Conférençovore Conférençovore 12 mai 21:38

@Norman Bates
"Si la page d’accueil du site est truffée de cette fourniture industrielle faut pas s’étonner s’il agonise avec une fréquentation de plus en plus désertique...

"

C’est hélas un cercle vicieux. Les livreurs de chez Picard occupent un terrain laissé par ceux qui écrivaient naguère ou écrivent moins parce que cela prend du tempsz et du coup, ces derniers sont noyés sous un tsunami de médiocrité et deviennent de moins en moins nombreux. L’admin du site n’en a plus rien à foutre depuis longtemps, reléguant la fonction de la plateforme à une vulgaire collecte de données et sa revente, bien entendu, ainsi que la commercialisation d’un peu de pub, histoire d’absorber le coût des serveurs et du péquin derrière. 

Perso, je l’ai annoncé il y a des semaines mais je pense que je n’écrirai plus ici. Paradoxal hein ? Non parce que je suis l’un de ceux qui t’a poussé à gratter au lieu de commenter... Mais bon... il faut se rendre à l’évidence : ici comme ailleurs, l’extrême majorité des gens sont des consomateurs et si je voulais être plus cruel je dirais même du simple bétail. Ils picorent, ruminent, critiquent et crachent parfois leur venin sans quasiment jamais tenir compte du fait que l’origine de leurs réactions quelles qu’elles soient représente malgré tout parfois un peu de travail, un travail qu’eux ne fourniraient jamais (ah bah non, eux sont au-dessus). Bref, il y a une dimension morale derrière tout cela qui justifie une réponse à mon sens implacable et donc un peu misanthrope.
C’est d’ailleurs une limite logique que connait tout système fondé sur la gratuité : tout ce qui est gratuit est considéré comme acquis et donc sans valeur.
Alors se déverse ce flot de cliqueurs, de "tchatcheurs" comme dirait l’autre crétin, bref de gens en réalité rarement intéressants voire même minables et sales, re-bref, des gens qui méritent au fond de raquer et de finalement eux-mêmes être des produits. La gratuité garde un sens avec des gens que l’on peut apprécier (dans tous les sens du terme) mais... pourquoi cela en serait-il de même par défaut au-delà ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe