TchakTchak 5 juillet 19:18

@bubu12

Règles youtube : extraits

YouTube n’autorise pas les contenus qui propagent des informations médicales incorrectes contredisant celles des autorités sanitaires locales ou de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) concernant la COVID-19. 

Remarque : Les règles de YouTube concernant la COVID-19 peuvent être modifiées à mesure que les conseils donnés par les autorités sanitaires mondiales et locales à propos du virus évoluent

Informations incorrectes concernant le traitement :
Contenus qui recommandent l’utilisation d’ivermectine ou d’hydroxychloroquine pour le traitement de la COVID-19
Contenus qui affirment que l’hydroxychloroquine constitue un traitement efficace contre la COVID-19
Contenus qui affirment catégoriquement que l’ivermectine constitue un traitement efficace contre la COVID-19
Contenus qui affirment que l’ivermectine et l’hydroxychloroquine peuvent être utilisées sans risque pour la prévention de la COVID-19

Contenus qui affirment l’existence d’une méthode de prévention garantie contre la COVID-19
Contenus qui recommandent l’utilisation d’ivermectine ou d’hydroxychloroquine pour la prévention de la COVID-19
Contenus qui affirment que l’ivermectine et l’hydroxychloroquine peuvent être utilisées sans risque pour la prévention de la COVID-19


Le problème, c’est que vous déniez les affirmations de votre interlocuteur par simple automatisme, parce vous pensez qu’il fait comme vous : balancer une suite d’affirmations gratuites.

- - - - - -

Sur les études faussées :

Richard Horton, le rédacteur en chef du Lancet a écrit :
L’argument contre la science est simple : une grande partie de la littérature scientifique, peut-être la moitié, peut tout simplement être fausse.
Affligée par des études avec des échantillons de petite taille, des effets minuscules, d’analyses exploratoires invalides et de conflits d’intérêts flagrants.
d’intérêts, ainsi que l’obsession de suivre des tendances à la mode
l’obsession de suivre des tendances à la mode dont l’importance est douteuse.
a pris un virage vers l’obscurité.

Marcia Angel, qui a été éditrice en chef du NEJM a écrit (en 2009) :
Il n’est tout simplement plus possible de croire une grande partie de la recherche clinique qui est publiée, ni de se fier au jugement de médecins de confiance ou à des directives médicales faisant autorité. Je ne prends aucun plaisir à cette conclusion, à laquelle je suis arrivé lentement et à contrecœur au cours de mes deux décennies en tant que rédacteur en chef du New England Journal of Medicine.

Voilà en appui de qui je vous ai fait ces explications sur les études cliniques. Votre opinion, à côté d’eux, c’est du pipi de chat. Mais vous chérissez votre naïveté. Et en plus de ça, la citation de Horton, je vous l’ai déjà envoyée : votre tête est vide.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe