joelim joelim 19 juillet 19:28

@Conférençovore
Ce que je veux dire c’est que certaines structures ne peuvent fonctionner, en cas de vague covid, qu’avec pass sanitaire (densité de gens, manger, etc.). Et c’est même pas la panacée cf les JO du Japon. Donc ça me choque qu’on refuse le pass sanitaire à priori, par principe, en plus alors qu’il s’agit de peur de se faire vacciner, et qu’on exige donc que tout le monde, vaccinés compris, subissent les inconvénients liés à la non-vaccination. Et le gouvernement a beau jeu de dire que beaucoup de gens qui le choppent en ce moment ne sont pas vaccinés (malgré le biais que les vaccinés se font moins tester...), j’entends aussi que les effets secondaires après 2 mois ce n’est jamais arrivé avec les vaccins, que la techno ARNM n’était pas op&rationnelle que pour les animaux mais traite aussi des cancers chez ls humains. En plus les râleurs ont plus de 55 ans donc peuvent profiter d’un vaccin classique à adénovirus. A mon avis les 3 que j’évoque suivent une mauvaise stratégie d’autant que le variant delta fait une 4e vague, même si l’espoir est que peu de cas graves arrivent et que ça aide à atteindre l’immunité collective, les vaccins protègent pas mal (le "pas assez gnagna" vu ici c’est du grand n’importe quoi), je suis pour la liberté de ne pas se faire vacciner mais aussi pour celle des vaccinés de bénéficier d’une certaine sécurité (statistique certes) sachant que le vaccin seul ne suffit pas.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe