perlseb 19 janvier 18:45

Il y a une chose qui donne un peu d’espoir avec l’IA, c’est que ce sont justement les métiers intellectuels bien payés qui seront remplacés en premier.

Et l’auteur se trompe complètement quand il croit que des "artistes" ou certains experts capables de se servir de ces nouveaux outils pourront se concentrer sur leur créativité et gagneront en productivité. La créativité de l’IA les surpassera très vite, peut-être dans moins de 5 ans, et ça en sera fini de tous ces métiers "intellectuels".

De même, quand ils pensent que le système va ressembler à l’URSS, avec plus aucune innovation, il se trompe complètement. Dès que l’IA nous surpasse, alors les innovations vont fleurir (singularité) et si l’IA reste amicale envers nous (espérons-le !) alors on ne comprendra plus rien à ce qu’elle va faire (même en ayant le niveau d’Einstein adulte à 6 ans) et elle pourra nous procurer des choses impensables aujourd’hui.

Quant aux métiers manuels, les robots, il faut les fabriquer, les pannes seront très fréquentes au début et très coûteuses à réparer. Ce n’est pas encore aujourd’hui qu’on remplacera les artisans (les métiers manuels de service).

Pour les études, ça ne sert déjà à rien (pour le profit de nos patrons). Et les décideurs en sont bien conscients. Donc ils misent tout sur l’IA, et après, tout le monde dehors, y compris ceux qui auront participer à l’avènement de l’IA...

La plupart des hommes (déjà complètement décadents physiquement) seront également complètement décadents intellectuellement. Il faudra faire des efforts intellectuels comme on fait du sport aujourd’hui (pas pour gagner de l’argent, mais pour s’entretenir) : combien de gens font du sport aujourd’hui ? 10% de la population ?

Donc la vraie lueur d’espoir est effectivement que les métiers intellectuels seront remplacés en premier, car une IA pourra faire le métier de plusieurs personnes 24h/24 et 7j/7. Qui dit métier intellectuel dit aucun objet, aucune action concrète à réaliser, juste des plans, des contrats, des diagnostics, des bilans, des images, du son,... bref, des donnés numériques à brasser, la spécialité des IA. Comme ces métiers sont bien payés, il sera très intéressant (meilleur retour sur investissement) de spécialiser les IA dans chacun de ces domaines (et à chaque fois qu’on spécialise une IA sur un domaine aujourd’hui, elle écrase l’homme). La lueur d’espoir, c’est que tout ce beau monde qui se croit intelligent et indispensable va être foutu à la porte du jour au lendemain, donc ils ne pourront pas accepter que le système reste en l’état. On aura donc tous les intellectuels avec les gilets jaunes grâce à l’IA ! Elle est pas belle la vie...

A moins que ... à moins que la population mondiale chute brutalement et pour une raison parfaitement inconnue (pas de complotisme merci) au moment pile de l’avènement de l’IA. Alors là pas de problème de chômage non, et surtout pas besoin de changer de système, nos décideurs le trouvent très bien comme ça.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe