méditocrate méditocrate 6 août 17:48

@Clocel
Intéressant mais incorrect.
Le programme LFI par exemple était l’un des plus riche proposé pendant la présidentielle, qu’on soit d’accord ou pas avec sa direction. Et son porte parole était sûrement le plus talentueux de la scène des présidentielles. Il n’y avait donc pas de médiocrité.

C’est donc dans la perception de médiocrité, induite par qui et pour les intérêts de qui, qu’il faut chercher.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe