sls0 sls0 14 janvier 14:28

Les professeurs sont là pour apprendre plein de choses mais je ne crois pas que l’anxiété fasse partie du programme.

Déjà qu’on leur laisse un monde de merde aux enfants si en plus on en fait des anxieux je ne donne pas beaucoup de chances d’avoir une vie potable.

Je ne vois pas la vidéo donc je ferais quelques remarques au sujet du texte de l’article.

Tests hebdomadaires par un personnel qualifié, ramener le covidisme en blouse-blanche au sein des écoles.
D’un point de vue psychique, bonjour les dégâts surtout qu’à leur âge le risque covid est vraiment minime.

Les yeux restent de toute façon la voie la plus directe pour la transmission.
T’es vraiment sûr ?

Purificateurs d’air et capteurs de CO2
Sans doute l’une des plus absurdes puisque le masque va de toute façon limiter l’apport d’air et garder du CO2 à ré-inspirer. En attendant, on recommande d’aérer avec un air qui demande à porter le masque à l’extérieur, qui serait donc vicié...
Une étude américaine à prouvé qu’en dessous de 700-800ppm de CO2 il ne pouvait pas avoir une charge virale suffisante pour infecter, il est pas idiot de purifier l’air et de contrôler le taux de CO2 car ça empêche la contamination.
Ce n’est pas parce qu’il y a des cons qui imposent le masque en extérieur qu’il y a un risque avec l’air extérieur. Ce qui résident en zone radon n’ont pas ce problème, les classes sont souvent équipées de purificateurs d’air.
On préconise de ne pas dépasser les 1000ppm de CO2 pour ne avoir de problèmes d’asthme ou de problèmes de concentration. Au moins le covid aura fait bouger le schmilblick à ce niveau.

La frousse pousse vers les extrêmes, en voilà un bon exemple. Comme il y a un extrémisme de l’autre côté, ça dû aussi être alimenté par la frousse.

Bref, j’en ai rien à battre des froussards, quand l’environnement devient très tendu ou dangereux ce sont eux les plus dangereux pour la survie du groupe.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe