lundi 14 mars - par alanhorus

Alstom, la France à vendre

Le 10 février 2022, Emmanuel Macron annonce le rachat par EDF (dont l’Etat est actionnaire à 84%) des turbines “Arabelle”, dont il avait lui-même signé l’accord de vente aux Américains de General Electric sept ans plus tôt. Pourquoi ce rétropédalage ? Entre abandon de souveraineté industrielle, gâchis d’argent public, casse sociale et conflits d’intérêt… Enquête sur un scandale d'Etat devenu l’un des talons d’Achille d’Emmanuel Macron. ? Réalisation : Lucile Berland

 

Publicité

Vidéo de la chaîne Off Investigation

Une technique de destruction et de chantage d'une entreprise française par l’Amérique et sa FCPA : loi sur les pratiques de corruption à l'étranger.

C'est une loi fédérale américaine de 1977

https://portail-ie.fr/analysis/2946/comment-les-entreprises-francaises-se-protegent-elles-face-aux-armes-legislatives-americaines

https://www.optionfinance.fr/actualites/sept-entreprises-francaises-sur-la-liste-fcpa.html

 

Ces pratiques destructives et prédatrices sont-elles bien légales ? En toute logique la question à poser est : en quoi l’Amérique est-elle légitime à faire appliquer des lois de son pays sur d'autres pays sans qu'une tierce partie indépendante puisse en juger ?

Selon moi l'histoire d'Alstom est emblématique et devrait donner des idées pour des procès contre ces pratiques déloyales d'un pays, qui par ailleurs ne laisserait pas faire de telles choses sur son territoire.

 



2 réactions


Réagir