sls0 sls0 19 novembre 11:43

« La mathématique est une science dangereuse : elle dévoile les supercheries et les erreurs de calcul. » Galilée

Elle est bien cette phrase.

A l’époque de Galilée, c’était pas trop la mode des stats, depuis il y a une autre phrase à la mode : Méfiez vous des facteurs de confusion.

Une épidémie est caractérisée par son R0 au début que l’on appelle R effectif par la suite.

Le Re c’est la caractéristique de la pente de l’épidémie, cerise sur le gâteau c’est aussi la transmissibilité x nombre de contacts x la durée de la période infectieuse.

On a la puissance de l’épidémie et on a les critères pour diminuer sur cette puissance.

La détection intervient 1 semaine après l’infection, l’entrée en réanimation 2 semaines et la mort 3 semaines. Ce décalage temporel fait que ce sont des facteurs de confusion, s’en servir pour faire des corrélations est stupide.

Quand on regarde la courbe du Re on voit que le couvre feu a été efficace, le Re descendait franchement. Le confinement a augmenté la pente, il a fait gagner 2 à 4 jours, ça fait cher payer pour 2 à 4 jours.

Il y a le site qualitisimo, son boulot c’est l’analyse de risque santé. Ils maitrisent.

Sur cette page on a le suivi de Re, on peut voir que les deux actions gouvernementales efficaces ont été le premier confinement, dans la méconnaissance du moment c’était la solution.

https://www.qualitiso.com/coronavirus-analyse-des-risques/

La deuxième action c’est le couvre feu en zone à forte incidence ou Re élevé.

Le reste comme le déconfinement ça été des loupés.

Le deuxième confinement a un impact faible pour un cout social très élevé.

La mutation du virus est à la mode dans les médias, ça augmente l’audience. Aucune preuve, que de la spéculation. Alors que depuis 1924 on sait que le Re c’est la transmissibilité x le nombre de contacts x la durée d’infectiosité. Un siècle qu’on a la réponse, on explique un peu et les gens comprennent. Non les médias doivent amener du flou pour faire de l’audience. 

Les décideurs qui réagissent depuis des décennies aux dires des médias qui sortent plein de conneries pour faire de l’audience.

Lutter comme une épidémie ce n’est pas écouter les délires des médias, ce n’est pas écouter les rumeurs, c’est écouter les épidémiologistes qui parleront de Re.

La Corée du sud à laissé les rènes du pays aux épidémiologistes.

En Chine les actions du gouvernement ont été faites en fonction des conseils d’épidémiologistes.

En Slovaquie avec une prévalence de plus de 500/100000 il ont voulu faire dans l’efficace.

En un weekend toute la population a été testé. Pour les testés négatifs, fin de confinement.

Pour les positifs, direction l’hôtel pour 10 jours et test hebdomadaire.

Ils ont mis les moyens, 1000 sites de tests avec 8 personnes par millions d’habitants. Réponse en moins d’une demi-heure et ensuite le sésame ou l’hôtel.

En Chine c’est du même style.

Et chez nous ? Ca discute.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe