yoananda2 22 septembre 18:26

@maQiavel

C’est du Français : il suffit de remplacer « représentent » par « vient du », et le sens de la proportion « 58 % » change totalement.

d’accord. Je vais essayer de m’en souvenir.

Mais bon, j’entends que pour toi, c’est trop ( en fait à partir du moment où l’interdit du meurtre est déjà questionnable pour toi, je ne vois pas comment il pourrait en être autrement  ).

Ton commentaire me fait passer pour un sociopathe. Je ne te remercie pas.

Y a quand même une différence entre m’interdire de tuer (ce que je ne compte pas faire de toute manière) et m’interdire de discriminer mes relations sociales "dans certains contextes spécifiques" (je discrimine mes relations sociales quotidiennement en revanche dans toutes sortes de contextes, comme tout le monde, qu’on l’assume ou non, ET JE ME FAIS DISCRIMINER AUSSI). J’espère quand même que tu ne met pas sérieusement les 2 sur le même plan.

Je ne suis quand même pas le seul à me plaindre de ces lois de merde.

N’oublie pas une chose. Il y a l’état d’une part, et la pression sociale d’autre part. La pression sociale n’est pas de la responsabilité de l’état, certes, mais quand elle a le soutient tacite de l’état (ou des juges) elle est décuplée, et du coup, il y a ingérence sur "qui j’invite chez moi" et plein d’autres aspects de ma vie personnelle ou je fais chier personne. Chaque gauchiste peut se transformer en petit kapo de la bien-pensance avec menace judiciaire à l’appui dans n’importe quel contexte.

Ca ne débouche pas sur une société saine. D’ailleurs, regarde ce qui est arrivé à Dieudo et à l’humour en général. On peut plus faire de blagues sur les juifs, les arabes ou les blondes comme on faisait avant sans qu’il n’y ai une once de méchanceté derrière. C’est un symptôme.

Bref. Toi t’es du bon coté du bâton, tu t’en branle. C’est ce que je suis obligé de conclure.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe