Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 4 juillet 17:24

Retour vers le futur en deux séquences : une étude corrompue basée sur une escroquerie et ses conséquences sinistres. 

"Lue et respectée depuis sa fondation en 1823, « The Lancet » a trébuché. La célèbre revue scientifique britannique a dû retirer le 4 juin une étude bâclée , fondée sur de mauvaises données, et concluant à l’inefficacité de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19.

Au coeur de l’affaire, c’est une obscure start-up américaine qui a fourni les datas initiales, à partir de 96.000 dossiers médicaux électroniques de patients atteints de Covid-19. Mais l’entreprise s’est révélée être une société fantôme dirigée par des profils plutôt éloignés de la science, à savoir une ancienne modèle porno comme directrice des ventes et une rédactrice scientifique spécialiste de science-fiction, notamment."

https://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/the-lancet-gate-saga-dune-etude-corrompue-1216931

"Quelques heures après sa publication, le ministre de la santé Olivier Véran annonce sur Twitter : « Suite à la publication [d’]une étude alertant sur l’inefficacité et les risques de certains traitements [dont] l’hydroxychloroquine, j’ai saisi le Haut conseil de la Santé publique (HCSP) pour qu’il l’analyse et me propose sous 48 h une révision des règles dérogatoires de prescription. ». Le Haut conseil, compilant un ensemble d’études et recommandations internationales, recommande alors de ne « pas utiliser l’hydroxychloroquine […] quel que soit le niveau de gravité ». Finalement, le 27 mai, un décret est publié au Journal officiel pour modifier les conditions dérogatoires de prescription de l’hydroxychloroquine. Que ce soit en ville ou à l’hôpital, le ministre indique que désormais « cette molécule ne doit pas être prescrite pour les patients atteints de Covid-19. »"

https://www.alternativesante.fr/coronavirus/etude-lancet-le-coup-de-grace-a-l-hydroxychloroquine


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe