Norman Bates Norman Bates 12 juillet 20:14

C’est toujours un régal de voir Louis la brocante s’avancer avec son "robuste" sous le bras...du "robuste"...c’est synonyme je crois de "costaud" ou "solide"...le lecteur novice en transit s’attend à du lourd, au minimum de la matière susceptible de l’interroger, le faire réfléchir...
Et que voit-on ? Louis qui se la radine avec de la "source officielle" ou du "20 minutes", bref, du "journalisme" craché par du "journaliste" élevé en hutte au bois de Boulogne...
Il est vrai qu’un ministère de la Santé ou des officines sous sa tutelle ne peuvent pas mentir...dans sa rafraichissante candeur Louis ne peut imaginer pareil forfait...un professeur hirsute ou "France-soir" peuvent gruger, pas les "sources officielles"...Louis, tout occupé à gober, ne cherche jamais à qui profite le crime, il ne renifle pas les traces qui mènent vers le pognon, le mobile du crime...
C’est de la chair à Goebbels...ce dernier, quoiqu’on pense de son "œuvre", avait du talent, mais avec Louis un Goebbels miniature avec l’autocollant "A" pour "apprenti" suffit pour domestiquer sa "pensée"...même un Goebbels en format trisomique et atteint d’Alzheimer va inoculer ses vœux dans l’esprit critique en friche de Louis...
C’est cet endoctrinement, et seulement celui-ci, qui est "robuste"... smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe