Vulpes vulpes Vulpes vulpes 4 avril 10:52

@bubu12
@sls0

 
EFFET MOISSON
 

01/09/2020 Myriam Khlat, directrice de recherche à l’INED, et co-autrice d’une publication récente sur l’impact du Covid-19 sur l’espérance de vie en France […] :

On sait que la maladie n’a pas tué de manière indifférenciée, que nombre de victimes avaient des fragilités. Il y a donc de bonnes raisons de croire qu’il y a eu un effet de moisson.

 

Épidémie de Covid-19 : quel impact sur l’espérance de vie en France ?

28 juin 2020

Myriam Khlat, Directrice de recherche, Institut National d’Études Démographiques (INED)

L’excès de décès dus à la Covid-19 a donc pu entraîner une baisse de décès relevant d’autres causes et contribuer au déficit observé de décès hors Covid-19. Ces effets, appelés «  effets de moisson », avaient expliqué en partie la baisse rapide des décès suite à la canicule de 2003, et l’on peut s’attendre à des effets similaires avec l’épidémie de Covid-19.

 

 Depuis plus d’un siècle, les décès sont les plus nombreux en hiver

16/10/2020

Sylvain Papon (division Enquêtes et études démographiques, Insee)

En 2004, un point bas avait été atteint : 519 500 personnes étaient décédées, soit 43 000 de moins qu’en 2003. Ce point bas résulte pour partie de l’« effet moisson » : en 2003, la canicule a affecté prioritairement les personnes les plus fragilisées qui seraient décédées dans les semaines ou les mois suivants [Valleron, Boumendil, 2004], et a conduit de ce fait à moins de décès en 2004.

 

’Harvesting’ is a terrible word – but it’s what has happened in Britain’s care homes

Richard Coker is emeritus professor of public health at the London School of Hygiene and Tropical Medicine

There’s a term we use in epidemiology to capture the essence of increases in deaths, or excess mortality, above and beyond normal expectations : “harvesting”. During heatwaves, or a bad season of influenza, additional deaths above what would be normally seen in the population fit this description. Harvesting usually affects older people and those who are already sick. Generally, it is viewed as a tragic, unfortunate, but largely unpreventable consequence of natural events. It carries with it connotations of an acceptable loss of life. It is, in a sense, what happens as part of a normal life in normal times. But the word also has darker connotations : those of sacrifice, reaping, culling. As such, while it may appear in textbooks of epidemiology, it doesn’t occur in national influenza strategic plans or national discourse. The concept of harvesting is restricted to epidemiological circles.


Si vous souhaitez aller plus loin :

Mathematical models in population biology and epidemiology, chapitre VI, à partir de la page 231



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe