micnet micnet 20 septembre 18:17

@maQiavel

Très intéressante votre anecdote, je vous remercie car elle ne fait que me confirmer ce que je pense depuis quelques temps : nous faisons face effectivement à un abêtissement général qui peut conduire à ce genre de caricature que vous mettez en avant !
Car si on résume, quel est le problème de fond derrière tout ceci ? Réponse : le risque inhérent à toute forme de démocratie qu’ont si bien dénoncé Tocqueville et d’autres (on pourrait à nouveau citer Gustave Le Bon et sa psychologie des foules) à savoir son abêtissement empêchant toute forme de prise de décision rationnelle. C’est également votre crainte, je crois, liée à un pouvoir total attribué à la souveraineté populaire que vous voulez voir compensée par la sauvegarde de l’Etat de droit. C’est également ma crainte sauf que moi je prends le problème différemment : je considère qu’il faut remettre en cause cet égalitarisme auquel on est attaché et qu’on revoit peut-être notre mode d’acquisition de la citoyenneté en conséquence. Je n’ai personnellement rien contre les analphabêtes pour reprendre votre exemple (d’autant qu’ils ne me lisent pas donc tout va bien smiley mais j’estime que non, ils ne devraient pas être considérés comme à égalité avec d’autres individus ayant non seulement une certaine culture générale vis-à-vis de la citoyenneté mais surtout un véritable intérêt pour leur pays. Aujourd’hui, nous vivons à une époque de "consommateurs" et plus du tout de "citoyens" bien que tout français majeur ayant un casier judiciaire vierge peut prétendre être citoyen de plein droit. Et si on sélectionnait réellement l’accès à la citoyenneté ? Et si on considérait que la citoyenneté se "mérite" (et non pas "s’hérite") et que cela nécessite pour cela d’avoir un minimum de formation intellectuelle et aussi d’investissement personnel vis-à-vis de son pays ? Peut-être qu’avec des citoyens constituant la véritable élite du pays qui ne serait pas sélectionnée par le fric ni en fonction de telle ou telle ethnie ou de telle ou telle classe sociale mais principalement par sa motivation à servir l’intérêt général, alors peut-être que les choix politiques seraient nettement meilleurs. C’est en tout cas ma conviction.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe