Conférençovore Conférençovore 25 août 12:56

Moi je me souviens surtout d’un moa à l’agonie, perdu parce que son cricri d’amour avait décidé de se barrer définitivement (pour finalement repasser quand même) et qui le suppliait fébrilement : "medialter, où êtes-vous ? Venez me sauver de ces vilains trolls, cons et escrocs de Conferençovore, Norman Blates, Gollum et de leur armée de paroissiens qui arrrrghhhhh ... Au secours !!!".

La même merde-à-terre avait pourtant écrit, à propos d’un énième copier-coller de l’inutile moa (époque où la pompeuse d’ago en faisait des caisses avec ce non-philisophe qu’est Onfray, histoire de se lustrer le nombril avec "ses" exploits "jamais démentis") un définitif et pour le coup assez pertinent "Encore de la merde en boite signée Mao", preuve s’il en est qu’il avait bel et bien identifié chez le gourdiflot moa quelques aptitudes à chier de la barquette comme le trou-de-balle d’un touriste ayant testé un plat au fin fion de l’Inde.

A part Junger et deux trois autres, Merde-à-terre méprisait la Terre entière mais au moins il avait l’honnêteté de ne jamais tricher sur sa misanthropie. Moa déteste l’univers entier ("toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus con", telle est sa devise) mais, telle une instapute, veut quand même de l’attention de ce dernier. Comprenne qui pourra et avec un Deug en lecture appliqué de Psycho mag et Elle, c’est vite vu ceci dit.

Par contre vous êtes tous les deux des nazes question arts divinatoires, le premier parce qu’il a abusé des champax mexicains, le second parce qu’il est juste sénile.
Dame pipipipipipipipipipipipipipiiiiiiiiiiii cacaaaaaaaaaaaaaa pipipipipipipipiiiiiiii cacacacaaaaaaaa !  smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe