Norman Bates Norman Bates 8 novembre 2020 13:49

@Djam

Chère Djam, à la lecture de vos propos je me vois contraint de vous placer face à vos responsabilités, en l’occurrence cette manifeste gérontophobie qui vous conduit à être coupable de complicité, avec les voies respiratoires en guise d’armes par destination, d’un immonde gérontocide...non vraiment, nos chères têtes blanches ne vous remercient pas...
Ceci étant dit, j’admets sans peine que le fondamentalhygiénisme se répand comme des aérosols meurtriers...le virus qui se propage s’accompagne de nocives bactéries mentales...l’autre jour un monsieur d’un certain âge m’admonestât à un feu rouge, soulignant le caractère criminel lié à la conduite d’un véhicule motorisé sans masque et surtout la vitre ouverte...atmosphère, atmosphère...
D’autre part lorsque j’adopte le statut de piéton je suis obligé, la mort dans l’âme, de me démasquer, tracassé par une clope, une boisson, une clope, une boisson, bref, des besoins essentiels à mon organisme guère coutumier d’une existence sous apnée, fut-elle partielle...foudroyé je suis par la réprobation, la panique, distillées par des centaines d’yeux...je me sentirais brebis galeuse souillée d’opprobre justifiée si la culpabilité avait prise sur mon esprit hélas trop tordu pour capituler aux injonctions émotionnelles...
Enfin, chère Djam, je suis à cent lieues d’essentialiser la gent féminine, si besoin était il y a votre aérienne écriture éprise de liberté et formulée avec d’exquises tournures pour valider ma conviction en ce domaine... smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe