Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 5 mai 03:36

"Il est assurément l’un des plus illustres représentants et héritiers de la prestigieuse école française de piano."


Et voilà ! Dès la première phrase, on se sent tout de suite dans la fachosphère franchouillarde qui distille la peur de l’autre ! Faut-il préciser que ce non-racisé porte en plus un nom ("François") qui signifie "Français" et constitue en soi une manière de repousser le migrant persécuté, cet homme, cette femme, cet enfant, ses 12 frères, ses 56 cousins, tous issus d’une lignée portant les stigmates de plusieurs siècles de colonialisme français et abordant pourtant amicalement nos rivages inhospitaliers pour enrichir nos tristes paysages des mille couleurs du monde ?

On notera que ce pianoteur, dont vous prétendez vanter les mérites dans un élan de chauvinisme ringard, arbore sans honte une mèche hitlérienne, qu’il est né en Allemagne, berceau des heures les plus sombres de notre histoire... comme par hasard !

"École française de piano", dites-vous en faisant mine de ne pas apercevoir l’agressivité choquante de vos propos glaçants !? Comme s’il y avait une culture musicale spécifiquement française ! Comme s’il y avait "un art français" (allez donc jusqu’au bout de votre doctrine abjecte) ! Vous n’avez donc toujours rien compris à la théorie des "racines éminemment ouvertes" pourtant si clairement expliquée dans cette brillante intervention : 

https://www.youtube.com/watch?v=xncCLi6EabU

No pasarán !  smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe