Et Hop ! 20 janvier 15:19

Il s’agit de conserver à l’État les activités productives qui coûtent de l’argent pour investir, maintenir, entretenir (Nucléaire et hydroélectrique),

et de vendre aux financiers de la bourse l’activité de commercialisation qui génèrent les recettes.

Les financiers vont immédiatement augmenter les tarifs pour récupérer l’argent qu’ils auront dépensé pour acheter les actions, donc les français vont repayer une deuxième fois la valeur de leur entreprise publique, comme pour les autoroutes.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe