yoananda2 21 septembre 19:48

@maQiavel

PS : je rappelle que je t’avais demandé de ne pas donner un contenu au mot « dignité » tel que toi tu l’utilises, parce que je vois que tu commences déjà à parler d’être plus ou d’être moins humain ( ce qui n’est pas le sujet), tu es entrain de traduire ce principe dans ton langage et tu lui attribue un contenu qui t’es spécifique ( je commence à te connaitre)

faudrait que je relise. J’ai du manquer d’attention.

Dans le cas des Etats unis,

Je reviens dessus. Tu dis qu’aux USA tu peux tenir des propos racistes, (si j’ai bien compris : ) les juges ne te poursuivront pas, mais par contre la société civile va te boycotter sévère.

Moi ça, ça me va parfaitement. Je met à la place du raciste (je ne tiens pas de propos considérés comme "racistes", même en privé, je le précise, je parle ici comme je parle dans la vraie vie je suis raciologue, c’est différent, et pro-blanc) : Ça signifie que le rapport de force social ne m’est pas favorable. Soit. Ben alors c’est à moi de me démerder pour changer ce rapport de force, faire bouger la fenêtre d’Overton dans mon sens, être plus malin. Je peux regretter l’époque de l’apartheid en mon fort intérieur (je ne dis pas que c’est mon cas, je me met dans la peau du raciste) ou le rapport de force m’était favorable, mais c’est à moi de me bouger. Si l’état ne s’en mêle pas, ça me va. Que le meilleur gagne. Mais si l’état s’en mêle, comme il est détenteur de la violence légitime, alors, personne ne peut lutter contre lui en définitive, parce que à la fin, c’est celui qui tient le pistolet qui a raison, et c’est tout. Tout les débats n’ont de sens que si on est à armes (je parle des armes réelles) égales. Sinon, c’est celui qui a la plus grosse qui a raison épicétou.

Si l’état était neutre, vraiment neutre, en France, c’est à dire que son rôle c’est d’avoir une armée pour garantir la sécurité vis à vis des menaces extérieures, et ... à la rigueur une police pour empêcher les meurtres, mais rien d’autre, alors, ça serait (je pense) acceptable (en tout plus que maintenant). Mais au final l’état s’occupe de TOUT, presque tout du moins, on est dans un état totalitaire, puisqu’il s’occupe de l’enseignement, des contrats de mariage, des hôpitaux ou tu naît et meurs, qu’il produit des lois pour la couleur de tes volets et le diamètre du roulot de PQ. 58% du PIB vient du public. L’état fournit le boulot aux multinationales, fabrique les milliardaires, qui possèdent les journaux, qui façonnent l’opinion publique, et qui financent les campagnes des candidats, etc....On est pratiquement à l’inverse de la situation que je décris puisque notre armée sert surtout à vendre des armes, et à envoyer des soldats je ne sais ou sur la planète pour s’occuper de territoires qui ne sont même pas français. C’est le monde à l’envers quand même.

Quand à la liberté de penser, non, j’estime qu’o n’en dispose pas. C’est un autre sujet, ce serait assez long à expliquer.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe