thierry3468 8 septembre 17:38

Les dieux et les inutiles,des êtres substituables,les crises populistes.... 

Tout de suite,on se demande comment de se débarrasser de tous ces parasites quand ils n’auront plus d’utilité.

Cette pensée pue l’eugénisme et le totalitarisme basé sur une surveillance globale et permanente.Ce totalitarisme supranational nous renvoie à l’ouvrage de Aldous Huxley,le meilleur des mondes.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe