JL 20 novembre 16:09

@NEWS,
 
A la question de savoir pourquoi la question « à qui profite le crime ? » est’elle interdite,
 
 la réponse va de soi : comme Ariane Bilheran l’a expliqué, il est interdit de penser le crime ; a fortiori, à qui il profite.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe