleux... entre la voilée islamique hystérique et la femme misandre hystérique


      ce serait un bon sujet, pourquoi la femme musulmane défend elle le voile, accepte-t-elle d’être soumise à un homme violent et primitif quand la femme européenne est en permanence en révolte contre un mari délicat et pacifique ?


    • Zatara Zatara 19 mars 23:07

      @Hieronymus

      la phrase que tu as prise (dans ton post) n’a strictement aucun rapport avec l’article...

      L’article devait être basé sur cette vidéo
      https://www.youtube.com/watch?v=ZTYnqK6Z-4o


    • Zatara Zatara 19 mars 23:23

      @Hieronymus
      ceci dit....oui.....cet axe basé exclusivement sur une bataille sociétale sur la condition de la femme en France peut être bigrement intéressant...
      Non pas sur la question de son interêt dans une lecture primaire de la chose.. non... mais parce qu’il s’agirait en réalité d’un cadre promulgué d’expression qui permettrait de centraliser tous les autres clivages (eux bien plus prégnants)... Une féminisation de toute la question sociale et sociétale en France en somme... Mais quelqu’un comme Philippe de Vulpillières est bien plus intéressant et marrant en prime, pour le coup....


    • Hieronymus Hieronymus 20 mars 00:44

      @Zatara
      ça pourrait être fun comme sujet
      le fonctionnement féminin n’est pas du tout ce qu’on nous explique généralement, ça n’a rien à voir avec la vertu ni avec l’altruisme, la femme recherche la force et la dureté chez un homme, comme l’homme européen s’est considérablement affadi et ramolli elle n’aura de cesse de chercher à l’enfoncer encore davantage quand dans le même temps, elle fera montre d’une grande "ouverture" envers les exotiques
      bon, ça n’a plus gd chose à voir avec Colosimo, on diverge..


    • Zatara Zatara 20 mars 01:45

      @Hieronymus
      ce dont je parle dans ce dernier post n’a rien à voir avec le comportement féminin en soit, ni des individus politiques féminin. C’est l’appréhension poupoulaire de la femme qui se joue, depuis un creuset qui oppose 2 formes de conception politique et religieuse, et dont les règles et le combat se veut, pour la forme, féminin.

      Ce n’est pas un hasard si on met le paquet sur le voile d’une part, et sur le néo féminisme d’autre part. ça peut paraitre totalement anecdotique mais ça ne l’est pas. C’est même une logique de confrontation qui ne dit pas son nom.

      En d’autre terme, c’est l’utilisation d’un plateau de jeu, utilisant les arcanes habituelles politiques (assos, merdias, films, musique), dont le but est

      la primauté sur la légitimité d’un féminisme du futur. Dit comme cela, ça peut paraitre débile, et ça l’est d’ailleurs lorsque l’on regarde cela au premier degré. Par contre, ça a un impact très important de par le jeu politique qui se joue en coulisse, de par les vrais pouvoirs politique, économique, financier, religieux etc sur le type de société dans le futur.

      Une autre façon de le voir est d’estimer que si tous les clivages s’affrontaient directement, sans le moindre artifice, les tensions seraient alors bien plus visible, et les adhésions partisanes beaucoup plus franches. On verrait de vrais clivages religieux par exemple.... C’est une méthode douce pour un jeu foutrement pervers en réalité.


    • Zatara Zatara 20 mars 01:47

      @Hieronymus
      Mais on est plus dans le sujet du tout là smiley


    • Belenos Belenos 20 mars 02:52

      @Hieronymus
      "pourquoi la femme musulmane défend elle le voile, accepte-t-elle d’être soumise à un homme violent et primitif "

      Pas sûr que cet énoncé soit juste d’une manière générale. En Iran retirer son voile est subversif, en France afficher son voile est subversif. 


    • Hieronymus Hieronymus 20 mars 09:58

      @Belenos
      c’est parce que les Mollahs, ils sont devenus un peu ramollos, 1979 ça fait un bail, alors du coup les meufs, elles se lâchent smiley
      https://goo.gl/images/iU7mBS
      vrai leader charismatique version muzz du grand inquisiteur
      https://goo.gl/images/YSZ144
      leader ramolli de 2nde génération, on dirait le père Noël
       smiley


  • gaijin gaijin 19 mars 11:25

    plutôt pas mal avec des choses comme " la religion est l’inconscient du politique "

    mais je trouve curieux de glisser sur le rôle des occidentaux dans l’ ascension de l’islamisme radical .....

    y aurait t’il eut une révolution islamique en iran si français , ricains et anglais ne s’étaient pas tiré la bourre pour prendre le contrôle d’un pays en voie de démocratisation ....

    y aurait il eut le développement des talibans si on n’avait pas recruté partout des islamistes pour participer a la guerre en Afghanistan ? 

    y aurait il eut daesh sans le merdier qu’on a semé en lybie a armer les " bons " islamistes ( ceux qui luttaient contre l’abominable bashar .....)

    un prolongement de cette question étant de savoir jusqu’à quel point les américains avec leur projet de remodellement du moyen orient ne se sont pas fait rouler dans la farine par les salafistes ....

    y aurait il eut une telle montée de l’islam radical en france si nos politiques ne léchaient pas les bottes des saoudiens ?

     ??????

    ou bien ?


  • PumTchak PumTchak 19 mars 12:11

    C’est long... J’ai abandonnée à 1h10.

    Il n’a pas centré son sujet et ça part dans tous les sens. Du coup, ça me frustre car je n’apprends rien, ou, à l’inverse, ce que constate gaïjin, comme il n’embrasse pas tous les aspects du vaste sujet de la religion en géopolitique cela laisse une impression de partialité.

    Je préfère sa fille, Anastasia, qui pose une problématique et n’a pas peur de son ombre quand elle parle. Avec elle il y a du grain à moudre.

    https://www.youtube.com/watch?v=Ioaxe5yRMIc

    Ou alors, pour ceux qui ont du temps, à ce même endroit, la conférence de Fabrice Hadjadj : les raisons (ou pas) pour un soldat d’aller faire la guerre. C’est lumineux, original et avec un humour pince-sans- rire corrosif.

    https://www.youtube.com/watch?v=SWPBwbEu8lI


    • Zatara Zatara 19 mars 12:35

      @PumTchak
      Il n’a pas centré son sujet et ça part dans tous les sens.

      Personnellement, je n’ai pas eu cette impression... Une autre version sous forme de question réponse si jamais ça peut te donner plus de "liant" :
      https://www.youtube.com/watch?v=QDwT8ETBfhQ


    • Hieronymus Hieronymus 19 mars 12:37

      @PumTchak
      ah, Anastasia smiley
      https://goo.gl/images/g9c99e
      elle serait peut être plus sexy sans ces lunettes, enfin à voir..


    • PumTchak PumTchak 19 mars 13:25

      @Zatara

      Pas trop le temps, je reviendrai ici si j’ai visionné.


    • PumTchak PumTchak 19 mars 13:27

      @Hieronymus

      Oui, hein...
      Tout de suite on se sent stimulé par ses propos.


    • V_Parlier V_Parlier 19 mars 21:59

      @PumTchak
      En fait ça commence assez bien jusqu’à 10:20 et ensuite on se demande où il veut en venir... Ou plutôt j’ai peur de subodorer où il veut en venir, l’air de rien. En mission pour Bartholomée de Constantinople auprès des militaires français ?


    • Zatara Zatara 19 mars 22:05

      @V_Parlier
      En mission pour Bartholomée de Constantinople auprès des militaires français ?

      tout à la fin, à la 55 ème, question du public... d’ailleurs si tu pouvais donner ton avis au passage


    • Hieronymus Hieronymus 19 mars 22:47

      @V_Parlier
      oui il est assez curieux comme bonhomme, sur l’importance du Chiisme comme contrepoids au Sunnisme il est très pertinent par contre sur l’église Ukrainienne, bah là, on dirait un invité de France culture
      en gros il voit pas la manip des Ricains (avec Por-chenko comme homme de paille) pour ruiner l’influence de l’église orthodoxe du patriarcat de Moscou et provoquer une césure irrémédiable entre Ukrainiens et grands Russes, il n’est pas au courant de la violence des milices séparatistes contre les prêtres orthodoxes, sur ce sujet il est vraiment barré à l’Ouest


    • Zatara Zatara 19 mars 23:37

      @Hieronymus
      Ok, vu les commentaires, je comprends mieux..

      Ce Colosimo n’est pas un spécialiste de la géopolitique... Il ne s’agit pas ici d’évaluer les rapports de forces, ni même de poser un jugement de valeur sur les cultures ou les idéologies en tant que telles. Cette conférence est en lien directe avec son bouquin. Sa thèse conciste à montrer que les strctures de pouvoirs n’ont en réalité jamais arrété d’utiliser les symboles de transcendance, et les références à Dieu, que cela soit fait de manière directe (régime religieux), ou de manière détourné (régime non religieux). Il ne s’agit donc pas de révéler les causes des conflits ou des rapports de force, ni de prendre partie, il s’agit de montrer qu’elles sont les points communs qui lui permettent d’avancer cela, il s’agit de montrer en quoi certains régimes, presque opposé sur le papier, sont en réalité très proche idéologiquement, il s’agit de démontrer tout ce côté théologique n’a jamais disparu, même sous les oripeaux des régimes dit laïques (ce que medilater lui reproche de ne pas faire alors que c’est justement le cœur de sa thèse).


  • medialter medialter 19 mars 14:23

    Conférence de merde d’un spécialiste certes tres cultivé, mais qui s’écoute parler en de telles embrouilles qu’il finit par énoncer des contre-vérités complètement partisanes. Ce brave homme commence par voir de la religion dans tout ce qui bouge, l’athéisme, le laïcisme, les sports de masse, à ce compte là l’invité du dîner de cons pourrait considérer sa passion des boomerang comme une religion, ainsi que le mère Denis dans ses hymnes au lavoir

    *

    Tout ça pour dire que le religieux est l’inconscient du politique. Et si la religion était, beaucoup plus simplement, le conscient du politique ? Comme par exemple les guerres permanentes pour le retour du Grand Israël ? Ou encore la guerre contre l’axe du mal par le Grand Bush après avoir entendu Dieu lui parler. Et la conclusion, magistrale, qui a flingué mon repas parce que j’en ai avalé de travers : "On ne fait pas la guerre pour qu’elle soit perpétuelle" smiley smiley smiley Y a pas un collégien dans la salle pour expliquer à ce "spécialiste" qu’il existe sur cette foutue planète 2 lobbies qui sont les plus puissants au monde, qui s’affrontent par conflits par procuration interposés, et qui s’appellent les militaro-industriels, et qui justement s’appliquent à perpétualiser les conflits ? Donc soit le mec est un noob étalon, soit il est d’une telle mauvaise fois qu’il en devient puant. Bref, rien d’autre qu’un modèle de branlette creuse et partisane, tu m’étonnes qu’il soit invité par l’école de guerre


    • Zatara Zatara 19 mars 14:46

      @medilater
      ....qu’il finit par énoncer des contre-vérités complètement partisanes
      où et quand ? cite-les...
      Ce brave homme commence par voir de la religion dans tout ce qui bouge, l’athéisme, le laïcisme, les sports de masse
      Non, il ne voit pas la "religion"... il voit une forme de liturgie autant dans une structure religieuse que dans des structures déclarées non-religieuse...Il voit une cybernétique, au delà du type politique du pouvoir (et surtout lorsque celui ci se défend d’être religieux), qui surf sur les mêmes symboles... Encore une preuve de ton incapacité à saisir de la nuance....
      Tout ça pour dire que le religieux est l’inconscient du politique.
      Non, c’est juste une des conclusions dans le cadre spécifique des états dit laïques....
      Y a pas un collégien dans la salle pour expliquer à ce "spécialiste" qu’il existe sur cette foutue planète 2 lobbies qui sont les plus puissants au monde, qui s’affrontent par conflits par procuration interposés, et qui s’appellent les militaro-industriels, et qui justement s’appliquent à perpétualiser les conflits ?
      pas sur le plan politique... et c’est tellement évident qu’on se demande finalement qui ici essentialise par le biais religieux ....
      tu m’étonnes qu’il soit invité par l’école de guerre
      ça n’a strictement aucune importance par qui il est invité.... tu tartines, t’étires, tu dilates mon lapin smiley


    • medialter medialter 19 mars 19:07

      @Zatara
      "cite-les"
      *
      C’est dans mon post. A commencer par le religieux dans l’inconscient politique. Contre-vérité manifeste, puisque c’est parfaitement conscient. Bon, je vas pas recommencer, Bush, et si tu veux que je te la tienne, j’ajouterais les évangélistes
      *
      "Non, il ne voit pas la "religion"."
      *
      Ben quand même un peu, puisqu’il s’évertue à démontrer la continuité historique du fait religieux. C’est bien le fil directeur, ou alors on n’a pas vu la même conférence smiley smiley
      *
      "pas sur le plan politique"
      *
      Ha non ? Alors qu’il parle justement de l’inconscient politique ? Bref, on s’engage dans un dialogue de sourds, tu kifes à donf parce qu’il entre dans ton petit logiciel de casseurs de muzz, alors que tu sais comme moi que le fait religieux, non pas au sens des structures non religieuses, mais au sens traditionnel du terme, est parfaitement lisible comme déclencheur politique puis stratégique, tant en occident qu’au moyen-orient, et ce de manière totalement consciente. La différence, c’est que le muzz est direct dans sa structure religieuse archaïque, alors que le judéo-scatho se planque derrière des formules politico-présentables pour éviter d’invoquer Jéhovah comme fondateur originel du Bien et premier moteur des desiderata occidentaux
      *
      "ça n’a strictement aucune importance par qui il est invité"
      *
      T’en es encore à croire que ceux qui sont invités par Hanouna peuvent présenter autre chose que de l’Hanounisme (et de l’onanisme) ? T’as encore du lait derrière les oreilles, mon petit gamin, je te laisse fumer avec ta cocote primaire de choc des civilisations


    • Zatara Zatara 19 mars 19:51

      @medilater
      En fait, la seule chose que tu prouves ici, c’est que tu n’as strictement rien compris... vraiment... à croire que tu ne l’as même pas vu...

      1/ aucun intérêt d’épilogué avec toi si tu n’es pas capable de comprendre le message, ou à défaut, d’indiquer le passage exacte de ce que tu crois avoir compris.

      2/En plus de ne pas le comprendre, tu n’as pas su lire correctement mon post.
      Tout ce que tu dis sur les US est évoqué. Colosimo parle d’un pays qui est une exception en ce sens ou il a littéralement phagocyté sa religion des origines pour en faire un culte dédié à la nation. Il parle d’une religion civile avec tous les exemples de la présence du Dieu américain, et de l’exceptionnalisme de sa destinée... Il parle énormément des EUA et tu es foutu de dire la même chose que lui en lui reprochant de ne pas l’abordé....

      en faite, laisse tomber, même plus envie d’écrire, c’est juste inutile d’enchainer vu ton niveau de compréhension et de mauvaise foi. A fond la dilatation, en brassant de l’air.

      TIens, manges toi en un bon quart d’heure de celle ci et reviens quand tes neurones auront digéré :
      https://www.youtube.com/watch?v=QDwT8ETBfhQ&feature=youtu.be&t=1625


    • Zatara Zatara 19 mars 20:09

      @medialter
      Bref, on s’engage dans un dialogue de sourds, tu kifes à donf parce qu’il entre dans ton petit logiciel de casseurs de muzz

      voilà, j’en casse 2 tous les matins même. Quel puissante intelligence dans ta capacité à réduire les choses aussi bêtement qu’un rapport purement religieux. Mon problème, et je l’ai toujours dis est d’ordre culturel. Je ne m’interesse absolument pas dans la vision religieuse des évènements. Du reste, j’ai toujours dis que les religions n’avaient été et sont que des instruments de cybernétique. En fait, t’es juste un demeuré mon bon Medilate... aucun intérêt d’échanger à ce niveau là. ça doit être ce petit côté antifa qui se dilate dés que l’Islam pointe le bout de son nez....


    • Zatara Zatara 19 mars 20:13

      @medilater
      La différence, c’est que le muzz est direct dans sa structure religieuse archaïque, alors que le judéo-scatho se planque derrière des formules politico-présentables pour éviter d’invoquer Jéhovah comme fondateur originel du Bien et premier moteur des desiderata occidentaux
      Voilà, ma grosse bonne dilatation préféré d’ago vient de pondre son antédiluvienne version : le muzz, lui, au moins, ne serait pas un hypocrite..... smiley aaaah p.tain... t’es un bon toi smiley et la marmotte, elle met le voile dans le papier alu smiley


    • medialter medialter 20 mars 12:55

      @Zatara
      Zatouille, toi mon petit républicain préféré, en extase devant ce conférencier à comptines, invité par les Conchitas de l’Otan pour passer la vaseline militaire avec cette farce de choc des civilisations, tu devrais arrêter de venir systématiquement trépigner du pied derrière mes coms qui ne te sont pas adressés directement, ça te donne ce petit air de complexé qui attend son heure pour venir régler ses petites fixations ad hominen smiley Respire un grand coup, ce fil donne l’impression que tu défends ce blaireau comme si ta vie en dépendait, c’est pas si grave de publier une vidéo de merde smiley


    • Zatara Zatara 20 mars 13:05

      @medilate
      gonfle, gonfle ma grosse baudruche smiley Quand on est pas foutu de pondre une critique sur le fond, de s’en tenir à l’écume pour mieux répandre sa connerie métaphysique monomaniaque prétentieuse, le tout en se basant sur 3 passages de 30 sec, c’est bien normal que tu en sois réduit à de l’hominem sur ma personne, ou sur l’auteur de cette conférence (quand ce n’est pas aussi ceux qui l’ont permis)... Mais je crois surtout qu’à force de se dilater, on devient aussi transparent qu’inutile.


    • Zatara Zatara 20 mars 13:07

      @medialter

      "le tout en se basant sur 3 passages de 30 sec"

      car c’est clairement tout ce que tu en as vu, petit frippon.

      Enfin j’espère.... parce que ça sent la déficience cognitive sinon...


    • Zatara Zatara 20 mars 13:34

      @medilate
      le plus marrant, c’est quand même de croire que j’en ferais une question personnelle. Ma fierté pour une vidéo sur ago smiley P.tain, le degré de connerie qu’il faut pour croire que je mets autant de fierté à poster une vidéo, fut-elle mauvaise... Le problème n’est pas de dire que c’est une mauvaise vidéo, le problème est de dire en quoi cette une mauvaise vidéo. Le reste n’a strictement aucune importance d emon point de vue. Que tu t’en tiennes à une critique aussi vide que celle que tu as pondu, puisqu’en réalité, elle rejoint (depuis les 3 passages que tu en as vu, hein) ce qui y est dit, démontre toute la sottise de ta boursouflure.


    • medialter medialter 20 mars 15:01

      @Zatara
      MDR smiley Réponse instantanée du mec à l’affut et en poste derrière son écran, et 3 coms d’affilé fruits de 30 mn de réflexion smiley Le péquenaud planqué derrière sa fenêtre avec son calibre qui attend que le garnement pénètre dans son champ. Te fais pas de mal, mon teigneux, c’est qu’un jeu smiley


    • Zatara Zatara 20 mars 15:10

      @medialter
      et oui bichette, je travail derrière mon pc figure toi.. Quand j’ai le temps, j’ai le temps.
      Autre chose de prodigieusement intéressant à dire ? Une autre question sur el grande Zatara ? Je suis sûr que c’est d’un intérêt brulant pour le lecteur. Et encore merci d’étaler une telle érudition, une telle qualité dans le questionnement, c’est un régal smiley


    • Zatara Zatara 20 mars 15:13

      @medialter
      c’est qu’un jeu
      Absolument....Lire tes conneries et tes affabulations est certainement le meilleur jeu auquel j’ai joué de toute ma vie. D’un immense intérêt intellectuel aussi...


  • PumTchak PumTchak 20 mars 07:17

    Il y a plusieurs questions qui m’auraient bien intéressées.

     .

    Une religion n’a pas les mêmes effets sur un individu et sur une communauté : ces effets peuvent même être dichotomiques.

    Individuellement elle fournit un kit explicatif au sens de la vie et des choses et une structure morale. Elle fournit une raison d’exister aux individus qui en auraient besoin et un prêt à penser pour faire le bien , facilitant le fonctionnement d’une société.

    Collectivement, elle peut devenir coercitive : en écrasant la liberté de pensée et de spiritualité des adeptes et en repoussant ceux qui ne le sont pas ou ont adopté d’autres croyances. Son hubris peut être aussi une arme idéologique comme politique d’agression, ou prédation.

    Est-ce possible de croire individuellement sans avoir l’effet de rejeter l’autre collectivement ?

    .

    Colosimo fait un tour des religions dans le monde, avec l’Inde, l’Afrique noire, puis il laisse tomber. C’est dommage car on constate vite une différence entre les religions monothéistes et celles qui ne le sont pas (taôisme, bouddhisme, indouisme, animisme/kémalisme, chamanisme, etc…). Il n’en fait rien de cet inventaire, pourtant on remarque vite que les religions monothéistes sont politiquement et géopolitiquement bien plus agressives, et il y revient indirectement plus loin en évoquant un parallèle avec les idéologies totalitaires. Le monothéisme n’est-il pas justement de nature totalitaire ? Le carcan psychique n’est-il pas l’absolutisme, ou bien le réductionnisme à l’obsession de la cause unique en toute chose ? Les autres religions ne sont-elles pas au contraire agrégatives, plus sensibles aux lois de l’équilibre que de celles de la puissance ?

     .

    De plus, ces religions monothéistes sont enchâssées les unes dans les autres, avec une première, celle de la loi pour pérenniser un groupe nomade, une deuxième, celle de la croyance, pour convertir les nations, une troisième, celle de la voie pour imiter la vie d’un prophète. Il n’y aurait pas un théologien pour faire comprendre la nature infernale des rapports millénaires entre ces trois faux frères qui ont des effets destructeurs et métalliques sur la planète ?

    .

    Enfin, il parle de "retour du religieux", sans indiquer à quelle échelle il évoque le phénomène. En France, il n’y a pas de retour au religieux, mais implémentation externe.

    Après la révolution de 1789 qui a mis fin aux frois castes, le catholicisme a été sécularisé, puis éventé par un anticléricalisme parfois féroce persistant encore avec les Hara Kiri /Charlie Hebdo (esprit voltairien, gaulois, irrespectueux). La religion devenant un substrat culturel.

    La spiritualité libérée de la transcendance monothéiste a évolué, en partie, vers l’immanence : la tendance "océanique" avec les explorations new age, ou du bouddhisme, ou la tendance naturaliste, avec des marqueurs comme Rabbhi ou Casasnovas, ou encore le réveil des mythologies, des traditions anciennes.

    C’est maintenant l’islam, la nouvelle religion, encore peu décryptables, et qu’on ne sait comment rendre compatible avec la société, qui s’est imposé par l’interdit du blasphème, en commençant par celui contre Salman Rushdie, alors que ce genre d’interdit avait complètement disparu du pays qui n’en avait connu qu’un intermède, l’Inquisition. Et puis le pur et l’impur, incompréhensible au système de pensée culturel français.

    L’affaiblissement culturel du pays prête maintenant le flanc aux autres prédations : le messianisme protestant américain fabriquant des incarnations du mal, ou le contrôle mental d’un peuple de producteurs par la religion du peuple juif, d’origine nomade.


Réagir