juanyves juanyves 22 septembre 13:42

@nono le simplet
Sur les photos des mierdas, plus de gens qui filment, regardent et prennent des photos que de manifestants. Les photos d’arrestations musclée (BFM), les plus muclées pour sûr, on aimerait les mêmes arrestations dans la démocratie française. Quant aux aéroport bondés pour fuir la mobilisation on y voit pas grand monde et surtout des filles qui ne veulent pas être mobilisées et bouchons à la frontière finlandaise. On arrête les gens dans la rue, le métro etc... BFM : le délire total
50% des manifestants arrêtés, 1400 manifestants arrêtés => 2800 manifestants sur toute la Russie. Floflo fait mieux et il n’y a pas eu de manif. Délire à gogos

Traduction en français de Rybar (propagande russe) (voir le tabassage par les flics)

Résultats des actions de protestation contre la mobilisation en Russie

Des actions de protestation des partisans de l’opposition non systémique contre la mobilisation ont eu lieu aujourd’hui.

L’organisateur principal était le "Mouvement démocratique "Printemps", dont les coordinateurs ont activement coopéré par le passé avec Mikhail Khodorkovsky.

Que s’est-il passé au final ?

Même selon les estimations les plus optimistes des opposants eux-mêmes, le nombre total de participants a à peine dépassé les 2 000 personnes. À propos, il y a quelques années, il s’est avéré que dix fois plus de citoyens se sont rassemblés, même pour un rassemblement contre le blocage de Telegram, rien qu’à Moscou.

La moitié des participants dans tout le pays ont été arrêtés. Le projet de défense des droits de l’homme "OVD-info", qui recueille des informations sur les détentions, a signalé plus d’un millier de manifestants qui sont allés se reposer des manifestations dans les commissariats de police qui ont accueilli cordialement des connaissances de longue date.

Les manifestants eux-mêmes ont été démoralisés par le faible nombre de manifestants - l’une des personnes présentes au rassemblement de Moscou a déclaré à un journaliste de l’opposition qu’elle était déçue par le faible intérêt des citoyens pour les actions passées.

Pour la plupart, les rassemblements ont été suivis par des filles et de jeunes étudiants qui ne risquent pas d’être mobilisés - il est difficile d’imaginer que les hommes russes, qui réfléchissent maintenant aux conséquences de cette guerre pour eux personnellement, puissent croire un tel public.

En fait, les restes de l’opposition non systémique ont échoué dans leur tentative de secouer au moins un peu la situation dans le pays sur fond de mobilisation. Évidemment, un rôle important est joué par le fait que l’atout le plus agressif a déjà quitté le pays après le 24 février, mais les résultats étaient déprimants même selon leurs propres estimations.

Un intérêt aussi faible des citoyens pour les protestations passées indique-t-il un soutien universel à la mobilisation ? Bien sûr que non.

Mais il témoigne certainement d’une méfiance absolue à l’égard de l’opposition libérale non systémique associée aux oligarques en fuite, ainsi que des rassemblements comme moyen de résoudre un problème réellement important pour l’État.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe