pierrot19 22 janvier 09:52

@arthes
Sauf que le sens du terme « race » ne se limite pas au seul concept désigné ainsi dans le jargon de cette branche particulière de la science qu’est la taxinomie (d’ailleurs, le mot « racisme » qui en découle ne se limite pas non plus à cette seule acceptation).

Dans le langage courant (celui de l’Académie Française) il désigne aussi (et entre autres choses) le type de rapprochements et de distinctions que vous rappelez.

Or, ne plus voir dans des mots qu’une seule signification à l’exclusion de tout autre constitue un énorme obstacle à la communication et à la pensée. (Par exemple, imaginez un monde où le mot « cheval » ne serait plus utilisé que pour exprimer la puissance du moteur sous le capot d’une voiture : on ne pourrait plus dire ni même concevoir simplement que des chevaux gambadent dans un pré.)

Quand cette forme d’illettrisme est provoquée, on a affaire au syndrome de la novlangue du roman 1984 de George Orwell, dans lequel il décrit une simplification lexicale et syntaxique destinée à empêcher la formulation et l’élaboration d’idées susceptibles de menacer le régime totalitaire qui sévit. Malheureusement, on n’a plus affaire à une fiction.

De plus, quitte à amputer le dictionnaire pour des raisons idéologiques, il est assez bizarre que ceux qui cherchent à le faire ne souhaitent conserver que le sens taxinomique du terme « race », c’est-à-dire justement celui qui a servi de faux prétexte scientifique au massacre de millions d’êtres humains et provoqué les traumatismes qu’on connaît.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe