Le Glaude Le Glaude 20 novembre 16:25

.
ZELENSKY NE VEUT PAS DE TRÊVE EN CE MOMENT ! ....... L’OTAN semble de plus en plus favorable à une issue du conflit en Ukraine…La Russie a même proposé une « courte trêve » mais le président Ukrainien préfère alimenter la tension et jouer avec le FEU  !!!

.
.

Il a été révélé vendredi par la partie ukrainienne que le Kremlin a offert à Kiev la possibilité de parvenir à un accord pour mettre en place une « courte trêve ». Cela survient alors qu’il y a de plus en plus de signaux de Washington qui semble être de plus en plus prêt à voir les deux parties venir à la table pour une sorte d’accord de cessez-le-feu.

.

Le Président Ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré vendredi que des responsables russes avaient tenté l’ouverture, mais il a rejeté catégoriquement cette possibilité, à un moment où la contre-offensive ukrainienne a fait des pas en avant récents, notamment la reprise de la ville de Kherson et de nombreux villages environnants.

.

«  La Russie cherche maintenant une courte trêve, un répit pour reprendre des forces. Quelqu’un peut appeler cela la fin de la guerre, mais un tel répit ne fera qu’aggraver la situation », a déclaré le dirigeant ukrainien dans une allocution virtuelle devant le Forum sur la sécurité internationale d’Halifax.

.

Zelensky a ensuite réitéré sa ferme résolution de ne pas envisager la possibilité de pourparlers jusqu’à ce que les forces russes soient vaincues. « Une paix vraiment réelle, durable et honnête ne peut être que le résultat de la démolition complète de l’agression russe « , a déclaré Zelensky.

.

Il n’y a eu aucune confirmation du côté du Kremlin qu’une offre aussi spécifique ait été effectivement faite. Cependant, la Russie a récemment réaffirmé qu’elle était toujours restée ouverte à la possibilité d’un dialogue. Lors de son discours virtuel au G20 la semaine dernière, Zelensky a publié un plan de cessez-le-feu en 10 points, qui comprenait la position intransigeante selon laquelle aucune concession territoriale ne serait faite.

.

Malgré les nombreux rapports selon lesquels le général Mark Milley, président des chefs d’état-major des États-Unis, a fait pression sur la Maison Blanche pour que Zelensky négocie, d’autres voix influentes telles que le secrétaire Antony Blinken et le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan ont déclaré qu’il était « trop tôt » pour une telle proposition.

.

La position du général Milley est basée sur l’évaluation selon laquelle forcer les troupes russes à quitter complètement le pays de sitôt reste irréaliste.

.

L’administration Biden a réaffirmé vendredi que seul le gouvernement Zelensky peut déterminer quand il est prêt à négocier, voire pas du tout. Dans l’intervalle, le potentiel de confrontation directe entre l’OTAN et la Russie reste aussi imprévisible que jamais, en particulier après l’incident meurtrier du missile frontalier polonais de mardi dernier.

.

L’incident en Pologne, qui a donné lieu à des accusations généralisées selon lesquelles Zelensky avait cherché à faire entrer l’OTAN en guerre avec la Russie, illustre que plus les deux parties s’attardent dans le conflit tout en rejetant l’idée d’un règlement négocié, plus les chances d’un « accident » sont grandes et cela pourrait conduire à un scénario de Troisième Guerre mondiale parmi les superpuissances dotées d’armes nucléaires.

.
.
https://www.businessbourse.com/2022/11/20/zelensky-ne-veut-pas-de-treve-en-ce-moment-lotan-semble-de-plus-en-plus-favorable-a-une-issue-du-conflit-en-ukrainela-russie-a-meme-propose-une-courte-treve-mais-le-p/


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe