njama 10 juillet 2021 09:32

Le variant delta semble avoir contaminé essentiellement l’Élysée, son conseil scientifique, le gouvernement, la classe politique, les médecins plateau_TV et les médias qui nous annoncent à demi mots, des obligations vaccinales ciblées, les soignants en première ligne.
Seulement sa progression est invisible sur le Réseau Sentinelles, IRA Covid vues en consultation, 1 cas pour 100.000 habitants  ! à ce niveau peut-on encore parler d’épidémie ? Quand s’arrêtera donc cet enfumage national / international ?

Bulletin du Réseau Sentinelles INSERM, 7 juillet 2021
Infection respiratoire aiguë (IRA) (COVID-19, GRIPPE et autres virus respiratoires saisonniers (VRS, rhinovirus et métapneumovirus))
Activité faible

En France métropolitaine, la semaine dernière (2021s26), le taux d’incidence des cas d’infection respiratoire aiguë (IRA) vus en consultation (ou en téléconsultation) de médecine générale a été estimé à 33 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [25 ; 41]). Ce taux est stable par rapport à la semaine 2021s25 (données consolidées : 25 [20 ; 30]).

Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en : Bretagne (78 [30 ; 126]), Occitanie (65 [28 ; 102]) et Pays de la Loire (42 [1 ; 83]).

Surveillance de la COVID-19 : La semaine dernière (2021s26), le taux de positivité au SARS-CoV-2 des patients consultant pour une IRA était de 0%, 6% et 0%, respectivement chez les 0-14, 15-64 et 65 ans et plus.

Le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 (COVID-19) vus en consultation de médecine générale a été estimé 1 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [0 ; 2]), ce qui représente 787 [297 ; 1 277] nouveaux cas de COVID-19 ayant consulté un médecin généraliste. Ce taux est stable par rapport à la semaine précédente (données consolidées pour 2021s25 : 1 [0 ; 1], soit 204 [64 ; 344] nouveaux cas d’IRA dus à la COVID-19 vus en médecine générale).

https://www.sentiweb.fr/document/5348


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe