sls0 sls0 7 septembre 11:49

Au plus fort de l’épidémie à Marseille en mars ça ne saturait pas pour les tests.

Maintenant qu’à Marseille c’est en haute vulnérabilité, ça sature au niveau des tests.

J’en déduit qu’en mars à Marseille c’était plutôt cool et qu’un faible taux de mortalité était normal.

Avant on ne parlait pas de faux positifs, tout était bon.

Ça améliorait le taux de létalité de Marseille.

Maintenant que Marseille est devenu le vilain petit canard covid de la France, on tient compte des 30% de faux positifs. Au fait, il me semblait que c’était l’IHU de Marseille qui avait le meilleur système de test. 30% de faux positifs et 10h d’attente il y a mieux quand même.

Quand on prend des libertés avec le factuel, la vérité sort tôt ou tard.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe