Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 4 mai 09:10

@Jean Keim

Sur les quatre opérations de base, le mental préfère l’addition car il aime comprendre le monde en termes de choses qui s’accumulent. Vient ensuite la multiplication, parce que c’est tout aussi "positif", bien que plus complexe. La soustraction est un peu déplaisante car nous n’aimons pas nous priver de quelque chose ni envisager que l’amélioration d’une situation consiste en la suppression de l’inutile. La division est carrément une torture, car elle contient en creux l’idée que nous ne serions que des parties d’une plus vaste totalité, ce qui donne la nausée à l’ego.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe