paulau 21 septembre 14:37

Comme durant l’ été 1914, l’Europe poursuit sa marche inexorable vers l’irréparable.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe