Conférençovore Conférençovore 8 juillet 08:53

"Mon père avait 4 ha, une jument cheval de trait et 10 vaches quand j’avais des culottes courtes. Cela démontre bien que tu racontes n’importe quoi. "

Ce qui est formidable avec si-Sot, c’est que très souvent la réponse à la question "mais pourquoi raconte-t-il cela ?" est contenue dans ses propres déjections. Ici, il nous explique qu’il a lu ça quelque part, il y a un demi-siècle de cela.
Et ? Et rien. Il ne se posera jamais la question de la pertinence du propos et encore moins n’interrogera ses capacités mnésiques et encore encore moins sa capacité à comprendre le dit propos. Il l’a lu. Point final. Et ses lectures, bah c’est simple : c’est "le vrai". Et il se trouve que le Si-Sot est ici pour "démontrer le faux", que c’est sa mission et parce que, lui, détient "le vrai", par défaut. Alors un témoignage fondé sur un vécu, une expérience de vie réelle, bah pour lui, cela n’est valide qu’à 14 ou 16% (ça aussi, il l’a lu dans wikipédia ou sur conspiracy watch donc c’est "le vrai"). Alors il a beau ne rien biter à un sujet, par défaut, le témoignage d’un fils de paysan qui ne pèse que 14 ou 16% ne vaudra jamais rien en comparaison du fait que, lui, a lu un truc dans un magazine faisant référence il y a cinquante berges et que c’est "le vrai". 
Et à la fin le boomer dégueulasse finit toujours par ses accusation avec un champ lexical aussi pauvre et manichéenne que son éternelle opposition binaire vrai/faux : "fachot", "Qanon", "ultra-droite", "haine", "racisme"... 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe