Jean Keim Jean Keim 20 janvier 21:52

J’aime l’idée que nous puissions partager le travail et ce qu’il produit, personne sans boulot, pas de chômeurs que des salariés, en clair c’est la fin de tous les problèmes liés à la pauvreté, ah ! naturellement pas de parasites non plus, donc pas de fainéants, sans pour autant exclure les personnes appuyant un handicap, la solidarité c’est la collaboration, l’entraide et le partage.

Il est possible que le temps de la lutte soit arrivé, si nous revendiquons contre les dispositions du gouvernement au sujet des retraites, du chômage, de la santé, des salaires, de la vie chère, ..., Sans remettre en cause notre modèle de société, cela signifie que nous acceptons le monde tel qu’il est, et que simplement nous demandons des réajustements.

Chaque fois qu’un gouvernement en place lâche du lest, ce n’est pas par bienveillance, ce mot n’est pas dans son vocabulaire, mais simplement pour gagner du temps, d’une façon ou d’une autre il récupérera avec bénéfice les miettes qu’il a accordées.

En fait tout est à inventer, on ne connaît pas la solidarité, ça n’a encore jamais été fait.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe