sls0 sls0 3 avril 14:59

Pour le réseau sentinelle j’y ai lu :

Du fait des diverses évolutions de prise en charge liees à la pandémie de COVID-19, les données issues des prélévements virologiques Sentinelles ne permettent plus de constituer un échantillon aléatoire représentatif et donc d’estimer avec précision le taux de positivité du SARS-CoV-2 parmi les cas d’IRA.

Si le réseau sentinelle dit que ses chiffres ne sont plus représentatifs, il ne faut pas s’étonner qu’ils ne sont plus pris en compte.

Sinon comme d’habitude décoder l’éco nous démontre que c’est le champion pour ignorer les facteurs de confusion.

Avec lui dire qu’une corrélation n’est pas une cause est presque un axiome.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe