Conférençovore Conférençovore 4 janvier 07:59

@sls0
Analyse superficielle.
Ventose est une petite idiote pas au sens "bête" mais au sens politique. Comme toujours elle fait semblant d’ignorer la réalité (à moins qu’elle ne soit trop endoctrinée pour faire réellement marche arrière) et se plante complètement.

Quand elle parle des "identitaires de gauche" et qu’elle les oppose à ceux de droite, c’est d’une stupidité sans nom. Ce qu’elle nomme identitaire de gauches sont en réalité deux profils : 
1/ Les pseudo-indigénistes (qui sont en réalité des allogènes en Europe, les indigènes étant les Européens et pas eux) qui sont en réalité des racistes anti-blancs pleins de hargne, de fiel et de ressentiment absurde. Ce sont les R. Diallo, les Bouteldja, les Traoré et sa fratrie issue de la polygamie composée en bonne partie de criminels, le débile de la LDNA et cie

2/ Les ethnomasos du type usul qui sont juste des merdes intégrales : je rappelle que ce dernier a proposé d’ouvrir des camps de rééducation (ou autre) pour les gens qui pensent mal (i.e. : différemment de lui). Avec ces malades cela termine toujours ainsi (camps, barbelés et tyrannie). Ce sont des traîtres à leur peuple, la lie de l’humanité et même leurs petits protégés, au fond, les méprisent (à juste titre).

Ventose, c’est l’histoire d’une gamine qui s’est faite remplacée par plus retors qu’elle. Elle n’est pas méchante la petite mais parler d’"identitaires de gauche" n’a aucun sens : ces gens veulent juste la tyrannie des minorités. L’identité qu’ils mettent en avant est tout ce qui sort de la norme jugée de manière totalement absurde comme "oppressante" (alors que la majorité, les Blancs hétéros de culture catho/greco-latine sont en réalité la tolérance incarnée : cela se vérifie concrètement du simpl fait que nos pays sopnt les plus tolérants au monde vis-à-vis des minorités). Ainsi c’est la défense systématique des minorités qu’elle soient religieuses, d’origine, sexuelles, d’apparence physique (les gros par exemple). A part la première catégorie citée, ces gens sont dans le rejet même et disons-le pathologique de toute forme d’identité qui est forcément liée à l’enracinnement. Les seules identités qu’ils vantent sont celles des autres. Il n’y a aucune notion d’égalité ou de fraternité chez ces gens : ils veulent faire disparaître les identités européennes. C’est obsessionnel chez eux. 

Alors opposer ces tarés aux identitaires qui, eux, veulent préserver les identités de tous (par exemple, on a envie de rencontrer des Japonnais au Japon et pas des Nigériens ou des Boliviens... la richesse du monde est la différence, pas l’uniformité) est tout simplement stupide.

Une dernière chose : la petite Ventose a été prof mais comme Polony, elle n’a pas supporté de se retrouver à certaines pop un peu... turbulentes. C’est cela la gauche caviard même si elle vient d’un milieu modeste (elle s’est embourgeoisé dans le conformisme de la bien-pensance, a perdu et l’a mauvaise) : ils savent que leurs idéaux sont de la merde qui ne tiennent pas compte de la réalité (dont ils sont conscients... sinon, elle aurait continuer à enseigner dans un collège dit populaire*) mais soit ils sont trop enfoncés dans leur folie pour rebrousser chemin (comme l’a fait courageusement un Pierre Cassen) soit ce sont juste des gens malhonnêtes. 

Cette vidéo est l’inverse même du courage intellectuel. C’est juste un petit pas de côté par rapport des ordures qui veulent ouvertement détruire notre pays ou font tout pour qu’il ne ressemble plus à rien tout en échappant à cette dystopie : vous pensez que Merluche vit dans les quartiers nords de Marseille ? Qu’usul grassement payé par Mediapart vit au milieu de la cité des Tarterêts ? Quelle bande de petits hypocrites... Ils sont à vomir. Ventose a grenouillé des années dans ce milieu merdique d’hypocrites et maintenant réalise qu’elle s’est trompée et nous pond sa petite vidéo de vengeance... 
Dans le meilleur des cas, sa vidéo est celle d’une gamine contrariée. Bref, c’est de la merde en barres. 

* Le peuple autochtone n’existe plus dans ces zones... tant est si bien que cette expression "quartier populaire" n’a plus aucun sens mais c’est cela aussi la gauche : l’inversion orwellienne systématique du sens des mots, le déni, le mensonge. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe