sls0 sls0 14 juillet 16:22

@juanyves
Extrait du lien :
Nos résultats révèlent que l’ivermectine possède un effet immunomodulateur et non antiviral sur le modèle animal.

Ca veut dire qu’on pourrait envisager des tests humains pour voir si ça marche aussi pour son effet immomodulateur.

Comme immomodulateurs il y a aussi :  le méthotrexate ou des biothérapies ciblées comme les anti-Tumor Necrosis Factor (TNF), les anti-interleukines ou l’anti-CTLA4-Ig (Orencia®) et les corticostéroïdes.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe