Conférençovore Conférençovore 20 juillet 05:43

@joelim
"Donc ça me choque qu’on refuse le pass sanitaire à priori"

Inquiétant mais pas très étonnant non plus ce niveau de domestication de toute une partie de la population qui est fin prête à se faire dicter des conduites qui auraient, il y a deux ans à peine, été considérées comme inacceptables. Je comprends ton point de vue mais suis en radicale opposition avec.

" par principe, en plus alors qu’il s’agit de peur de se faire vacciner"

Non, ceci est ton interprétation personnelle. Il s’agit d’un choix, choix individuel motivé souvent par différents éléments. NDA ou Phillipot et les autres n’ont jamais dit qu’ils étaient opposés à la vaccination par principe. Je ne crois pas davantage qu’ils aient "peur" mais en revanche qu’ils condamnent cette politique, cette communication qui, elle, instrumentalise la peur. La question qui se pose est celle du passe sanitaire. Rappelons que les discours gouvernementaux ont été en radicale opposition à ceux actuels : la vaccination obligatoire, le passe, il n’en était pas question il y a qq mois seulement... c’est désormais plus que dans les tuyaux. Autrement dit, ces gens qui nous gouvernent ont publiquement menti à de multiples reprises. Ils ont donc perdu toute crédibilité et nous avons toutes les raisons d’être dans une défiance totale face à leurs décisions par ailleurs totalement inconstitutionnelles et historiquement parlant, inédites sur le plan des libertés publiques.
Nous estimons qu’il existe d’autres solutions et que la réponse politique peut et devrait être globale et raisonnable sans pour autant empiéter sur les libertés fondamentales de tous et encore moins de créer des citoyens de seconde zone (ce qui va arriver si le Sénat valide... vu que le CE a déjà émis un avis favorable à ce projet de Passe Sanitaire, projet qui est déjà partiellement mis en place). Et il suffit de regarder un peu ce qui se passe ailleurs pour constater que la France est plutôt une exception.
Nous estimons également qu’il est honteux de mettre un couteau sous la gorge de millions de Français, avec menace d’interdiction d’exercer, notamment les personnels soignants (ces infirmières qui bricolaient il y a peu des blouses avec des sacs poubelles... elles ont déjà été oubliées ???) mais aussi des dizaines de millions de compatriotes.

" je suis pour la liberté de ne pas se faire vacciner mais aussi pour celle des vaccinés de bénéficier d’une certaine sécurité (statistique certes) sachant que le vaccin seul ne suffit pas."


Et cette "sécurité" passe par... la création de citoyens de seconde zone ? Au nom de cette sécurité, tu es prêt à accepter cela ou bien encore imposer la vaccination obligatoire avec un produit encore en phase 3 sur lequel nous n’avons que 6 mois de recul et alors même que les victimes, notamment chez les classes d’âge 12-15, 15-35 sont epsilonesques ? Cette "sécurité" passe-t-elle aussi par le fait de transformer chaque commerçant, restaurateur, cafetier, etc en... policier-videur-du-quotidien qui discrimine ses clients en fonction de leur santé ? Cette sécurité passe-t-elle aussi par le fait d’interdire à des non-vaccinés d’accéder à une terrasse et autres lieux où aucune contamination n’a pu être constatée ? A leur interdire de prendre un train alors qu’il leur est permis de prendre le métro (et autres absurdités) ? A leur interdire d’aller dans un supermarché ? Jusqu’où ce besoin de sécurité va au juste ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe