yoananda2 22 novembre 13:42

Tout comme la xénophobie et le racisme, l’aversion aux inégalités est un héritage de notre passé animal.

Il y a de nombreuses études sur différentes espèces de singes, et même chez les chiens et d’autres qui montrent que l’aversion aux inégalités est une simple fonction biologique.

Elle se traduit dans notre société par cette haine des riches, du succès économique, et par des systèmes de prédation de la plus-value générée par les plus agents économiques les plus efficace. Le tout justifié par des idéologies plus ou moins autoritaires de taxation/redistribution envers les incapables et les inutiles.

Il faut dépasser notre condition animale, ne pas céder à ces réflexes de jalousie d’un autre temps. Nous sommes au 21ème siècle, il est temps d’évoluer et de sortir de la bestialité. Les inégalités permettent un système économique efficace qui profite au plus grand nombre.

Si Mark Zuckerberg, Jeff Bezos ou Elon Musk sont archi milliardaire, ce n’est pas parce qu’ils ont reçut un héritage de papa-maman. Ils ont créé des entreprises à succès, ils ont compris les lois de la démultiplication économique, ils ont apporté de la valeur (dans le sens ou les gens consomment leurs produits) à l’humanité. Qu’on le veuille ou non. Tout comme l’ont fait avant eux ceux qui ont inventé le frigo, les lampes électriques, les automobiles, etc...

Leur richesse ce n’est juste que des titres de propriété de leurs entreprises. Rien de plus, rien de moins. Vous voulez être patron d’Amazon, Space X ou Meta ? achetez des actions ! Montez vos entreprises. On verra si c’est si facile d’être riche.

Bref, traversez la route et sortez vous les doigts au lieu de pleurnicher pour demander à l’état-nounou des miettes en maquillant votre jalousie par de la "justice sociale".


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe