ezechiel ezechiel 7 juin 20:58

@sls0 "Merck serait gagnant si on emploirait l’Ivermectine."

Merck a déjà choisi sa stratégie gagnante.

Les vaccins expérimentaux à thérapie génique de type ARN Messager bénéficient d’une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) exceptionnelle, à condition qu’il n’y ait pas de solution alternative.

Les lobbys producteurs et diffuseurs de ces vaccins (BIG PHARMA) n’ont donc pas intérêt à voir émerger un nouveau traitement alternatif, ce qui condamnerait les vaccins ARN Messager et les milliards d’euros de profits qu’ils génèrent.

C’est pour cela que malgré des avis favorables de médecins prestigieux (comme le professeur Alessandro Santin de l’Université de Yale) et des résultats probants pour le médicament alternatif lvermectine utilisé de par le monde (USAPortugalRépublique TchèqueArgentineAfrique, etc...), pressés par les lobbys pharamceutiques, l’OMS déconseille et l’ANSM a refusé de commercialiser l’ivermectine.

Plus de 7 milliards d’euros. C’est la somme astronomique versée par l’industrie pharmaceutique aux professionnels de santé dans onze pays européens en trois ans. 

Avec tout cet argent à la clé, les lobbys pharmaceutiques feront aussi bientôt obligatoirement vacciner les nourrissons, les chiens, les chats, et les pigeons ! (rappelons que la mortalité du covid-19 en France depuis un an et demi est 0.16%, et la moyenne d’âge de décès de la maladie est de 85 ans !)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe