Duke77 Duke77 23 novembre 2021 17:21

@bubu12

Au bout de plus d’un an et demi d’échange tu ne comprends toujours pas qu’il est ridicule de vouloir contrer nos arguments à nous les complotistes avec la propagande ? Tout tes arguments sont ceux que BFM TV répète en boucle à longueur de journée, alors tu te doutes bien qu’ici, sur un media participatif, on les connais depuis longtemps. D’autant plus que ces mensonges sont grossiers et démentis tôt ou tard pas les faits. Pour les traitements précoces, tu as beau répéter que ceux-ci sont inefficaces et que Raoult a truqué ses chiffres, les faits prouvent le contraire. Ainsi, Raoult n’a jamais pu être condamné d’avoir bidonné ses études. Pourtant depuis 18 mois que l’IHU l’utilise cela représente plus de 30 000 patients et il a tout l’establishment pro-Macron au cul. L’Ivermectine était utilisé couramment aux Antilles jusqu’à cet été lorsque le gouvernement a confisqué tous les stocks dans les pharmacies (pour les entreproser dans le sous-sol du CHU de Pointe-à-pitre en Guadeloupe) et jusqu’à cette date ces populations n’avaient subi aucune vague de cas covid. A partir du moment où le gouvernement a débarqué et imposé ses directives et son pseudo-vaccin les cas ont explosé. J’ai de la famille sur place et comme d’autres sur les réseaux sociaux, ils en témoignent. En Inde et aux USA, pays composés de regions/états fédérés qui appliquent des règles sanitaires différentes selon les affinités politiques locales, le constat est flagrant. Aux USA on a pu constater un écart de mortalité important entre les états républicains peu touchés par l’épidémie en terme de gravité et qui traitient précocément comparativement aux états démocrates qui les interdisent au même moment. J’ai donné tous les liens l’année dernière. En Inde, pays faiblement équipé en terme d’établissements de santé et aux nombreuses zone très pauvres, les régions utilisant ces traitements ont permis à ce pays d’avoir un taux de mortalité par million d’habitants 10 fois moindre que celui de le France. Outre les comparaisons sur la population qui confirment les observations de grands professeurs comme Perronne, Raoult et d’autres moins connus du collectif laissons les médecins prescrire, les mécanismes biologiques à l’origine de l’amélioration de l’état des patients sont dûments documentés. Dès les premiers mois de l’épidémie, des collègues de Raoult à l’IHU ont réalisé une conférence disponible en ligne où l’effet de l’hydroxychloroquine et le zinc au niveau cellulaire et leur faculté à empêcher le sars-cov2 de se multiplier est parfaitement décrit sans que jamais ces mécanismes ne soient remis en cause par leurs détracteurs. Par ailleurs, si nous parlons régulièrement de quelques medecins français sur Avox, le phénomène est mondial. En Allemagne un médecin émérite a subit le même traitement par exemple. On notera les mêmes techniques utilisées pour le faire passer pour dingue. Facile à trouver sur google.

Les exemples sont nombreux partout dans le monde et tous ces médecins expérimentés attestent de l’efficacité de la chloroquine ou de l’ivermectine.

Ici encore, une preuve de la volonté d’imposer à tous les chercheurs du monde qui auraient envie d’utiliser ces molécules qui ne rapportent rien une interdiction formelle de l’utiliser et de prouver par les faits que cela fonctionne , au Japon : https://lemediaen442.fr/japon-livermectine-contre-le-covid-ca-marche/

Il y a quelques jours, des médecins japonais se sont manifestés contre la pénurie organisée d’ivermectine par le labo Merck. Il n’aura pas fallu longtemps après que des résultats positifs aient été déclarés.

Le seul obstacle à la généralisation de l’usage de ces traitements est la pression du système financier pour qui les anciennes molécules n’ont aucun intérêt si ce n’est celui de concurrencer de juteux marchés pour les nouvelles molécules brevetables (Pfizer est en ce moment même en train de proposer son traitement à 700€, après Gilead qui a réussi à vendre pour 1 milliard de dose de Remdesivir que Raoult et Perrone annonçaient comme inefficace et toxique depuis le début de l’épidémie. Il n’ont pas eu besoin d’attendre des études randomisées. Evidemment, car c’est leur boulot d’étudier et de connaitre les effets des médicaments).

Les choses sont claires désormais. Certains gouvernements on pretendu que nous étions en guerre. Effectivement, mais certainement pas contre un virus. Les tenants du nouvel ordre mondial et de la finance globalisée ont déclaré la guerre aux gens qui veulent rester libres de leur mouvement et de leur santé et de celle de leurs enfants. Cela inclut les charlatans de plateau TV qui ont des liens d’intérêt avec l’industrie et tout les idiots utiles sur les réseaux sociaux et sur des sites comme celui-ci. Vous êtes tous co-responsables de l’aggravation de cette épidémie en bêlant que les traitements pas cher sont inefficaces, que le vaccin fonctionne contre un virus qui mute vite et aujourd’hui en minimisant au maximum les effets secondaires de cette merde. Nous, les complotistes, dénonçons les mesures prises par les gouvernements corrompus par Pfizer et sa bande de tarés sans scrupules qui ne voient que par le transhumanisme et le puçage de la population pour sauver des vies et pour la liberté. En inderdisant la prise en charge des patients covid, ce sont eux qui rendu cette maladie plus dangereuse qu’une grippette donc inutile d’essayer de retourner cet argument contre Raoult, car pour ceux qui sont traités, comme à l’IHU, s’ils n’ont pas plus de 80 ans ou des co-morbidités, effectivement ce covid ne serait pas plus dangereux qu’une grippe. En réalité, on sait désormais que même si notre gouvernement nous a laissé crever avec du paracetamol, le covid a provoqué moins d’aggravation de l’état des personnes fragiles que la grippe saisonnière. Tout est dans le rapport du NIT mais bien résumé dans cette critique de Martin Blachier ici : https://youtu.be/DOnOh93lLvE

Ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre. Il suffit d’arrêter de soigner les gens pour rendre une maladie plus grave qu’elle ne l’est. Bêêler que Raoult avait minimisé le covid est complètement con. Si on lui avait demandé si ce covid pouvait être dangereux si on laisse les patients aggraver leur état, il n’aurait pas tenu le même discours évidemment.

Le trou du cul c’est bien le connard qui, non content d’appuyer un assassinat de masse, relaye les articles sans preuve de mediapart. Hurlant avec les chiens. D’ailleurs, pour cette histoire de collaborateurs de Raoult qui sont sensés le dénoncer, tu n’as pas dû beaucoup l’étudier toi qui prétend vérifier les sources. Et dire que tu me reproches de ne pas prendre en compte l’explication de la femme d’une victime. Baltringue... Si tu étudiais tes sources, tu saurais que ce torchon de mediapart ne contient aucune source. Comme par hasard tous ces fameux collaborateurs ont voulu rester anonymes. De plus, ce d’article à charge a été rédigé par un médecin collaborateur de mediapart qui n’a jamais caché sa haine de Raoult. Renseigne-toi avant de propager de la diffamation. Car jusqu’à preuve du contraire, ce n’est rien d’autre qu’un gros bobard monté de toutes pièces. Explications ici : https://lemediaen442.fr/les-medias-attaquent-le-pr-raoult-chapitre-3-le-traitement-a-lhydroxychloroquine/

Pour conclure sur mes propos à l’encontre des médecins de plateau qui pousse à l’inoculation d’une substance dont ils ignorent tout et provoquent des crises cardiaques chez certains des crédules qui leur font confiance : et bien oui, je concède que quand ça se retourne contre eux, je ne verse aucune larme. Que le Dr Flaysakier était sympathique il y a 30 ans sur télématin ne retire rien au role qu’il a joué pour défendre Big Pharma. Bien au contraire.

Enfin, tu peux trouver tous les prétextes du monde, la femme de machin dit que sa crise cardiaque n’est pas liée ou le médecin d’un autre qui lui aura assuré que non, ô grand jamais !, il n’y a aucun lien. Ça ne leurre que toi et les vaccinolatres qui cherchent tous les prétextes pour ne pas regarder la réalité en face. Le nombre et la fréquence des cardiopathies et des morts chez des jeunes gens et des sportifs est révélateur à lui seul. Toi, tu va attendre une étude randomisée en double aveugle... réalisée par le labo qui fabrique le produit ou par des pouvoirs publiques qui ont signé un contrat qui leur transfert la responsabilité et le dédommagement. Concernant les sportifs, il y a des articles dans la presse officielle. Notamment en allemagne où la liste est longue comme le bras. Facile à trouver sur le net. Et quant aux gens qui se disent médecins sur les plateaux TV mais qui, s’ils en ont le diplôme, n’en ont certainement pas la qualité morale et professionnelle (d’abord ne pas nuire dit le serment d’hypocrate, donc ne pas continuer à vacciner avec un une daube pareil), si c’est gens meurent d’un AVC, d’une crise cardiaque ou tout autres phénomène que ces vaccins ARN provoquent, je ne vois pas tellement comment m’apitoyer sur leur sort... après qu’ils aient eux-même pousser des milliers de personnes à s’injecter un produit qui les a tué ou handicapé. Quant à tes histoires de "tu sais combien il y a de crises cardiaques chaque jour blablabla". C’est de la branlette de zeteticien qui n’a rien compris en l’importance d’un contexte dans la survenue d’un phénomène.

Que ces pseudo-vaccins génèrent des troubles veineux notamment des lésions de "l’endothélium" et des cardiopathies, il n’y a plus que les vaccinolâtres les plus idiots qui le nie. Encore une fois, les complotistes avaient tiré la sonnette d’alarme presque un an avant eux.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe