sls0 sls0 19 février 18:09

@Alain Melon
On aura les ressources comme dans les années 30-40 où il n’y avait pas 500 millions d’habitants.
On devra vivre avec un gaspillage énergétique de 1 à 2 tonnes d’équivalent CO2 par an. Une maison bien isolée et un commerce ne passant plus par un transport extrême ça devrait déjà améliorer.
Pour la France avec son nucléaire on divise par 3 à 6.
Pour les USA c’est diviser par 8 à 16, pour eux c’est l’impact civisilationnel. Où j’étais encore il y a peu ça ne change pas grand chose, auto-suffisant en bouffe, des barrages hydro-électriques, du circuit très courts pour la bouffe, pas trop de gêne pour eux, ils étaient en dessous de 2 tonnes.
Dans la région du Sahel, en 2010 c’était déjà la guerre entre les agriculteurs et les pasteurs pour la terre, pas merveilleux l’avenir.
La Russie elle est assis sur un trésor, pas trop de gêne.

Tout les pays ne seront pas impactés de la même façon.
On parle du pétrole, c’est 40% de ce que l’on bouffe c’est vrai. Pour l’agriculture c’est nécessaire comme est néccessaire le phosphore en fin de vie.

C’est qu’il y en a des paramêtres à prendre en compte
Dans tout les cas il faudra qu’on change de style de vie.

L’année dernière j’ai lu deux livres de merde au niveau analyse. Un de ces livres est le grand reset, à coté de la plaque pour les prémices ou causes. Il est nul mais au moins il fait réfléchir. Il a raison pour de mauvaises raisons.
Une fois que l’on a acté intellectuellement ce futur, on se prépare intellectuellement.
S’il y a un problème il y a des solutions, si on ne trouve pas de solution c’est que ce n’est pas un problème.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe