civis1 civis1 19 février 04:53

D’un avantage adaptatif et en tant qu’instrument de pouvoir, la parole serait-elle devenue sous forme de langage numérique et informatisé au service d’une logocratie du contrôle, l’instrument de notre perte ? Le danger vient de ce que dans les arcanes des systèmes d’information des ordinateurs installés dans des paradis fiscaux par des chrématistes schizophrènes , domine un l’alphabête du binaire. Aussi longtemps que du langage 0 et 1 de l’algèbre de Boole visualisé en in / out par des diodes sur des écrans d’ordinateurs dépendra la production de la moindre tomate, l’humanité sera en danger. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe